Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 06:00

Moderniser les rouges du Languedoc me dit-on, mais jusqu'où ira-t ...

En France, pendant le confinement, note Steve Charters, professeur en marketing du vin à la Burgundy School of Business : « Les cavistes sont restés ouverts (alors même que les marchés ouverts de produits alimentaires étaient fermés), vendant ce que le gouvernement français considère comme des produits de première nécessité. Puissamment ancré dans la psyché nationale française, le vin est de toute évidence «de première nécessité»

 

Les rayons vin de la GD sont restés approvisionné et accessibles pendant toute la période.

 

Le trou d’air dans la consommation de vin a donc eu pour cause essentielle la fermeture des CHR et a donc touché principalement les producteurs vendant essentiellement dans ces circuits.

 

Comme je m’interdis toute allusion au plan gouvernemental d’aide au secteur du vin je me contenterai de faire remarquer qu’un diagnostic précis et argumenté des causes des difficultés de certains est essentiel, l’arrosage indifférencié ne fait que masquer les insuffisances structurelles du secteur. Les porteurs institutionnels des revendications sont bien éloignés des réalités du marché.

 

Afterwork du taulier : Des rafales de chiffres pour les vins de ...

 

Le confinement a révélé les différences de cultures de consommation de vin dans le monde ICI 

 

Entre interdiction de boire, organisation de rituels et repli sur sa production nationale, tour d'horizon des pratiques lors de l'épidémie mondiale de Covid-19.

— 9 août 2020 —

La presse a beaucoup insisté sur l'idée que pendant la crise du Covid-19, le monde buvait plus qu'avant. Ainsi a-t-on lu dans le Sydney Morning Herald que les ventes en ligne en Australie d'un détaillant avaient augmenté de 50 à 75%.

 

Aux États-Unis, les chiffres du site de sondage Nielsen concernant les ventes de vin ont montré des augmentations spectaculaires au cours des deux semaines suivant le début du confinement dans des États clés, puis une chute, suivie de deux autres semaines d'augmentation (bien que moins intense) –soit une hausse des ventes de vin aux États-Unis de 29,4% depuis le «début» du Covid-19.

 

Au Royaume-Uni, le mois de mars aurait été le meilleur de tous les temps pour la grande distribution. L'un des principaux détaillants en ligne britanniques a vu le nombre de nouveaux clients augmenter de 300% en mars/avril par rapport à l'année précédente.

 

Mais que se cache-t-il derrière ces gros titres?

Est-ce simplement la peur de pousser les gens à boire du vin, ou le besoin d'un soutien en temps de crise?

Et ce changement de comportement en matière de consommation d'alcool se constate-t-il dans le monde entier?

 

Très peu de temps après le début du confinement en France, j'ai reçu le courriel d'un magasin de boissons haut de gamme à Dijon m'indiquant que le samedi suivant serait un «Happy Saturday», avec 20% de réduction sur toutes les ventes de vin.

 

Les cavistes sont restés ouverts (alors même que les marchés ouverts de produits alimentaires étaient fermés), vendant ce que le gouvernement français considère comme des produits de première nécessité. Puissamment ancré dans la psyché nationale française, le vin est de toute évidence «de première nécessité». En Afrique du Sud, où l'abus d'alcool peut être considéré comme un fléau en soi, l'occasion a été saisie pour faire de l'ingénierie sociale autour de la consommation des drogues légales. Ainsi le pays a interdit toute vente d'alcool pendant le confinement (ainsi que les cigarettes et le tabac).

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 26/08/2020 09:26

Nous n'en doutons pas un instant. Il s'agissait de mettre en évidence les multiples dysfonctionnement de cet incorrigible Overblague

JACQUES BERTHOMEAU 26/08/2020 09:34

rendons à César ce qui revient à César en l’occurrence c'est moi qui me suis planté sans doute un acte manqué pour titiller la mouche du coche pressée... désolé.

pax 26/08/2020 08:53

Commenter, commenter, il en restera toujours quelque chose.
Auparavant réglons quelques comptes.
« Les dieux rendent fous ceux qu’ils veulent perdre » nous apprend la mythologie grecque.
Je pense que Oberblague est à la manœuvre. Le Taulier nous avait déjà alerté des livraisons anarchiques de ses chroniques. De mon coté je déplore le fonctionnement de cette censure cousine d’Anastasia la belle et ridicule censure en Urss, je veux parler de reCAPTCHA aux consonances terrrrriblement soviétiques. Le damier où elle nous invite à prouver que nous ne sommes pas débiles en cochant les bonnes cases, n’apparaît plus en entier. Il me faut alors ruser pour pouvoir déjouer sa surveillance et balancer mon commentaire. Ce n’est pas tout. Hier, vers midi, annonce d’une chronique. J’ouvre : il s’agit d’un thème d’actualité dans les P.O. La Reconquesta ! Je lis en esquissant des thèmes de commentaires. Je ferme et passe à autre chose. L’annonce de la chronique figurant toujours dans l’arrivée des messages, je clic.
Hop, page blanche ! Elle le restera autant de fois que de tentative d’y accéder. Ce n’est pas la première fois. En lisant la chronique d’hier, sentiment de déjà vu. Je sais que le Taulier, amoureux de la petite reine recycle quelques fois mais là c’est énorme. Je fais des recherches, rien. Il ne me reste plus à me souvenir et à conclure que la chronique d’hier m’était déjà parvenu sous la même forme d’apparition miraculeuse.
Inutile de vous dire qu’une enquête est ouverte et que tous les services sont mobilisés.
Il importe de savoir, au plus tôt, pour l’empêcher de nuire et avant qu’il ne soit trop tard, qui veut rendre fou cette pauvre malheureuse et inoffensive mouche du coche.

Quand au commentaire du jour il tient simplement au fait que cette chronique est, par divers cotés en prise directe avec celle de la Reconquesta disparue des écrans, si elle nous revient un jour.

So long’

JACQUES BERTHOMEAU 26/08/2020 09:16

Patience et longueur de temps cette chronique viendra en son temps impérieux PAX

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents