Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 00:09

10489761_10202509164425670_6912464348932506921_n.jpg

 

Créer des liens, transformer la virtualité en la réalité bien concrète d’une rencontre, c’est l’une des plus belles satisfactions pour un chroniqueur de plus en plus las de constater que la Toile via le jeu égotique des réseaux sociaux devient une foire d’empoigne stérile, un ruisseau de lieux communs et de bêtises.


Prendre le temps de réfléchir, de dire, de répondre à ses contradicteurs, de comprendre, fut le lot des premiers commentateurs sur les blogs, le mien tout particulièrement. C’était fécond et enrichissant même si parfois le ton était vif et les arguments tranchants.


Cette belle époque est derrière nous, place au fil de discussion sur face de bouc, en direct live, où chacun fait son petit numéro en peu de mots sans même prendre le temps de lire le texte qui a lancé la discussion.


Les amateurs de ce genre de sport, qui entre nous disposent de beaucoup de temps, son alimentés par quelques spécialistes, qui eux aussi semblent n’avoir que ça à faire, amateurs de flux et de buzz afin de vérifier l’état de leur popularité dans leur petit cercle dérisoire.


Bac à sable peu ragoûtant.


Vous allez me rétorquer pourquoi s’y intéresser ?


Tout bêtement parce que face de bouc n’est pas qu’un cloaque et que je suis curieux de tout.


Pour en revenir aux commentaires, l’un de mes commentateur assidu, le dénommé Luc Charlier dit Léon, fit il y a un certain temps, une entrée tonitruante qui irrita quelques lecteurs de mon blog. Pour sûr que ça décoiffait, je m’employai à recoudre les morceaux et le camarade médecin reconverti à la vigne s’installa dans le paysage avec sa grande culture, sa belgitude et ses convictions.


Provocateur certes, un peu compliqué parfois, mais un grand cœur qui, s’il aime choquer link et link , aime aussi d’une certaine manière être aimé. Je ne l’ai jamais ménagé mais j’ai pour lui une grande estime.


Le Luc il a de la suite dans les idées et ce WE il m’a envoyé un petit message :


 J'ai bu le vin dont tu avais parlé (sous la petite sirènelink


J’ouvre le lien joint et je lis :


« Il faut s'y reprendre à deux fois pour bien juger, les idées comme les gens.


Un « illuminé » parlait de vinification au bord de la mer, sous l'effet des marées, dans de grandes cuves en béton disparaissant sous le niveau de l'eau, mais rigides et parfaitement pleines. Il nous affirmait que ces conditions physiques influençaient le vin. Ce fut le début de ma relation amicale avec Denis Boireau link  un ingénieur ayant pourtant le goût de l'ésotérisme. Il m'a soutenu dans mon affirmation qu'aucune justification physique n'était possible à cette ineptie.


La suite de l’histoire est ICI link


La conclusion me plaît bien « La seule question est : a-t-on besoin de tout cela? La réponse est multiple mais: si cela permet de ré-établir un vignoble viable là-bas, si cela permet à ce garçon de vendre son vin (qui est bon); si cela fait parler de lui, si cela ajoute une dimension artistique et créative à son activité, alors OUI, à 100%. »


Tout ça pour vous dire que loin des joutes bourbeuses sans suite de Face de Bouc rien ne vaut une belle amitié, une vraie, fondée sur des échanges, de l’intelligence, du respect et de la compréhension mutuelle. De celle qu’on ne jette pas au caniveau pour une petite blessure d’ego. 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents