Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 10:30

20110610cerclepal.jpg

 

Jean-Paul LUBOT, à droite sur la photo en compagnie de Bruno Retailleau, né à Antigny, en Vendée mon pays, patrie de mon beau-frère, est bien sûr le Directeur Général délégué du Groupe Marie Claire et éditeur de Marie Claire et de la Revue des Vins de France. Je le connais à ce titre mais aussi parce qu’il est le Président, quasi-autoproclamé, du CERCLE des VENDÉENS, un  truc chic sponsorisé par le Président du Conseil Général de ce département : Bruno Retailleau ex petite main du grand sabreur Philippe de Villiers. J’en suis sans doute pour plus très longtemps.


cerclevendeen433.jpg

En effet, en Vendée, à Notre-Dame de la Forêt, à l’école d’Agriculture de la Mothe-Achard, nourri au lait des très chers frères de la Confrérie de Louis Grignon de Montfort, j’ai été éduqué suivant des principes moraux dont celui de l’honnêteté, intellectuelle et matérielle. Alors ne pas payer son addition au restaurant sous prétexte que l’on va en faire la promotion dans un magazine, MARIE-CLAIRE en l’occurrence, participe du galvaudage de la morale publique, à des mœurs de « quasi-racketeur » profitant de la force pour imposer à des artisans, les patrons de restaurant, des pratiques qui sont contraire à l’éthique. Et que LUBOT ne vienne pas me chanter que c’est la règle dans le milieu car ce milieu-là n’est pas le mien. Ma petite entreprise Vin&Cie l’espace de liberté paie ses additions au restaurant. C’est son honneur.


Je ne mettrai plus jamais les pieds au CERCLE VENDÉEN ma mémé Marie et mon pépé Louis ne le comprendraient pas.


Lisez ce qui suit vous serez édifiés. Comme ce cher « Charles Henri Orliac, bloggeur escroc se faisant inviter avec femme et enfant dans les tables et hôtels de France, buvant les meilleurs bouteilles de la carte des vins et exigeant des chefs qu'ils cuisinent des légumes pour son chien... » LUBOT demande à être invité et, bien sûr, il sera accompagné.

 

Tout y est, menace, morgue, grossièreté… dans quel monde vivons-nous. C’est affligeant ! Moi je me casse avec l’envie de balancer la célèbre formule de Sarkozy au salon de l’Agriculture mais, comme je suis bien élevé, je me contente de l’ignorer. Quelle suffisance ! Et ça se dit faire partie de l'élite (voir une prochaine chronique sur ce thème)


De : "Carine DARMON"

Date : 19 oct. 2012 15:13


Objet : TR: Parution dans les pages "PARIS" du magazine Marie Claire du mois de janvier 2013 de votre établissement "Chez Vivant"

Cc : "Jean-Paul LUBOT"

 

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que votre établissement a été sélectionné par le magazine Marie Claire pour figurer dans la rubrique «le Paris de Jean-Paul Lubot», Directeur Général délégué du Groupe Marie Claire et éditeur de Marie Claire. Ce sujet paraitra dans le numéro du mois de janvier 2013 dans les pages « Paris ».

Afin de mettre en valeur au mieux votre établissement, nos équipes vous enverrons un photographe. Celui-ci prendra contact avec vous dans les prochains jours afin de convenir d’un rendez-vous pour des prises de vues.

Jean-Paul Lubot connaît votre établissement mais souhaiterait venir à nouveau dans votre restaurant pour tester et échanger sur votre carte.

Pensez-vous qu’il soit possible de l’inviter pour un diner à votre convenance ? Il sera accompagné.

En vous remerciant,


De : "Pierre Jancou"

Date : 19 oct. 2012 18:23

Objet : Re: TR: Parution dans les pages "PARIS" du magazine Marie Claire du mois de janvier 2013 de votre établissement "Chez Vivant"


Je n'ai jamais invité un journaliste en 24 ans de carrière dans la restauration.

Votre démarche me semble louche et frauduleuse.

Cordialement,

Pierre Jancou

Vivant


De : "Jean-Paul LUBOT"

Date : 20 oct. 2012 21:18

Objet : Re: TR: Parution dans les pages "PARIS" du magazine Marie Claire du mois de janvier 2013 de votre établissement "Chez Vivant"

À : "vivant resa"

 

Bonsoir,


C'est une démarche extrêmement classique pour tester les cartes des restaurants, échanger avec vous et écrire les articles.


Marie Claire est le premier magazine féminin haut de gamme français (485 000ex / mois) et est reconnu pour son professionnalisme depuis plus de 50 ans. L'édition parisienne, dans laquelle vous étiez censé apparaitre, est diffusée a près de 100 000ex et touche près de 500 000 personnes habitant Paris et la région parisienne.


Vous avez le droit de refuser notre requête sans pour autant être insultant.


Nous en prenons bonne note, le regrettons et vous retirons de notre sélection.

 

Cordialement.

Jean-Paul LUBOT

Directeur General délégué

Groupe Marie Claire

 

De : "Pierre Jancou"

Date : 21 oct. 2012 12:06

Objet : Re: Leur réponse est délicieuse

 

Si Vous avez l'habitude de Vous faire inviter au restaurant Vous n'êtes pour moi absolument pas un journaliste gastro.

Continuez  à vous occuper de mode ce sera mieux pour tout le monde.

Pierre Jancou

 

De : "Jean-Paul LUBOT"

Date : 21 oct. 2012 14:34

Objet : Re: Restaurant vivant

À : "vivant resa"

 

Je vois que vous n'avez absolument rien compris et que vous êtes définitivement désagréable.

Je n'ai jamais dit que j'étais journaliste gastro. Je suis l'éditeur de M Claire et DG du groupe (90 mags dans 35 pays). Tous les mois, nous faisons un "Paris by un membre de MC. Et c'est dans ce cadre qu'est intervenue notre démarche. Vous avez le droit de refuser sans être odieux.

Vous êtes le seul à réagir de la sorte... Et de manière aussi agressive. Les autres ont bien compris que c'était une opportunité de mise en avant de leur établissement dans un grand magazine. Et ils souhaitent naturellement organiser un moment de convivialité pour échanger...Vous n'avez rien compris et fait que confirmer votre pingrerie bien connue du milieu. Cet échange est désormais clos. Vous me faites perdre mon temps.

 

Cordialement

 

Jean-Paul LUBOT Directeur Général délégué Groupe Marie Claire


274px-Saint-Michel-Mont-Mercure_-_Statue_de_Saint_Michel.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Saintphilbert / J. GOMBAULT 26/10/2012 15:47


C'est bien ; ça a fait réagir. bonne initiative Monsieur Berthommeau :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/25/01016-20121025ARTFIG00584-un-patron-de-marie-claire-refoule-par-le-chef-d-un-bistrot.php

Goutonsvoir 25/10/2012 15:53


Pauvre personnage ! Et comment peut-on avoir envie de le défendre???


Un fidèle lecteur vendéen !


 

Félix 24/10/2012 11:12


Jancou crache sur les DG et allège la note des deux étudiants venus discuter vin nature. Vivant et classieux, comme ses vins et comme sa cuisine: raison de plus pour y retourner ! 
Bravo également à M. Berthomeau qui confirme, s'il en était besoin, qu'il a les idées bien en place. 

patrice trempil 24/10/2012 10:56


Bonjour,


 


Nous venons de procédé à l’annulation de votre abonnement à compté du numéro
567.


 


Cordialement


Service Abonnement


larvf@everial.com


 


Voilà, ça c'est fait (et je vous promets que les fôtes sont d'origine).


Entre les échanges ci-dessus, la vacuité du n° d'octobre, et le positionnement de A Gerbelle dans son désaccord avec Hervé Bizeul, ce n'était plus
possible de cautionner financièrement cette presse de compromissions, voire de collusions si j'en crois la descritpion faite ici-même du fonctionnement de la rubrique brèves.


 


cordialement,


Patrice

scadio 24/10/2012 09:23


Lubot est moi n'avons pas du apprendre le vocabulare aux pages des mêmes dictionnaires : ce qu'il appelle pingrerie j'appelle ça compromission. Et une fois de plus je constate que rares sont mes
confrères sollicités qui osent refuser. Comme dit un certain, "ils peuvent s'acheter une paire de couilles, ça ne fera pas double emploi". Mais comme il faut avant tout voir que le verre est à
moitié plus plein plutôt qu'à moitié vide, je salue Pierre Jancou.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents