Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 06:00
Années 60 le Kremlin-Bicêtre, commune minuscule, comptait une centaine de bistrots, c’est dédié à Paco…

KB, en argot, c’est d’abord Bicêtre.

 

Dans la mémoire populaire, c’est le lieu de tous les malheurs du monde, la camisole de force et la guillotine y sont nés. Un long bâtiment du XVIIe siècle dans une enceinte de plus de 20 ha.

 

Jean Valjean, c’est là qu’on ferrait les forçats avant le départ au bagne.

 

« On leur essaya les colliers, puis deux forgerons de la chiourme, armés d’enclume portatives, les leur rivèrent à froid à grands coups de masses de fer… Chaque coup fait rebondir le menton du patient ; le moindre mouvement lui ferait sauter le crâne comme une coquille de noix. »

 

 

 

 

 

 

30 ans après les Misérables, Bicêtre est pour les 5e de sa surface un hospice de vieillards : indigents de plus de 70 ans, infirmes ou mutilés sans critère d’âge, le reste est occupé par l’asile d’aliénés de la Seine.

 

5000, pensionnaires et personnel, vivent dans cet enclos dont le 10e est bâti ; on y trouve une usine à gaz et ses gazomètres, des ateliers en tous genres, une écurie, une vacherie et des terres agricoles.

 

« Plus on approche de l’hospice, plus les marchands de vin deviennent nombreux. À la terrasse de ces établissements, on remarque les uniformes bleus des administrés de Bicêtre. Ils sont là par petits groupes, sirotant de bizarres consommations, petits verres de vitriol, apéritifs à l’emporte-bouche, café d’essence chicoréenne… Là stationnent des véhicules de tout genre, chariots d’infirmes traînés par des valides, voitures de paralytiques poussées par des aveugles, devant le Rendez-vous des Vieux Amis, Au Repos de la Vieillesse, À l’Éden-Purée, Au château de Bicêtre. »

 

Paul Bru, ancien économe de l’hospice, dans son roman En démence paru en 1900.

 

Jusque dans les années 60, où l’hospice laissera place à la médecine et à la chirurgie, le KB ne comptera pas loin d’une centaine de bistrots.

 

L’adjonction de Kremlin, pour adoucir le passé chargé de Bicêtre, est tirée d’une enseigne d’un cabaret évoquant la campagne napoléonienne de 1812.

 

Mais KB, pour moi qui ai fait ma thèse de doctorat sur le cochon, c’était GÉO, diminutif de Georges Foucault le fondateur. Sur près de 3 ha, l’usine avec son abattoir, sa centrale électrique et frigorifique, sa ferblanterie mais aussi un stade et son coin des enfants, une salle de gymnastique, des logements pour le personnel et des jardins ouvriers.

 

« en 1960, le périphérique commence son bouclage de Paris en bordure de KB à la porte d’Italie. La nationale 7 est encore la route des vacances. Quand on laisse la capitale pour répondre à l’appel de la Provence, on croise d’abord l’énorme horloge bleue et rouge posée comme une sucette sans manche sur le toit de Géo, puis le bâtiment plus ancien de l’usine, de brique claire, avec sa ligne de bow-windows qui dessine au dernier étage une façade en accordéon. Les porcs entrent sur pied derrière ces murs et en ressortent sous cellophane ; mille cinq cents personnes y travaillent. »

 

Le petit Django Reinhardt gratte sa guitare sur les trottoirs du Kremlin, « ceux du marché de l’avenue de Fontainebleau et ceux du marché aux puces qui s’étale le dimanche de l’hospice à la nationale, et même de l’autre côté de celle-ci, entre les cimetières, jusqu’à Ivry. La roulotte de ses parents stationne devant les fortifications, sur la « Zone » que Paris confisque en 1925. »

 

Pour Paco :

 

En 1936, il faudra 35 jours de grève avec occupation aux 900 ouvriers et ouvrières de Géo pour obtenir 12% d’augmentation et des primes de frigo.

 

Le KB n’ayant pas de cimetière Paris lui avait revendu une parcelle de son « cimetière parisien d’Ivry ». C’est là, selon Louise Michel, où après la semaine sanglante avaient été enfouis dans une immense fosse « plus de quinze mille corps. »

 

La route montant vers vert le fort est dédié en 197 à Cristino Garcia, républicain espagnol, héros de la Résistance française, rentré poursuivre la lutte dans son pays et fusillé par Franco en 1947. En 55 le maire André Lacroix, un ex-SFIO, la débaptise pour Verdun. Aux premières législatives de la Ve il arrache la 52e circonscription à une figure du PC Marie-Claude Vaillant-Couturier avec le soutien des gaullistes. Il estime avoir achevé son œuvre de libérer ce bout de banlieue « de la tyrannie stalinienne. » À la mort de Lacroix qui finit à l’UDF, la maire RPR débaptise la rue des Fusillés au bénéfice d’Edmond Michelet.

 

Source : De la banlieue rouge au Grand Paris Alain Rustenholz éditions La fabrique

 

 

Années 60 le Kremlin-Bicêtre, commune minuscule, comptait une centaine de bistrots, c’est dédié à Paco…
Années 60 le Kremlin-Bicêtre, commune minuscule, comptait une centaine de bistrots, c’est dédié à Paco…
Années 60 le Kremlin-Bicêtre, commune minuscule, comptait une centaine de bistrots, c’est dédié à Paco…

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Aredius44 27/12/2016 20:55

Bicêtre...je l'ai découvert par la chanson de Bicêtre :

Dans ce Bicêtre où l'on s'embête,
Loin de paris que je regrette,
J'ai bien souvent et longtemps médité
Sur la vieillesse et la caducité,
Amis, amis, apprenez à connaître,
Ce vieux refrain, ce refrain de Bicêtre ...

Refrain:
On n'peut pas bander toujours,
Il faut jouir des ses roupettes
On n'peut pas bander toujours,
Il faut jouir de ses amours!

Maintenant j'en sais plus. Merci

pax 27/12/2016 06:59

Complétons ce tableau quelque peu misérabiliste de KB . C'est un lieu de villégiature privilégié selon Bourvil,qui,en 1962, sur des paroles de Pierre Perrin, chauffeur de taxi parisien, chante qu'avec un clair de lune à Maubeuge, rien de vaut des vacances...au Kremlin Bicêtre ! ( lol )

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents