Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 06:00
« Si les impressionnistes avaient des dents… » Woody Allen ment comme un arracheur de dents ! « Gauguin… est un peu dérangé. Il boit de l’eau de Botot toute la journée. » signé Vincent Van Gogh

Au masc. Arracheur de dents, de cors. Jusqu'au XIXe siècle, celui qui arrachait les dents et les cors au pied sur les places publiques :

 

« Tout en flânant le long des quais, il lisait le titre des bouquins étalés sur le parapet; il s'arrêtait, aux Champs-Élysées, devant les faiseurs de tours et les arracheurs de dents... Flaubert, La 1reÉducation sentimentale, 1845, p. 17.

 

Locution proverbiale. [Allusion à l'insincérité des arracheurs de dents affirmant que l'opération ne fera pas mal] Mentir comme un arracheur de dents :

 

« Les années plus que les eaux sont peut-être coupables du fait : le temps qui nous promet ce qu'il nous vole est un insigne menteur, et un grand arracheur de dents. » Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 278.

 

Woody Allen, Stewart Königsberg pour l’état-civil, né en 1935, ne laisse personne indifférent, « comique, génial, subtil, pessimiste, nonchalant, névrotique, dévastateur, burlesque, visionnaire… c’est selon mais dans les cas nul ne peut lui nier son talent dans sa façon d’analyser les choses de la vie, de camoufler l’indicible sans pour autant le nier… »

 

Dans les extraits ci-dessous il imagine un échange de correspondance entre les frères Van Gogh qui exerceraient tous deux la profession de dentistes.

 

 

Cher Théo,

 

J’ai décidé de partager un cabinet avec Gauguin. C’est un très bon dentiste qui s’est spécialisé dans les râteliers. Il semble avoir de l’estime pour moi. Il m’a fait de grands compliments de mon travail sur M. Jay Greenglass. Si tu t’en souviens, je lui ai plombé une molaire, puis j’avais trouvé le plombage raté, et tenté de le récupérer. Greenglass se montra intransigeant dans son refus, et nous allâmes en justice.

 

Il se posa alors la question de la paternité de l’œuvre artistique et, suivant le conseil de mon avocat, je plaidai habilement pour récupérer la dent toute entière, et transigeai pour le plombage. J’ai obtenu gain de cause.

 

Quelqu’un a vu la dent, posée sur un coin de mon bureau, et veut qu’elle participe à une exposition ! On parle déjà d’une rétrospective de mon œuvre !

 

Vincent

 

Cher Théo,

 

Finalement, je me rends compte que c’était une bêtise de partager un cabinet avec Gauguin. Il est un peu dérangé. Il boit de l’eau de Botot toute la journée. Quand je lui ai fait reproche, il s’est mis dans une rage folle et a arraché tous mes diplômes du mur.

 

Quad il se fut enfin calmé, je parvins à le convaincre d’aller plomber les dents au porte à porte, et nous sommes allés travailler dans une prairie. Il pose des jaquettes à une certaine Angela Tonnato, et j’ai fait un pansement provisoire à M. Louis Kaufman.

 

C’est merveilleux ! Travailler de la sorte, ensemble, en pleine nature ! Des rangées de dents, éclatantes de blancheur sous le soleil !

 

[…]

Vincent

 

Cher Théo,

 

Toulouse-Lautrec est l'homme le plus triste du monde. Il brûle plus que quiconque de devenir un grand dentiste, et il beaucoup de talent, mais il est trop petit pour atteindre la bouche de ses patients, et trop fier pour monter sur quelque chose.. Les bras levés au-dessus de sa tête, il farfouille à l'aveuglette entre leurs gencives, et hier, au lieu de visser la dent à pivot de Mme Fitelson, il lui a plombé le menton.

 

Pendant ce temps, mon viel ami Monet refuse de travailler sur les petites bouches, il lui faut de vastes espaces. Quant à Seurat, qui est très cyclothymique, il a inventé une méthode pour nettoyer une seule dent à la fois, jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il appelle une bouche "comme neuve". Je dois reconnaître qu'il obtient de bons résultats, mais est ce bien de l'art dentaire ?

 

[…]

 

Parfois je regrette de n’avoir pas suivi les conseils de Père et de ne pas m’être fait artiste peintre. Ce n’est pas un métier passionnant, mais on mène au moins une vie régulière.

Vincent

 

Cher Théo,

 

Oui c'est vrai. L'oreille qui est en vitrine au grand bazar Fleishmann est bien la mienne. Maintenant, je me rends compte que c'était une chose insensée, mais je tenais à envoyer un cadeau d'anniversaire à Claire dimanche dernier, et tous les magasins étaient fermés. Parfois, je regrette de ne pas avoir suivi les conseils de mon père et de ne pas m'être fait artiste peintre. Ce n'est pas un métier passionnant, mais on y mène au moins une vie rangée.

Vincent

 

Cher Théo,

J'ai pris quelques clichés de mâchoires aux rayons X cette semaine; je les trouvais excellents, mais je les ai montrés à Degas, qui a été sévère. Il a trouvé la composition mauvaise, toutes les caries étant accumulées dans le coin inférieur gauche. J'ai eu beau lui expliquer que c'était bel et bien la bouche de Mme Slotkin, il n'a pas voulu me croire.

Vincent

 

If the Impressionists had been dentists by Woody Allen, 1978

 

ICI 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents