Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 00:09

LiaisonsDangereuses.jpg

Le thème que j’ai choisi en tant qu’éphémère président des Vendredis du Vin link a surpris et à mis dans l’embarras les femmes qui se voyaient dans « l’obligation » de se conjuguer soudain au masculin. Mais n’était-ce pas là que pure convention, que simple jeu pour suggérer qu’un vin qui aime les femmes se doit de les séduire…

 

Le mot est lâché !

 

Les bonnes âmes de suite s’émeuvent car séduire est issu du vocabulaire ecclésiastique (le serpent séduit Eve avec le fruit défendu) et le séducteur est vite traité d’enjôleur, d’aguicheur, de coureur et même de corrupteur ou de suborneur… Séduire serait tromper ! Se méfiez des beaux parleurs, de ceux qui savent y faire ! La séduction serait l’épouse du diable. Au XXIe siècle le diable s’habille en Prada et la séduction passe toujours plus encore par des artifices : le vêtement, le maquillage, le culte du corps jeune et beau et elle se voit taxée de superficialité, d’une légèreté blâmable. Elle ne serait qu’un miroir aux alouettes où viendrait se noyer nos illusions !

 

Même si  je suis d’une insoutenable légèreté pour moi la séduction est avant tout une forme de respiration de l’âme : pour moi, plaire, charmer, séduire comme on respire, au jour le jour, sans y penser, c’est une belle façon de rencontrer les autres, de faire un bout de chemin avec eux, parfois ce ne sont que quelques pas, rien de plus mais c’est déjà beaucoup.

 

Pourquoi se priver de ce frisson ? Pourquoi refuser d’enflammer son imagination ? Pourquoi ne pas se risquer à faire fondre les ultimes résistances de l'être aimé ? Y-a-t-il quelquechose de plus enivrant que de se perdre ? Souvenez-vous de madame de Tourvel dans les Liaisons Dangereuses elle résiste avec l’énergie du désespoir aux avances de Valmont et pourtant elle cède, reddition sans conditions, elle se donne toute entière à corps perdu. Oui, elle se perd mais peut-on n'être séduit qu’à demi ? Pour autant, je ne fais pas de Valmont un modèle de séducteur, c’est un monstre de vanité et d’orgueil, mais pour ne pas s’avouer cette vérité inouïe : c’est qu’il est tout bêtement en train de tomber amoureux.

 

La séduction imprègne toujours la relation amoureuse : on ne peut aimer que si l’on accepte d’être séduit, de prendre le risque. Alors « s’il te plaît, surprends-moi ! » car c’est souvent de cette surprise que naît l’imprévu de l’amour. Le temps n’est alors plus aux mots. On marche sur la tête. On est transporté.

 

Alors, chers amis, par-delà la convention des sexes que suggère mon thème n’est-ce pas cette sidération, cette divine surprise que chacun de nous attend d’un vin ? Entre un vin et vous, cette réciprocité, ce plaisir, cette excitation, cette tension qui, au-delà de la surprise, de l’audace des premiers instants, montent, ne sont-ils pas les seuls préludes au plaisir, au bien-être et ici au bien-vivre.

 

Je ne sais si je vous ai éclairé mais à tous ceux qui ne voient que le pire, que de la prédation dans la relation de séduction j’ose écrire : peut-on vraiment vivre la vie que l’on vit sans la séduction ? Comment pourrait-on se lever chaque matin s’il n’y avait pas cette fenêtre grande ouverte sur l’horizon des autres ? Pour moi rien n’est jamais fermé, rien n’est jamais fini. Rien ne m’interdira de dire et d’aimer. De grâce ne m’ôtez pas mes illusions ! Surtout les jeunes crétins qui raisonnent l’amour : Dieu que c’est triste !

 

Lire aussi  : un homme désirable d'Alicia Raho une lectrice qui a découvert le vin à l'âge de 40 ans et qui l'aime   link 

 

Tout ça pour dire que je vous attends pour le 30 septembre, dernier jour du mois, pour l’un de ces Vendredis du Vin qui je l’espère fera date dans la réhabilitation de la séduction et que l’on pourra dans les commentaires de dégustation affirmer qu’un vin est séduisant sans sous-entendre qu’il fait le trottoir…  

vdv-logo

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Egmont Labadie 23/09/2011 23:05



Par exemple là:


http://blog.mlive.com/cafe/2009/05/amazing_kreskin_just_keeps_goi.html


 



Egmont Labadie 23/09/2011 22:56



Je me suis toujours secrètement dit que Jacques Berthomeau avait une certaine ressemblance avec John Malkovitch...



daniel cherel 23/09/2011 18:28



suite à mon commentaire. En cliquant sur le link la réponse obtenue est : erreur 404 la page demandée n'existe pas. 



JACQUES BERTHOMEAU 23/09/2011 18:33



C'est réparé le lien fonctionne



daniel cherel 23/09/2011 17:55



Impossible de se connecter sur "les Vendredis du Vin" Link !  Bel éloge de la séduction par le taulier qui nous fait rêver. Pour une fois il n'a pas trempé sa plume dans le vinaigre ......ou
alors c'était du balsamique . Un vin qui aime les femme se doit de les séduire  d'accord Jacques  mais le vin doit aussi séduire  les hommes. 


 



JACQUES BERTHOMEAU 23/09/2011 18:09



Je vais me renseigner pour la connection je ne suis que président donc totalement inutile.


Je pense être plus acide qu'aigre... Quand à séduire ce n'est que le thème qui veut que je ne parle que des femmes...



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents