Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 06:00
Coup de chaud : déménagement du territoire, nos terroirs viticoles en danger vont-ils aller chercher de la fraîcheur en montant vers le Nord ?

Avec la canicule, qui nous fait transpirer, il plus aisé d’aborder la question du réchauffement climatique qui va influencer l’agriculture du futur.

 

Une nouvelle fracture Nord-Sud « où le premier gagnera en pluies hivernales qui rechargeront les nappes phréatiques, tandis que le second verra la sécheresse s’aggraver. »

 

Le + : « les plantes devraient bénéficier d’une atmosphère plus riche en C02. »

 

Le - : « les multiples bouleversements pour le paysan dès 2050 : des températures plus élevées, de nouveaux régimes de précipitations et d’évaporation, d’où des problèmes de ruissellement. Sans oublier les modifications de la couverture nuageuse et donc de la durée d’ensoleillement. »

 

Bernard Seguin de l’INRA prévient :

 

« Les évènements climatiques extrêmes (sécheresses, tempêtes, vagues de chaleur, pluies diluviennes, grêles etc.) pourraient être plus fréquents et plus intenses, d’où de possibles pertes de productions agricoles. »

 

Pour la vigne le titre choc marque les esprits « verra-t-on demain des vignes en Suède ? » ou encore plus intolérable pour notre orgueil national « verra-t-on le champagne émigrer dans le Kent ? »

 

Hervé Quénol du CNRS rappelle « qu’une augmentation moyenne de 1°C conduit à une « migration » des cultures de 100 km vers le nord ».

 

« Si la hausse de température se limite à 1 ou 2°C, proche de la variabilité naturelle, les viticulteurs sauront s’adapter dans toutes les régions grâce à de nouveaux cépages, de nouvelles méthodes de vinification, de désalcoolisation, etc.»

 

« En revanche, une augmentation de 4 à 5° C fera éclater la carte française viticole. Qu’il advienne, les notions de terroir et d’appellation contrôlée (AOC), telles qu’elles existent actuellement, pourraient perdre de leur pertinence.»

 

Je dois avouer que cette façon de voir, si rationnelle en apparence, me laisse dubitatif et j’aimerais bien que les gens du vin, leurs responsables en tête, au lieu de nous prendre le chou sur la dangerosité de la loi Évin, entame une réflexion approfondie pour que la communauté scientifique dépasse cette vision simpliste de déménagement de nos terroirs…

 

Déjà, se préoccuper et surtout investir de gros moyens pour mieux appréhender « Les maladies menacent gravement le vignoble en France » Un grand secteur économique, tel que certains le revendiquent pour le vin, ne peut se contenter de consacrer si peu à la recherche…

Coup de chaud : déménagement du territoire, nos terroirs viticoles en danger vont-ils aller chercher de la fraîcheur en montant vers le Nord ?
Coup de chaud : déménagement du territoire, nos terroirs viticoles en danger vont-ils aller chercher de la fraîcheur en montant vers le Nord ?

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 28/07/2015 11:49

Problème qui mérite d'être exploré et porté à la connaissance des profanes amateurs de vins.
Nous rentrons de COLLIOURE . En avons profité pour passer une journée dans le vignoble de la vallée de l'AGLY avec comme base de départ le superbe petit village de CALCE . Avons trouvé des vignes équipées de " goutte à goutte " très régulièrement autorisée nous a t on précisé, sous conditions de déclarations préalable etc. etc.
Dans le vignoble de SERRE, en SUISSE l'arrosage est indispensable tant le micro climat local est sec ( alors qu'a quelques km de là l'arrosage est interdit dans le vignoble de LAVAU. Les Anglais nous dit on planterai des hectares de vignes en vue de faire du " Bubbly " ! Ce ne serait donc pas un fantasme .Comme quoi le pb est sérieux et pour l'instant chacun, sous la pression des évènements s'arrange comme il peut, faute, effectivement, de réflexion globale.

olivier de moor 28/07/2015 08:23

Suite:
La seule vraie réponse pour le sud serait l'irrigation... ça laisse songeur.

Illustration:

3.4 Matériel végétal
De manière surprenante, l’amélioration de la tolérance de la vigne à la sécheresse constitue un champ de recherche peu exploré
jusqu'à ces cinq dernières années ni en Europe, ni dans les régions viticoles du nouveau monde où la sécheresse est généralisée
(Australie, Afrique de Sud, Chili, Argentine, Etats- Unis). Cet état de fait résulte pour l’essentiel de l’attachement de la filière à
un nombre limité de cépages traditionnels devenus « internationaux » et à la généralisation de l’irrigation de la vigne à l’échelle
mondiale. Sur la base de travaux préliminaires qui suggéraient une variabilité génétique du contrôle de la transpiration chez la
vigne (Bota et al., 2001 ; Schultz, 2003 ; Prieto et al., 2010 ; Tomás et al., 2012), un effort important de recherche a été engagé
pour analyser les mécanismes physiologiques impliqués dans la tolérance à la sécheresse de la vigne à la fois au niveau du
greffon et du porte-greffe ainsi que leurs déterminants génétiques (Marguerit et al., 2012 ; Coupel-Ledru et al., 2014).
Cette approche doit permettre d’identifier des cibles phénotypiques et des marqueurs génétiques utilisables dans de futurs
programmes de sélection afin de pouvoir proposer des combinaisons porte- greffe/greffon ayant des tolérances accrues à la
sécheresse.
2 Sciences Eaux & Territoires, 2013
C A H I E R S C I E N T I F I Q U E

olivier de moor 28/07/2015 06:39

Bonjour Jacques,

Effectivement nos responsables ne voient que midi à quatorze heures. Et encore avec des lunettes de soleil trop teintées.
Dans le lien "Les maladies menacent gravement le vignoble en France" ce n'est pas 12 % qui sont improductifs. C'est qu'ils sont morts. Remplacés dans le meilleur des cas. Mais en vérité c'est souvent 30 % qui est affecté ou infecté.

Le cadre de production des AOP, notre travail est à penser autrement. Mais globalement on avance en disant qu'on n'a pas assez d'essence pour faire la route dans l'autre sens.

Ecoutons les Pogues ! Noyons nous dans le "vin désalcoolisé", Climat météo ,ce qui nous attend: les risques d'hypersexualité...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents