Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 00:07

Nous allons entrer dans le temps des beaux livres pour les petits souliers. L’album  « Une cuisine contemporaine » d’Olivier Roellinger est un enfant de Nicolas de Staël, lignes épurées d’une goélette prenant le vent, palette de couleurs originelles, simplicité érigée au rang de canon de la beauté, tout pour satisfaire mon goût immodéré pour les choses rares. Mais, comme si ce coup de cœur ne suffisait pas, ce corsaire m’a éperonné par le tribord, page 154, en me surprenant avec une arme fatale : le Calva coffee. Pour ceux d’entre vous qui me suivent depuis les origines, le 4 janvier 2007 j’ai commis une chronique « Normandy coffee what’s this ? » à l’adresse de mes anciens mandants des Calvados réunis (je fus président de l’interprofession de toutes les AOC issues de la pomme et de la poire en Normandie&Bretagne)  mais comme je n’ai pas le talent d’Olivier Roellinger je m’en remet à lui pour promouvoir ce délice.

 

Le cap d’abord « Dans tous les bistrots bretons et normands ouverts de bon matin, les hommes de la terre et ceux de la mer puisaient souvent leur courage avec, au fond de leur tasse à café, une eau-de-vie de pomme rude et bien corsée. Cette odeur de café-calva, que, pour une raison qui m’échappe, on appelle ici mic, reste gravée au fond de ma mémoire, tout imprégnée de celle, plus âcre et râpeuse du tabac gris à rouler. Quels récits, quels voyages, quelles aventures partageaient-ils ?

 

J’ai tenté de comprendre dans mes rêves à quel moment cette rencontre entre le café du lointain port de Moka et l’eau-de-vie de pomme du pays a pu se faire. Cette histoire est probablement proche de l’Irish coffee… »

 

Ne pinaillons pas, la petite eau-de-vie de pays des souvenirs d’Olivier Roellinger est une belle AOC répondant au nom de Calvados, Calvados Pays d’Auge, Calvados Domfrontais, qui s’est adoucie avec l’âge et le savoir-faire des producteurs.

 

Ce Calva coffee : boisson du 29 juin 2004. Vent de sud, Force 2. Bonne visibilité, mer calme, dans la terminologie maritime d’Olivier Roellinger c’est :

 

Equipage : 4 personnes

 

Accastillage : 8 verres  à digestif / Petit mixeur plongeant/Machine à glace pilée/Bocal à stériliser/4 carrés de gaze.

 

Route : 24 heures

 

Vivres : Cale_1 et Cale_2 (détails se reporter à l’ouvrage page 154 et 155)

 

Premier Bord, Deuxième Bord, Troisième Bord : c’est le mode de préparation voir page 155)

 

Destination : c’est le service, l’envoi, toujours page 155.

 

La photo qui suit, pages 156&157  est superbe. C’est chez Flammarion 45 euros.

Pour conclure ce bel estoc je dis à mon cher successeur et ami à l’IDAC  www.idac-aoc.fr/  et si nous allions un jour  au Relais Gourmand d’Olivier Roellinger 1, rue Duguesclin, 


35260 CANCALE  Tél : 02 99 89 64 76 déguster un Calva coffee à la suite d'un beau repas… J'en profite pour donner un grand bonjour amical à Anne et à la petite équipe de l’IDAC.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents