Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 00:09

emplettes-003.JPG

 

Qui se souvient des vêpres ? Plus personne, même pas les curés qui les ont rangées au rayon des accessoires inutiles. Au temps où j’étais enfant de chœur se taper un office en plein après-midi du dimanche c’était le comble de l’horreur. J’en ai gardé une forte allergie pour le Tantum Ergo, l’ostensoir du Saint-Sacrement et le parfum douçâtre de l’encens. Par bonheur la saison de basket me dispensait du pensum.


Bien sûr je frémissais à l’évocation des «vêpres siciliennes». Le 30 mars 1282, les Siciliens s'insurgèrent contre l'occupation française sur leurs terres et massacrèrent les troupes de Charles Ier d'Anjou postées à Palerme. La tuerie débuta à l'heure des vêpres deviendra célèbre sous le nom de « Vêpres siciliennes ». Les assassinats contre les Français se poursuivront dans toute la Sicile jusqu'au 28 avril. 8 000 d'entre eux y trouveront la mort. Charles d'Anjou sera contraint de quitter la Sicile qui passera aux mains de Pierre d'Aragon.


Cette évocation, bien sûr pour étaler une fois encore mes  souvenirs et ma science mais aussi vous annoncer en ce début d’été, toujours aussi pourri, une nouvelle rubrique dominicale « Propos débridées d’avant les vêpres du Taulier ».


De quoi s’agira-t-il ?


Je n’en sais trop rien. Disons pour faire court, ce que je ne sais pas très bien faire, que ce seront des brèves pour vous faire part de mes découvertes, pour vous proposer la découverte de chroniques anciennes, vous rebrancher sur des plus récentes, donc un joyeux bric à brac, une caverne d’Ali Baba, le genre quincaillerie…

 

Le mieux c’est que je me jette à l’eau.


-          Du côté des Gens de Métier lors de la promenade dégustation du lundi 17 juin au château Tour du Pas Saint-Georges Pascal Delbeck en compagnie de l’ami François Des Ligneris link  deux coups de cœurs pour deux superbes vins et pour Milena et Aldo, des gens délicieux, courtois qui nous offraient de surcroît un parmigiano reggiano 24 mois d’une douceur et d’un fondant à tomber par terre. Vous pouvez en profiter pour lire le très beau livre de Beppe Fenoglio sur les gens de la terre des Langhe ICI link


photo169.JPG

photo166.JPG photo167

 

-          J’aime bien ces 2 photos prises au Saint-James à Bouliac.


 Vinexpo-024.JPGVinexpo-014.JPG

 

-          Quelques emplettes du côté de nos amis Grecs et Portugais pour qui les temps sont durs : beurre bio de brebis www.biofarm.gr petites sardines, filets de maquereaux et œufs de sardines à l’huile d’olive www.josegourmet.com


emplettes-023.JPGemplettes-010.JPG

emplettes-012.JPGemplettes-014.JPGemplettes-015.JPG 

 

-          Les temps sont durs aussi pour nos amis vignerons qui ont subi la grêle : l'entraide link 

 

-          C’est le temps des cerises vous pouvez demander des conseils à Enrico Bernardo ICI link 


 emplettes-005.JPGemplettes-006.JPGemplettes-027.JPGemplettes-028.JPG

 

-          C’est aussi le temps des tomates et de ce qui les accompagnent Mozzarelle di Bufala Campana DOP ICI link 


 emplettes-008.JPGemplettes-024.JPGemplettes-030.JPG


-          Mais on peut aussi se réconforter avec un bon plat de spaghettis au brocciu link arrosée d’un vin de Murielle Giudicelli.


emplettes-032.JPG

 photo168.JPG

 

-          Et pour finir de la musique HEYMOONSHAKER link

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

floflo 24/06/2013 10:44


que de beaux produits et de belles associations

Pascal Perrat 23/06/2013 06:12


Il ne s'agit pas du ps de Saint-James à
Bioulac. Mais de Bouliac.


Pas de vêpres girondines chez ce saint
là...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...
  • Des chocolats pour le directeur, et un ascenseur pour... Par Slawomir Mrozek
    Une couverture illustrée par un dessin de CHAVAL. « Des chocolats pour le directeur, comme son titre l'indique, est un petit cadeau à déguster : cet ensemble de courtes nouvelles, composées pour la plupart dans les années 1960, paraît à l'occasion des...