Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 10:04

Je viens de recevoir de Pierre Guigui du Guide Gault&Millau et responsable du concours national des vins bio sa réponse à l’éminent, à l’immense, à l’irremplaçable, à l’incomparable Professeur JR Pitte publiée sur http://www.vinetchere.fr/  par Marise Sargis, le Mercredi 27 octobre 2010. Je la verse au dossier OGM ouvert sur mon Espace de Liberté. Bonne lecture.

patricia-alexandre-pierre-guigui-gaultmillau-470x312.jpg85ff9038-f1ff-11dc-869b-d82caa11d98e.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 TRIBUNE –

« Faucheurs au piquet ! »  Titre la chronique Libre Parole de Jean-Robert Pitte dans la Revue du vin de France de novembre 2010. Quand un professeur de géographie de la Sorbonne, un verre de vin à la main, se pique de donner son avis sur les questions agricoles, cela mène à ce genre de paroles de nature à réveiller les guerres de religions :

 

« 70 militants « dits » verts »…

 

« En d’autres temps certains porteurs de chemises noires ou brunes pratiquaient des autodafés »…

 

« l’Inra notre grand établissement de recherche agronomique »…

 

« Souriez contribuables, les dommages réels sont cette fois ci estimés à un million d’euros« …

 

« le refus pseudo-religieux d’expérimenter  ce techniques (comprenons les OGM ) est absurde »…

 

« On admirera le courage de ces Cathares : ils ont choisi le 15 août à l’aube, un jour et une heure où les chercheurs n’étaient pas nombreux dans leur laboratoire  et ne risquaient pas d’opposer de résistance à l’acte barbare commis »…

 

« Les lâches auteurs du délit »…

 

« la vigne expérimentale située dans l’enceinte du centre de recherche de l’Inra de Colmar était un livre en cours d’écriture (…) des thèses d’agronomie et de biologie préparées par de jeunes chercheurs dont l’insertion professionnelle est durablement retardée »…

 

 

« Moins on investira dans une recherche pragmatique et honnête, les concernant, plus elles se répandront de manière sauvage, avec des conséquences que personne ne mesure »…

 

Ce vibrant  universitaire pense donc plus aux jeunes chercheurs qui vont se retrouver inemployés, qu’aux implications à long terme des OGM pour l’humanité. Mais les principaux intéressés, les vignerons, n’ont pas demandé ces recherches. Et  refuser les OGM n’est pas refuser le progrès scientifique. Les OGM ne représentent pas un progrès, partout où ils sont cultivés les désordres s’aggravent.    Si seulement Jean-Robert Pitte pouvait aller voir, en guise de rattrapage, l’excellent film-documentaire de Coline Serreau sur le sujet qui montre bien les enjeux financiers et les manipulations des peuples, avant d’écrire sa prochaine chronique.

 

Vignes OGM : les excuses de Jean-Robert Pitte par Pierre Guigui

Publié par Marise Sargis, le Mercredi 27 octobre 2010.

 

TRIBUNE

 

Suite à la parution de la chronique de Jean-Robert Pitte, professeur de géographie à la Sorbonne, dans la Revue du vin de France de Novembre 2010 à propos de  l’action entreprise par les faucheurs d’OGM à l’Inra de Colmar, Pierre Guigui journaliste, dégustateur de vins et responsable du Concours national des vins issus de raisins de l’agriculture biologique réagit. Voici sa réponse.

 

« Mes excuses,

 

Mes excuses aux  70 % d’européens à qui un groupe minoritaire veut imposer les OGM, bafouant leur libre arbitre et leur liberté d’opinion.

 

Mes excuses aux arracheurs traités de barbares, de lâches, alors que l’acte à été fait et revendiqué à visage découvert, au risque d’encourir l’emprisonnement et des amendes importantes – action courageuse s’il en est.

 

Mes excuses pour la pollution de l’eau, de l’amiante, de la vache folle et à toutes les victimes de maladies incurables et mortelles commises au nom d’un soi disant progrès scientifique pour le bénéfice de quelques uns.

 

Mes excuses pour les contaminations OGM légalisées puisqu’un texte autorise « la contamination involontaire et accidentelle» induisant la consommation d’OGM à une population qui le réprouve.

 

Mes excuses à la justice, qui n’a condamné « qu’à » un euro de dommages et intérêts et 2000 € d’amende pour l’arrachage de vignes OGM qui furent, quelques jours après, considérées comme illégales.

 

Enfin et surtout mes excuses aux victimes des holocaustes commis par des chemises brunes ou noires, également auteurs d’autodafés, à qui sont comparés les faucheurs pour la taille de quelques plantes vertes.

 

Voici ce que  Jean-Robert Pitte  aurait pu écrire… »

 

Pierre Guigui

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

guigui 11/11/2010 18:26



David,


 


Je n'ai pas toutes les réponses... j'essaye de tenir compte de l'expérience...


1) Une société qui refuse de tenir compte de l'avis du plus grand nombre n'est pas adulte. Si il doit y avoir débat, explication, éducation OK mais pas de passage en force en imposant des choses
de ce genre.


2) pour la contamination dans le cadre de l'étude probablement, dans le cadre d'application... je ne sais pas ? Mais j'ai le droit de soulever la question simplement... D'autant que pour le cas
de contamination pour d'autres produits agricole cela est imposé....


3) Lâche est un jugement sur la personne... est ce utile, est-ce que cela fait avancer le débat ?


4) Oui la science est un progrès... suis je en droit de ne pas accepter, de dire qu'il y a eu des dérives, des utilisations détournées... ?


5) ce n'est pas technique... la première plantation de vigne a été considérée illégale par le tribunal et il y a eu appel. Des vignes illégales arrachées illégalement c'est pourquoi la peine fut
faible... Il est important de le savoir je pense ?


6) Il est normal de traiter des anti OGM de chemise noires ou brunes ?


Bien à toi



David Cobbold 11/11/2010 15:48






Cher Pierre Guigui,


 


1). Si on se fiait à l'avis de la majorité, on aurait encore la collaboration et la peine de mort en France ! D'accord, cette remarque est un peu "facile" et relève de l'amalgame, mais le sujet
est complexe et il y a trop de désinformation et d'inconnus pour être catégoriquement "pour" ou "contre".


 


2). Il n'il y a pas de contamination avérée dans le cas de la vigne. On parle donc d'une phobie, d'un fantasme, ou d'autre chose ?


 


3). Quelqu'un qui commet ce genre d'acte la nuit est, quelque part, forcément un lâche.


 


4). Pourquoi mettre l'emphase sur les "dérives" de la science. S'il n'y avait pas eu la science, tous les vins ressembleraient à du vinaigre. C'est, me semble-t-il, ce que veulent certains
tenants du vin "nature" .


 


5). Problème "technique" d'ordre juridique. Je ne suis pas compétant mais je n'y vois pas la pertinence.


 


6). Je suis bien d'accord avec toi sur les dangers des raccourcis, y compris dans ce cas. Mais méfiez-vous en aussi !


 


 



Guigui 02/11/2010 10:19



Olà, de retour d'espagne je vois que cela chauffe... Je ne pense pas avoir été virulent dans mes propos, je
rappelle simplement des faits :


1)     Dans le cadre des OGM il n’y a pas de débat puisque l’ensemble de la population est contre et qu’une minorité l’impose.
Est-ce démocratique ?


2)     Je rappelle également que la contamination et l’absorbation d’OGM est déjà autorisée. Où est le libre choix des 70% des
contres ?


3)     Je précise que les arracheurs ne sont pas des lâches puisqu’ils étaient à visage découvert.


4)     Je rappelle ensuite les dérives d’un progrès scientifique que tout le monde connait et dont il faut se méfier. J’appelle
donc à la prudence et non à l’obscurantisme. Je donne même des exemples de ces dérives.


5)     Puis je précise que la première plantation par les scientifiques avait été déclarée illégale par le tribunal puis qu’il y a eu appel.


6)     Enfin je dis qu’il faut se méfier des raccourcis quand on traite les gens de chemises noires ou brunes cela laisse place
à des glissements…


Puisque toutes ces belles discutions partent de mon pavé pouvons nous y revenir (si vous le
souhaitez) et particulièrement sur le point 1, 2, 4. Sur ce dernier point je vous invite à vous renseigner sur les conséquences d’utilisation des OGM. Je ne parle pas de prospectives
scientifiques mais de la réalités des faits aujourd’hui. A titre d’exemple : http://www.lesmotsontunsens.com/inde-suicide-collectif-1-500-paysans-ogm-coton-bt-monsanto-4131.


 



Luc Charlier 01/11/2010 18:57



Hi, hi, hi. Plus vous ajoutez de paramètres, plus c’est difficile d’y voir clair.


Je devais aujourd’hui écrire un rapport financier sur mon domaine, pour avancer dans un projet qui m’importe énormément. Mais je n’y
arrive pas (Fehlleistung ?). A la place, j’ai lu tous vos commentaires. Point de chrys-an-thème aujourd’hui, je ne connais pas mes morts. Il paraît que j’étais fort-en-thème (grec), mais à
chacun sa version. Ouaip facile.


Je voudrais toutefois MARTELER quelque chose : 1) il n’y a pas de mystère dans le vin, il y a du rêve. Ce n’est pas la même
chose. Je souhaite qu’on explique tous les pseudo-mystères et qu’on ne casse pas le rêve. Si Michel trouve un plaisir immense à certaines bouteilles, fasse ... le hasard (c’est mon ciel à moi)
qu’il puisse continuer le plus longtemps possible.


2) l’hygiène, la propreté, les connaissances (au sens large) ont fait progresser la qualité moyenne des vins, qui dira le
contraire ? Il faut tout faire pour en savoir encore plus.


3) MAIS ... la nature (au sens géographique, Umwelt) n’a que très peu de barrières. Ce n’est pas les OGM en eux-même que je
crains (je m’injecte 45 unités d’insuline recombinante tous les jours !!!!), c’est leur dissémination qui est de facto irréversible. En cas d’erreur ... trop tard.


 


 


Et puis, nous restons humains (même moi) : je préfèrerais passer 2 nuits au mitard avec José et sa moustache plutôt
que 15 minutes sous une hotte aspirante ou un flux laminaire à l’INSERM ou l’INRA. Mais ça, ce n’est plus du domaine du rationnel. Zut, je
bande !



David Cobbold 01/11/2010 13:43



Oui Michel, je suis bien d'accord que le mystère fait partie de la charme du vin, et d'autres choses aussi. Il faut que je te dise que, à mon grand regret, je n'ai aucune culture
scientifique, et cela doit se lire dns mes propos par quelqu'un qui en possède.


Dans ce que tu dis à propos des vins qui te touchent, il y a peut-être une part de mystère, mais aussi des choses qu'on peut tenter de comprendre. La part de mystère réside probablement en
nous et nos réactions à un goût et à des circonsatnces. Je crois (mais il faudrait que nous en parlions davantage) que tu fais référence à des vins qui contiennent une sorte de vibration faite
d'un assemblage complexes de saveurs, d'acidité, de tannins (pour les rouges), de sensations de fruité, de rémanance des saveurs plus complexes, d'allégresse (la même chose que l'acidité ???
etc., etc.). Le problème dans tout cela est de mettre des mots sur des sensations.


Je ne sais pas si l'ensemble des vins qui réunissent ces qualités et qui, par conséquence, m'émeuvent, est issu de l'agriculture biologique ou pas (je n'ai pas fait l'effort de tenir une
comptabilité sur ce sujet, et je ne mentionne pas la "biodynamie" exprès car, pour moi, cette tendance fait partie de l'approche bio, avec un aspect ésotérique en plus que je trouve souvent
douteux et qui n'a pas démontré sa valeur rajoutée par rapport à des "bios tout courts").


Je crois que tous ces vins-là sont faits par des gens soigenux dans le trevail, passionné par ce qu'ils font, et qui ont un rapport directe avec la nature qui impique des observations
permananetes et des ajustements de procédures en fonction des choses perçues.


On peut travailler les sols ou pas, mais il faut que ce sol soit vivant. Il faut aussi que la vigne soit en bonne santé et que le chai soit propre (en général, car j'ai vu, par exemple à
Rayas il y a des années, un exemple contraire pour un domiane qui, parfois, produisait de très grands vins). Cela fait une sorte de principe vivant mais attentif, le contraire d'un laisser-faire,
mais différent du contrôle absolu de l'obsessionnel.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents