Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 11:00

Votre Taulier, qu’est un grand naïf, chez moi on disait un bon gars, se disait dans sa petite Ford intérieure que du côté de Saint-Émilion vu qu’y avaient su pour leur nouveau classement Grand Cru bien mesurer, en vertu de loi Carrez, avec l’aide de gens compétents venus d’ailleurs, les superficies des salles de séminaire et la longueur des jupes des hôtesses, y ne pouvait faire que du bon. Lire à  cet effet «Après tout y’a que le vin qui compte puisque c’est lui que je bois… démonstration par le classement des Grands Crus de Saint-Émilion »link 

 

J’avions sans doute mal lu les textes puisque je viens de recevoir dans ma boîte aux lettres « La Lettre du Conseil des Vins de Saint-Emilion » sobrement titré : un nouveau dispositif pour AOC Saint-Emilion Grand Cru. D’abord j’ne savions point qui y’avait plusieurs AOC Saint-Emilion, mais bon les gars de l’étage au-dessus font bien sûr chambres à part. Trêve d’étalage d’ignorance, pour me décrotter je me suis attelé à la lecture de ladite lettre puis des 3 pages des Mesures Mises en Œuvre par le Conseil des Vins de Saint-Emilion.  

 

C’est du lourd. Quand j’entends dire que l’Administration Française, sous toutes ses formes, vous savez les bureaucrates sans visage, en manches de lustrines qui adorent couper les cheveux en quatre, passe son temps à pondre des règles diverses et variées qui génèrent des contrôleurs en tout genre, là je trouve qu’ils ont enfin trouvé de sérieux concurrents. Pour contrôler ça va contrôler. Vous me direz, c’est pour la bonne cause : « garantir le consommateur sur l’origine et la qualité ». Moi je veux bien mais je croyais que pour l’origine c’était une évidence : les vignes de Saint-Emilion sont bien toujours situé au même endroit, quoique me dit-on y’aurait des fuites, mais sans doute s’agit-il de contrôler qu’on ne mélange pas les Grands Crus avec les serviettes pour faire des Grands Crus. Quant à la qualité, vaste programme aurait dit le Général mais tout de même, que les vignerons d’en bas de Saint-Emilion se laissassent parfois aller à la facilité, je peux le comprendre mais ceux des étages élevés ça me sidère.

 

J’invite mes petits camarades, mieux dotés que moi en outils d’analyse, à lire ces 4 pages attentivement pour me donner leur sentiment. Ils le feront pour la gloire car tout cela sera déjà emballé par l’AG du Conseil des Vins de Saint-Emilion de ce jour qui, je n’en doute pas, votera comme un seul homme et quelques femmes pour l’adoption de ce corps de mesures drastiques. Certains vont me dire que je m’occupe de ce qui ne me regarde pas. La réponse est bien évidemment oui. Mais, que voulez-vous à mon âge je ne me referai pas j’ai toujours développé une forte allergie pour la paperasserie d’où qu’elle vienne, c’est un mal français. Certains parlent d’usine à gaz. Mon objection classique c’est que celles-ci produisaient du gaz. Là, ça génère au mieux de la bureaucratie et au pire la mise au pas de ceux qui ne veulent pas suivre la même route que les dominants. Serais-je partisan du laxisme ? La réponse est non, j’en reste à l’esprit de responsabilité et d’exemplarité qui devrait être encore plus développé dans « l’élite » des Grands Crus. J’ai encore des illusions mais je les perd chaque jour à la vitesse grand V.

photo--72-.JPG

photo--73-.JPG

photo--74-.JPG

photo--75-.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Sclafer 16/05/2013 19:39


Sur le plan juridique; l'ODG concentre ses pouvoirs et s'arroge de droit de reconfigurer l'appellation Saint Emilion Grand Cru. La question est : Pourquoi ?? Quand on peut lire sur le bilan
2011-2012 "Avec une progression de 23 % pour 109 000 hl, les expéditions des vins de Saint Emilion ont été plus dynamiques que l'ensemble des vins de Bordeaux" ! Intéressant dans la LETTRE, c'est
que l'organisme de contrôle actuel Quali-Bordeaux ne serait pas à la hauteur pour valider les vins dégustés en St Emilion Grand Cru car l'ODG préfère recontrôler les mêmes vins 5 ans plus
tard..... Y a quand même un truc qui cloche...soit le vin est bon, loyal,marchand dès la mise en bouteille et Quali-Bordeaux valide "AOC Grand Cru".Peut être, nous "viticulteurs";
devrions nous définir ou redéfinir lors d'une AG "E" le rôle exact d'un ODG ???

Patrick Baudouin 14/05/2013 23:30


Ce qui me semble extraordinaire, c'est que tout ce contrôle qualité repose sur la dégustation...Pas de problème dans les vignes, les cahiers des charges sont exemplaires, pas d'osmoseurs ni de
gomme arabique ou autres améliorateurs de terroir dans les caves...Formidable ! Depuis la réforme des aoc, qui voulait au début centrer l'exigence sur les vignes, j'ai l'impression qu'une partie
de la profession à Bordeaux continue de courir après le mythe de la fiabilité des dégustateurs, à coup de formations, alors que ses limites apparaissent de mieux en mieux y compris dans des
instances importantes de la profession. Mais non, à Bordeaux rien n'y fait....Ou alors, on veut en faire un super outil d'exclusion, sur la base du concept inepte et ringardisé de la "typicité
organoleptique" ????

Masson Pierre 14/05/2013 15:41


de toutes les façons la mention "grand cru" est en soit une publicité mensongère, en tous cas qui fait croire à l'acheteur qu'il achète un cru classé.


Pierre Masson

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents