Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 07:00
Le couple d’enfer Christiane Lambert&StéphaneTravert va avaler de travers le rapport de l’INRA sur les alternatives au glyphosate.

Le problème de ce couple c’est qu’il est peu connu de madame Michu, en effet la Christiane, en dépit de sa boulimie médiatique, n’est pas encore associée à la FNSEA, quant au Stéphane, qui n’est pas Le Foll, sa mèche et ses tickets de caisse, mais Travert, un manchot, pas de l’Antarctique mais de Créances célèbre pour ses carottes, en dehors des écolos, il a un look de notaire, le genre Charles Bovary, pas celui d’un locataire du 78 rue de Varenne.

 

Unit pour le pire plutôt que le meilleurs, les deux se shootent au glyphosate, ils sont accros, certains envisagent même de les inscrire à une salle de shoot.

 

Bref, nos deux Pacsés, goguenards face aux railleries des bobos, des écolos et autres emmerdeurs, pensaient « Cause toujours tu m’intéresses, face à l’absence d’alternative au glyphosate même le jeune Macron callera… »

 

Sauf que voilà que les chercheurs de l’INRA viennent de mettre les pieds dans le plat.

 

Leur petit félon de président, Philippe Mauguin, qui a coconné à la tête du cabinet du grand Le Foll avant de recevoir sa récompense, a donné son imprimatur pour que soit remis au gouvernement un rapport baptisé : « Usages et alternatives au glyphosate dans l’agriculture française. »

 

Liste des auteurs :

Xavier Reboud, Maud Blanck, Jean-Noël Aubertot, Marie-Hélène Jeuffroy, Nicolas Munier-Jolain, Marie Thiollet-Scholtus 

 

Sous la supervision de Christian Huyghe, Directeur Scientifique Agriculture de l’Inra, avec l’aide de Aude Alaphilippe, Rémy Ballot, Jean-Marc Blazy, François Cote, Laurent Delière, Harry Ozier-Lafontaine, Bertrand Schmitt, Sylvaine Simon et Lionel Védrine.

 

Relecture par experts étrangers

Bernard Jeangros, Directeur scientifique & technique. Responsable du groupe Systèmes de grandes cultures et nutrition des plantes, Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope, Suisse, Domaine stratégique de recherche Systèmes de production Plantes

Bernard Bodson, Professeur Phytotechnie Crop Sciences, Axe Ingénierie des productions végétales et valorisation Département AGR0BIOCHEM, Directeur de la Ferme expérimentale Gembloux Agro-Bio Tech, Belgique.

 

Sortir du glyphosate ? Des « alternatives » existent, même s’il reste des « impasses ». Ce ne sont pas les ONG environnementales qui le disent, mais l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) qui, saisi le 2 novembre, a remis le 1er décembre un rapport scientifique sur cette question aux ministres de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, de l’agriculture et de l’alimentation, Stéphane Travert, et de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal.

 

Cette contribution pèsera lourd dans le débat sur l’herbicide controversé, que l’Europe vient de réautoriser pour cinq ans, alors même que le Centre international de recherche sur le cancer l’a classé « cancérogène probable ».

 

L’INRA souligne l’ampleur du défi, en rappelant que plus 9 100 tonnes de cette substance active ont été consommées en 2016 en France métropolitaine. Le glyphosate, surtout connu du grand public sous la marque Roundup – le produit phare de Monsanto –, entre en effet dans la composition de plusieurs centaines de désherbants. Avec la double caractéristique d’être un herbicide « total » (il détruit toute la flore adventice, c’est-à-dire les herbes et plantes indésirables) et « systémique » (il migre dans les tissus végétaux pour atteindre les systèmes racinaires).

 

C’est au regard de cette capacité à faire table rase du couvert végétal que l’institut jauge les solutions de remplacement possibles. Celles-ci, précise-t-il, « doivent permettre de maintenir une pression sur les adventices, assurer la destruction des couverts pour installer les cultures, pour entretenir vignes et vergers et faciliter la récolte dans des situations maîtrisées ». Le postulat est en outre que les agriculteurs devront « maintenir leur niveau de revenu et de rendement ».

 

Panel de méthodes

 

La suite ICI

 

Le Rapport de l’INRA ICI 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents