Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 06:00
La logistique du dernier centimètre du rosé d’agence : il fait trop chaud pour travailler.

Nul besoin de feuille de présence lorsqu’une agence organise un voyage dit de presse, comme les 100 fleurs du Grand Timonier poussent dans ce que l’on dénomme la presse du vin, sur les réseaux sociaux, des papiers chantant les louanges de la puissance invitante.

 

Tel fut le cas en ce mois de mars plein de giboulées avec la maison RUINARD.

 

Soyons bref comme disait Pépin, c’est ainsi que ce petit monde vit…

 

Pour ceux qui n’aiment pas les voyages de groupe, où il faut supporter certaines tronches de cakes, les éternels ramenards, les préretraités, les qui ne sont jamais contents, reste la tartine déjà embeurrée par une agence.

 

Au temps lointain des premiers blogueurs certains s’efforçaient de faire accroire que leur plume glissait sur la feuille blanche telle un patineur exécutant des figures libres, double salto et triple axel, en jouant de la souris qui grignote dans la tomme de gruyère de l’agence.

 

Ces braves défricheurs ont disparu dans la géhenne de leurs illusions perdues. Et pourtant nos braves agences continuent, moyennant finances, à faire trimer des petites mains tout justes sorties des écoles de commerce.

 

Ça s’appelle COMMUNIQUÉ DE PRESSE.

 

Qu’en faire ?

 

Plus personne ne se risque à faire du copié-collé, les féroces réseaux sociaux en feraient des gorges chaudes. Les seuls utilisateurs ou utilisatrices sont les pigistes de la presse de cuisine qui s’en servent dans leurs fameux accords-mets-vins. Ça compresse un max les coûts de production et comme le lectorat n’est guère regarder tout le monde est content : le cochon de payant (vigneron ou négociant), l’agence qui pourra ainsi appâter de nouveaux clients.

 

Une forme d’économie circulaire où le chien se mord la queue sans trop savoir si celle-ci est une partie de lui-même ou un leurre.

 

Avec le courrier électronique, une fois que ton adresse est dans la base de données, en dépit de tes suppliques, tout le monde te balance des invitations à la con.

 

Ainsi, moi-même, vieux blogueur blanchi sous le harnois, je continue d’être sollicité par mon ami Hubert de Boüard de Laforest ou par ce cher Gérard Bertrand qui m’a traité de sénile car j’avais osé charrier sa brillante agence de presse. (il en a depuis changé).

 

Avec avril, l’irruption des premières caresses du Dieu soleil peuple les terrasses, les tonnelles de jardin, les balcons des urbains et bien évidemment c’est l’heure du rosé notre nouvelle gloire nationale.

 

Pour preuve, ce vendredi, jour de ponte de cette chronique, deux communiqués de presse :

La logistique du dernier centimètre du rosé d’agence : il fait trop chaud pour travailler.
La logistique du dernier centimètre du rosé d’agence : il fait trop chaud pour travailler.

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents