Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 08:00

Monsieur le directeur de l'ANPAA,


Je dois vous faire part de mon admiration pour le combat sans merci que vous menez contre les mots. Quel courage ! Quelle pugnacité ! Permettez-moi quand même de m'étonner du retard à l'allumage de votre dernière bataille : dormiez-vous ? Deux longues années avant d'oser croiser le fer dans les prétoires avec ces malandrins de viticulteurs du Val de Loire. De mauvaises gens, des pervertisseurs de notre belle jeunesse de France, grâce à vous ils ont le rouge au front, votre opprobe les poursuit jusqu'au fond de leur cave et ils n'osent plus s'assoir face à leur femme et leurs enfants.


Monsieur Patrick Elineau, vous qui par le hasard d'une parentelle - cousin de ma première épouse, sa mère était la soeur de votre père - avez assisté à mes premières épousailles, j'espère que votre vocation de chevalier de l'abstinence contrite ne vint pas du spectacle des banquets servis en cette occasion à l'hôtel du Stade à la Mothe-Achard, que les chansons à boire n'ont pas fait monter en vous le courroux, ou est-ce tout bêtement le hasard qui vous fit débarquer à l'ANPAA où vous faites carrière comme d'autre le font chez Coca Cola ou chez Matra missiles. Bref, vous êtes là, et du haut de votre chaire vous pointez votre doigt vers ces gens du vin par qui tous les malheurs du monde, ou presque, arrivent.


Je caricature à peine, mais vos bataillons fournis de l'ANPAA pourquoi ne les jetez-vous pas en vagues successives dans les banlieues pourries, les solitudes glacées pour lutter contre les causes profondes de l'alcoolisme. Non, il est plus facile de ferrailler avec les mots plutôt que contre les maux de notre société. Depuis que vous êtes à la tête de l'ANPAA l'alcoolisme n'a pas reflué, preuve de l'inefficacité de vos armes. Rassurez-vous, monsieur le directeur, je ne suis pas un pourfendeur de la loi Evin, ni un supporter des campagnes de promotion collective, mes écrits en attestent,  je suis tout bêtement un vivant qui sait depuis qu'il est en âge de penser que le premier risque que lui ont fait prendre ses parents c'est de l'avoir mis au monde et ce risque est, avec certitude, mortel.


De grâce, cessez d'être hypocrite, dites que vous êtes prohibitionniste : n'y touchez jamais dites-vous... Pauvre de vous que cette fuite face à la vie que l'on vit. On ne fabrique pas des individus et des citoyens responsables avec de tels principes. Affrontez la réalité, protégez réellement la jeunesse non avec des mots dérisoires, des campagnes sans impact sur les populations à risque, des messages sanitaires dont tout le monde se tamponne. Si avez le culot de croire que les accidents de la vie ne sont pas les vecteurs essentiels des abus vous vous trompez et vous trompez ceux qui payent les impots qui soutiennent votre action. Soyez efficace et utile car la lutte contre l'alcoolisme vaut plus que vos amusettes dans les prétoires.


Je vous laisse Patrick Elineau, je suis de ceux qui, autant que vous, vivent avec le souci du bien commun, surtout n'allez pas vous asseoir à la table du Conseil de Modération vous risqueriez d'être contaminé. Restez dans votre bel isolement, vos certitudes, mais de grâce cessez de stigmatiser ces femmes et ces hommes qui, par leur labeur, leur savoir-faire, leur amour de leur bout de terre, font la vigne et le vin, portent haut l'image de notre beau pays, nous font vivre. Respectez-les, ils vous respecteront. Bonjour chez vous et faites attention en traversant la rue vous risqueriez de vous faire écraser.


Jacques Berthomeau

 

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

jacques 04/04/2009 06:56

J'AI DEJA DIT HIER SE QUE JE PENSE DE"MOSIEU"
quelle hypocrysie...!!quelle honte !!de faire carriere de tous ces"maux" et la "guingue" qui vit avec.Mr Le President.....la canicule a fait +de morts que le vin.....alors faut se battre contre le soleil.....allez ,aujourd'hui je suis gentil et lui "trop c..."
A+

dominique 22/08/2006 12:04

C'est par Vitisphere que je prends connaissance de la lettre adressée au président de l'ANPAA et tenais à vous en féliciter.Je viens de la faire suivre sans attendre à des amis viticulteurs, mais j'espère que surtout des instances professionnelles vont enfin se réveiller pour "parler vrai".M'étant occupé à une époque de prévention des "toxicomanies et conduites à risques" j'ai toujours pensé que l'on se trompait de cible en tirant à boulets rouge sur les viticulteurs en arguant de la santé des jeunes. Quelle hypocrisie que de faire l'amalgame entre les hécatombes du samedi soir et la consommation de vin ! Une simple enquête dans les boites et différents bars nous dirait qu'il se consomme surtout : bière et alcools forts. Ce que l'on ne dira pas officiellement c'est qu'en plus on consomme un ou plusieurs joints, voire des cachets d'ecxtasy ou rail de coke.Il est certes plus facile de s'attaquer à une profession "officielle" qu'aux vastes réseaux de la drogue qui manient des sommes monstrueuses. Mais il serait temps de se réveiller et éviter les confusions dévastatrices.Comme le rappelle justement Jacques Berthomeau, vivre c'est être en danger de mort, mais la société voudrait nous faire croire à l'immortalité et  à notre toute puissance. Quant aux comportements "addictifs" ils ont toujours existé car ils sont lla conséquence de souffrances profondes non résolues. N'oublions pas qu'Hervé Chabalier, auteur du fameux "rapport" a perdu un enfant et qu'il évoque lui-mème dans son livre l'accompagnement psychologique dont il a eu besoin et les choses qu'il a eu à se pardonner.

C CarrÚre 06/07/2006 22:55

"on crie vendange"
ainsi s\\\'exprimait mon maitre Antoine Blondin, professionnel de la vigne et du vin, il aurait en cette période de tour de france lui le chroniqueur attitré , manier la réthorique pour remettre les ANPPA tiste à leur ridicule.Avec ces titres formidables           "Cépage et sans pitié" " l\\\'engrai tel qu\\\'on le parle" et le fameux "la layette nous voila"
Si quelques archéologues du néanmoins "recherche sujet du bac à tout pris" je leur conseille de découvrir  les textes de notre plus grand défenseur de la cause,  car pour lui la seule Côte était celle des graves qui comptais pour le grand prix des descendeurs. ou encore "Si B Hinault avait levé le coude, dans la région d\\\'Archiac, c\\\'est une chute qui le projeta à travers les plants charentais, ce qui s\\\'appelle tomber dans le pineau"
votre texte est magnifique et je vous autorise à le proposer au futur candidat du bac, pour une étude de texte enfin approprié.
Bravo et merci
C Carrère

DULAU 06/07/2006 12:57

EXCELLENTISSIME !!!
M'autorisez vous, cher Jacques à diffuser ce pamphlet dans les colonnes d'infowine ?
Je trouve votre prose et son contenu sur ce thème juste parfaits !
Nous pourrions ajouter dans notre papier les informations données par Mr Clavel sur l'ANPAA.
Je rappelle que dédiant ma vie professionnelle au vin, je suis fil d'une grande dame qui a voué sa vie à la lutte anti-alcoolique à la SNCF et qui adore la bonne chère et le bon vin ! Prendre la problème à la base et non pas s'inventer un monde prohibitionniste, voilà le crédo qui a animé toute sa carrière qu'elle a mené avec un réel succès.
Encore bravo Jacques

tchoo 06/07/2006 09:59

J'aurai une pensée pour tous les vignerons touchés par les orages de gr^le de ces derniers jours, en leur souhaitant bien du courage.Ainsi qu'a toutes les victimes du déchainement de la nature.Petite pensée populiste et très "paysannne": combien d'inutile payons-nous???????

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents