Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:18

Depuis que le Tribunal de commerce de Paris a homologué le  plan de continuation, entraînant la clôture de la procédure de redressement judiciaire d’Héraclès, société faîtière du groupe 1855 - CHATEAUONLINE - CAVES DE LA TRANSAT - CAVE PRIVÉE ! J’entends certains pousser des cris d’orfraies, parler même de journée noire de l’e-commerce.


Il faut savoir raison garder la clôture de la procédure de redressement judiciaire n’éteint en rien les autres procédures judiciaires. En effet, c’est Héraclès lui-même qui, en octobre 2013, s'était placée sous la protection du Tribunal de Commerce de Paris afin de mettre en place « un plan de traitement global et équitable des derniers clients attendant des Bordeaux Primeurs. »


Le Tribunal de commerce de Paris a donc homologué ce  plan de continuation et avec le soutien de son partenaire financier historique Héraclès « estime qu'elle a désormais l'opportunité de reprendre sereinement le développement de l'activité de vente de vins des différentes marques du groupe »


Et c’est là qu’il faut faire la part entre le traitement du passé et l’activité de ce groupe.


Sur le premier point il faudra vérifier si Héraclès a vraiment apporté « une solution permettant à tous les clients concernés d'obtenir soit le remboursement intégral et progressif du montant de leur commande, soit une livraison garantie d'une sélection de vins de Bordeaux de qualité ». Selon les intéressés : « À ce jour, plus de 500 clients concernés ont choisi une livraison de vins en remplacement de leur commande initiale de Bordeaux Primeurs. »


Affaire à suivre !


Pour l’avenir, en dépit du bel optimisme affiché par les petits génies de l’e-commerce de 1855 and Co reste pour eux à rétablir avec leurs clients le lien de confiance quelque peu effiloché. De plus, à eux aussi d’être en capacité de faire des offres crédibles et attractives par rapport à leurs concurrents de l’e-commerce.


L’avenir des marques d’Héraclès est donc entre les mains à la fois de ses clients et de ses fournisseurs.


Aux premiers je dis tout simplement : donnez-moi 1 bonne raison d’aller acheter votre vin chez 1855 - CHATEAUONLINE - CAVES DE LA TRANSAT - CAVE PRIVÉE ?


Aux seconds, je ne dis rien, à eux de juger de l’opportunité de commercer avec les marques du groupe Héraclès.


UlnhnJ4Up9WOxFttkWz6jC42oKc.jpg

 

Bref, dans ce genre d’affaire, un homme averti en vaut deux alors :

 

Apprenez que tout flatteur


Vit aux dépens de celui qui l'écoute :


Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.


Le Corbeau, honteux et confus,


Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.



Coluche_-_Un_homme_averti par jejeandco1

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Kimmel Michel 25/11/2014 11:10


Bonjour, sachant à quel point 1855 s'est comporté comme un véritable escroc, il est stupéfiant d'apprendre que le TC a validé un plan de continuation !!! J'ai eu affaire à la "bande" d'Emeric
Sauty de Chalon et n'ai du qu'à ma qualité de l'époque (membre d'un club de dégustation très connu et membre du comité de dégustation de la revue "le Rouge et le Blanc") de réussir à me faire
enfin livrer mes vins commandés en primeur. Il y a longtemps que cette société aurait du être arrêtée et ses dirigeants mis en cause sur leurs propres avoirs. De plus, en termes d'emploi, je
doute que cette société représente un acteur significatif.

JACQUES BERTHOMEAU 25/11/2014 11:15



la compétence d'1 tribunal de commerce est définie et comme je l'ai écrit les actions judiciaires en cours ne sont pas éteintes par la décision du tribunal.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents