Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 09:10

soral_superdupont.jpg

 

Je ne suis pas un lecteur régulier de Fluide Glacial mais à plusieurs reprises j’ai utilisé  leurs numéros spéciaux sur notre jaja link  De plus, je suis un inconditionnel de marcel Gotlib l’inventeur de Gai Luron et de Superdupont.


C’est pour ces raisons que je publie le communiqué de la rédaction de Fluide Glacial dénonçant l’utilisation par un fabriquant de quenelles avariées : un dénommé Soral, pote de celui que je ne nommerai jamais de peur de salir mon espace de liberté.


La réponse est pour moi exemplaire. Merci de prendre le temps de la lire.

 

 

Le 26/12/2013

 

 

Cher Monsieur Soral,

 

 

En utilisant sans l'accord de Fluide Glacial l'image de Superdupont vous oubliez trois choses :


1. Tant que nous sommes encore en démocratie, vous vous devez de respecter la loi. En l'espèce, ne pas pomper sauvagement les créations protégées par des copyrights.


2. Superdupont, c'est de l'humour, du second degré. L'Antifrance, c'est de la blague, c'est pour rire. C'est comme "Hitler=SS" de Vuillemin et Gourio ou "le Dictateur" de Chaplin. Faut pas prendre ça au pied de la lettre. Superdupont cogne sur les étrangers, mais Superdupont... c'est con, n'est-ce pas.


3. Dans votre monde idéal Superdupont n'existerait pas puisque, pour des raisons qui vous appartiennent, vous auriez envoyé à la chambre à gaz son créateur, Marcel Gotlib. De même que vos aînés chéris y ont envoyé son papa.


Je n'ai pas envie de vous faire un procès, parce que je n'ai pas envie de vous faire de la publicité, à vous et à votre bande de nervis.


Alors de grâce, virez Superdupont de la jaquette de vos leçons audiovisuelles de ratonnades.


 

Yan Lindingre


Rédacteur en Chef de Fluide Glacial


photoFG2.jpg

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 02/01/2014 17:54


Aîe, aïe, aïe, les doubles lectures ! Si certaines idées sont pénibles à entendre, et si en plus elles sont mises en place de manière insidieuse (par de « l’humour », dans
un film, en passant ....), bien sûr qu’il faut les critiquer, les combattre, même les attaquer en justice si elles contreviennent à une loi existante  (auquelles on adhère, car il existe des
lois qu’on juge iniques). Mais il faut néanmoins accepter qu’elles s’expriment, aussi nauséabondes soient-elles. D’une part, c’est cela la liberté d’expression (avec le risque de se faire taper
sur les doigts en retour), et d’autre part, c’est la plus belle occasion pour les démonter et montrer leur ignominie. Par contre, si certaines assimilations viennent à l’esprit des plus
instruits, ou des plus sensibles ou vulnérables ou susceptibles d’entre nous (biffer la mention inutile), il ne faut pas forcément les prêter à tout le monde.


Un pauvre vigneron angoissé par la crise viticole dans sa province reculée aux marges de l’hexagone n’est pas forcément au fait de toutes les variétés culinaires dont Lyon regorge, surtout si
elles ne font pas appel à un poisson carnassier. Il ne comprend alors pas qu’un geste qui aurait dû passer inaperçu (de par son auteur, son éloignement et ses circonstances) fasse la UNE partout.
De même, l’accident malheureux d’une ancienne gloire de ce sport anti-écologique, inféodé au grand capitalisme de la construction automobile, des manufacturiers et des plaisanciers, partage les
gros titres. C’est triste pour la victime, et sa famille, et c’est un contretemps pour son assureur, mais au-delà ..... Il me semble que les risques encourus par les déshérités de la Réunion (un
DROM si je ne m’abuse, donc des compatriotes à vous) dans les heures qui viennent méritent autant notre compassion. Et que dire alors de la menace qui plane sur nous tous, lecteurs assidus du
blog de Jacques et – généralement – fins becs ou en tout cas esthètes de l’alimentation, suite à la mise « hors la loi » de toute semence « non homologuée » par le détestable
Community Plant Variety Office ainsi que toute procréation animale non issue d’un géniteur « officiel ». En clair : plus de tomates anciennes, plus de courge ceci
ou cela, plus de petit cheptel de bajadaises ou d’Abondance, plus de Bleu de Termignon provenant d’un pré ré-ensemencé dans la Vanoise. Rien que du blanc-bleu (belge, quelle horreur !)
provenant de taureaux de 1.300 kg porteurs de maladies génétiques liées à la consanguinité, rien que du fromage certifié Prim’Holstein à 17.000 kg de lait par an (oui, la production laitière
s’exprime en poids par lactation, il paraît, pas en volume) etc ....


Bon, cela ne veut pas dire qu’on doit tous assister en masse au prochain spectacle de « Falbala » mais de là à le censurer ou à montrer en boucle les réalisations de son copain Nicolas
– dans les filets et devant les filets, je m’interroge.


 


J’ai déjà dit ici que j’adorais Badinter et Veil (le Taulier avait même rectifié mon orthographe, supprimant le « W » initial), mais Voltaire et Hugo sont également deux Français que je
respecte beaucoup : ils laissaient parler les gens ... pour les mieux critiquer si nécessaire, comme le fait justement ce billet-ci !

JACQUES BERTHOMEAU 02/01/2014 17:57



Moi je m'interdit rien je cogne contre les idées sales c'est tout et les boucs n'ont rien à faire dans cette histoire : ce combat je le mène depuis longtemps que le sieur Charlier...



patrick axelroud 02/01/2014 10:09


Sans oublier, entre autre, LA RUBRIQUE A BRAC et sa poilante coccinelle !


Cher Taulier, au boulôt stp, nous attendons tous, j'en suis persuadé, le compte rendu annoncée de ta descente de cave champenoise en milieu ami !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents