Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 06:00

À mon grand regret les pétoncles noirs avaient disparu des étals des poissonniers, jusqu’au jour  où je reçu d’Agrology  15 rue de Prague 75012 Paris 01 58 51 05 49 « Pour votre réveillon, vous pouvez commander les très beaux produits de la mer de Renaud Sigrist. »

 

Peut être une image de 1 personne et intérieur

 

Renaud Sigrist est ostréiculteur, producteur de coquillages et poissonnier à la Trinité sur Mer dans le Morbihan. Renaud fournit coquillages, crustacés et poissons "pêche petits bateaux" à une clientèle de chefs et restaurateurs à Paris, parmi lesquels le Bristol, la Réserve, le Clarence, les Enfants du marché, le Plaza Athénée, Table, Alliance, le Mazenay, le Bélisaire, etc.

 

Panier de 1 kg. Les coquillages sont pêchés par une quarantaine de pêcheurs à pieds professionnels puis purifiés (dessablés, nettoyés, triés) Pétoncles Noirs - 22 €

 

J’achète

 

Les pétoncles seraient-elles des petites sœurs des coquilles Saint-Jacques ? ICI 

 

La réponse est non même si elles ont un petit air de famille. Sur ce sujet je ne vais pas vous embrouiller dans les méandres des classifications des naturalistes. L'histoire de la dénomination du pétoncle est complexe. « Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, il a servi pour nommer une grande diversité de coquillages avant que Jean-Baptiste de Lamarck n'en fasse un genre précis (Pectunculus). Les pétoncles de Lamarck et des naturalistes du XIXe siècle ne correspondent toutefois pas du tout aux coquillages que nous connaissons aujourd'hui sous ce nom. »

 

Sans Titre 11

Le pétoncle noir, perle rare de la rade ICI

  

Autrefois très présent en Bretagne, le pétoncle noir a disparu des marchés. Un aquaculteur relance sa production afin de fournir en naissain les conchyliculteurs.

 

Ce sont peut-être les souvenirs d’enfance de la maison familiale de Brélès (29) qui ont conduit Mathieu Hussenot à se passionner pour le milieu marin. Il faut croire que le Finistérien se plaît à habiter sur des pointes, car après une jeunesse passée sur l’extrémité du département du «bout du monde», il pose son sac à Hanvec (29), commune qui a la particularité de posséder dans un même temps campagne et accès direct sur la rade de Brest. À la pointe de Glugeau, cet ancien élève de divers lycées agricoles bretons travaille dans un 1er temps pour le projet Perle (porté par le Comité régional de la conchyliculture Bretagne Nord), qui consiste à étudier un repeuplement de l’huître plate dans la rade. En 2015, le site se libère, l’occasion pour lui de démarrer sa propre ferme. Ici, pas de machine à traite ou de tracteur, mais une activité de naissage de mollusques: huîtres plates, palourdes et pétoncles noirs.

 

Marinière de pétoncles noirs à la sarriette - Cuisine de la mer

CUISSON

 

  • Les pétoncles sont ouvertes à chaud sans aucune adjonction.

 

 

  • Stockage au frigo sous protection

 

 

  • Avant le service attiédissement sous papillote

 

 

  • Confection d’une persillade : persil haché, ail, huile d’olive…

 

 

 

  • Chaque convive se sert et peut consommer les pétoncles soit nature, soit arrosés de persillade…

 

Le pétoncle noir bientôt de retour en Bretagne ?

 

 

Longtemps pêché sur la côte atlantique française – principalement en rade de Brest, dans les Pertuis charentais et le bassin d’Arcachon –, le pétoncle noir (Mimachlamys varia) se fait de plus en plus rare.

 

Peu connu, il a pour cousin le pétoncle blanc, souvent appelé « vanneau » et plus largement consommé. Tous deux appartiennent à la famille des pectinidés, celle de la coquille Saint-Jacques. Moins répandu, le pétoncle noir fait l’objet d’une consommation plus restreinte et surtout locale. Les amateurs lui trouvent des qualités gustatives supérieures à celles du pétoncle blanc, du fait de son goût à mi-chemin entre la coquille et l’huître.

 

Au cours des dernières décennies, les stocks de Mimachlamys varia se sont effondrés, sous l’action conjointe de la surpêche et de la dégradation ou perte d’habitat. Dans les années 1970, la pêcherie du pétoncle noir produisait 700 tonnes en rade de Brest. Cette production est tombée à 70 tonnes dans les années 2010 ; la pêcherie a été fermée en 2018, faute de stocks suffisants.

 

Aujourd’hui, l’avenir de cette exploitation par la pêche est incertain, notamment en rade de Brest.

 

Réintroduire l’espèce durablement ICI 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
L'oncle noir ne serait ce pas l'oncle Tom ? A t'on bien regardé dans sa case ? Attention, aux maux croisés la case noire ne compte pas.
Mais connaissait vous l'histoire de l'ongle noir ?
Le père d'une riche héritière avait engagé un pauvre étudiant pour servir de précepteur à la prunelle de ses yeux. iI était nourri, logé, blanchi au domaine. Sans être vraiment recluse le père espérait protéger sa fille des aléas d'une vie en dessous de sa condition.
Riche héritière et précepteur impécunieux se voyaient quotidiennement et n'avaient d'autre compagnie qu'eux mêmes .
Arriva ce qui devait arriver. Ils tombèrent réciproquement amoureux le plus sincèrement du monde.
Ils décidèrent de fuir sachant qu'avec le père de la jeune fille, aucune issue favorable n'était possible.
La fuite devait se dérouler de nuit et c'est ainsi qu'ils se retrouvèrent, comme convenu, à la gare du village.
Le jeune homme cherchait l'horaire du prochain train.Eclairé par la lumière blafarde du réverbère il suivait du doigt les lignes successives de l'horaire. La belle remarqua alors son ongle noir et disparu aussitôt dans la nuit.On trouvera peut être un jour l'explication de la disparition du pétoncle noir objet de l'inquiétude du Taulier mais de la belle et de son précepteur on n'a jamais eu aucune nouvelle.
Répondre
P
Pétoncles noires en baie de QUIBERON, on les trouve encore, cachées dans les coquilles vides des d'huitres, aussi fin que les pouce pieds.. De la persillade sur des pétoncles noirs relève des tribunaux militaires
Répondre
J
Le terme "pétuncle ou" pétungue", dérivé du latin "pectunculus" est attesté en poitevin-saintongeais (dictionnaire de Vianney Piveteau). Ma grand mère, grande pêcheuse à pied, en collectait sur le Gois. On en trouve encore en cette saison au marché de Chantonnay, pêchés en Baie de Bourgneuf.
J.B.
Répondre

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents