Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 11:00

32896_3.jpg

 

C’est en racontant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui. Le directeur de l’ANPAA, et son Président se sont appliqués à leurs petites personnes cette maxime frappée au coin du bon sens.


Sous les prohibitionnistes, bien qu’ils s’en défendent, se cachent la lourde main du censeur.


Loin de pousser des cris d’orfraies, de m’offusquer, bien au contraire je me réjouis de leur splendide dérapage dans le Wine Spectator link car il fait tomber leurs masques.


Ils veulent en découdre, ce n’est pas nouveau lire ICI « Des mots plutôt que des maux »link 


Nous pourrir la vie, nous harceler, faire notre bonheur à notre place, grand bien leur fasse mais c’est non et pas merci.


Lâchez-nous les baskets !


Vous avez contrecarré avec tous vos affidés le juste combat d’Olivier Ameisen car il dérangeait votre fonds de commerce. Je ne l’oublierai jamais, croyez-le.


À la tête d’une association au nombre d’adhérents misérable vous vous cooptez et vous prétendez imposer vos diktats aux élus de la République. J’ai été membre de l’ANPAA « Matricule 17044 : au rapport ! L’argent de l’ANPAA est aussi le vôtre »link  et vous ne m’avez jamais permis de renouveler mon adhésion preuve que vous êtes de vrais démocrates à la sauce chinoise du grand timonier. Une fois que vous nous aurez débusqués j’espère que vous nous enverrez aux champs, comme au temps de la Révolution Culturelle, pour nous rééduquer.


Vos références foireuses pour appliquer des méthodes chères à la STASI à nos petits blogs, à nos chemins de traverse de la Toile montrent, à l’évidence, que vous avez perdu le sens commun et vous disqualifient.


Par bonheur vous ne représentez pas l’opinion de l’ensemble de la communauté scientifique : lire ICI le point de vue de Jean-François Narbonne Toxicologue, membre de l'Anses « Stop aux taxes sur le vin »link 


Les minauderies de Patrick Elineau, le directeur à vie de l’ANPAA, pour nous faire accroire que lui et ses talibans ne sont pas prohibitionnistes ne changeront rien à l’affaire. « Nous n'avons jamais été en faveur de l'interdiction. Si vous me donnez une bouteille de Cheval Blanc, que je n'ai jamais goûté, je suis sûr que je boirais avec grand plaisir. »


Du Cheval Blanc et pourquoi pas de l’Angélus d’Hubert de Boüard de Laforest béni par le cardinal Ricard, pendant qu’il y est ? Il veut bien se licher une boutanche mais du GCC à plusieurs zéros pour prendre du plaisir. Voilà un gars qui a des goûts simples : sans doute inconsciemment laisse-t-il ainsi percer son refoulement prohibitionniste car, à ces prix-là, le populo ne toucherait pas au premier verre.


Pour terminer cette chronique, en forme de coup de pieds au cul qui se perdent, je vous renvoie à Mon Plan de Relance de 2009 lors de la dernière offensive : investir dans le bien vivre en adhérant à l’ABV link 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Reggio 09/10/2013 13:45


Le Taulier comme on l'aime...


Du Cheval Blanc pour l'Elineau ? Non, mais il rêve ce mec ! A force de nous bassiner et de nous seriner que le vin c'est du poison ! Deux baffes dans la gueule...et un bon
coup de Kiravi, oui !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents