Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 00:09

Je vous avais prévenu, et je tiens mes promesses, j’ouvre grand la porte et les fenêtres de mon espace de liberté : aujourd’hui un site d’à côté : le blog « La peau d’ourse » dont j’ai beaucoup aimé la mise en page épurée et la simplicité de la recette du « chou cramé à la Miznon* »


framea55cebf7a429effef19b43ab5258eda99d2603e9--Sceau-.jpg

 

« On peut à peine appeler ça une recette.


Je plonge le chou-fleur dans une grande casserole remplie d'eau, je chauffe et fais cuire 15 minutes à partir de l'ébullition. J'égoutte le chou-fleur, puis je le mets dans un petit plat allant au four. J'arrose de 2 c.s. d'huile d'olive, je sale et j'enfourne environ 45 min à 230 °C (mode grill), le temps que le chou-fleur noircisse un peu. » link


En 2013, L’Express écrivait : « A la manière d’un journal intime illustré, Mingou met en scène ses recettes, comme on raconte des histoires. Voilà ce qui explique le succès de son joli blog, La peau d’ourse, qui fait rêver les foodies depuis six ans.


Je blogue depuis…


Février 2007. À l’époque, j’étais en thèse et je venais tout juste de découvrir les blogs.


Comme ma thèse était au point mort, créer mon blog a été un formidable dérivatif. Je me suis remise à écrire et à cuisiner, ce que je ne faisais plus depuis un moment… Mais c’était surtout très satisfaisant de pratiquer une activité aussi concrète et manuelle que la cuisine, avec un résultat immédiat et tangible. J’ai aussi pris goût aux échanges avec les lecteurs et les autres blogueurs, dont certains sont devenus des amis.


Six ans plus tard, je n’ai plus autant de temps à consacrer au blog (ma fréquence de publication a fortement baissé ces dernières années), mais je ne suis pas près de m’arrêter non plus, car le plaisir est toujours là.


Où je vis…


En région parisienne. Hormis une parenthèse viennoise d’un an, je n’ai jamais vécu ailleurs.


La suite ICI link 


*Miznon link


Notez son adresse dans vos favoris, abonnez-vous…


Si le chou-fleur cramé m’a inspiré c’est que dans ma vie au 78 rue de Varenne, ce gros légume blanc de nacre dans sa corolle verte à peuplé mes dossiers de crise associé à un leader breton charismatique Alexis Gourvennec, le père de la SICA de Saint-Pol-de-Léon plus connue de nos jours par la marque Prince de Bretagne.


Petit retour en arrière, mai 1961, la jacquerie la plus étendue et la plus violente que la France moderne a connue.


1411818_10028507-2808telegramme-20110826-j125h.jpg

 

Ce n’est qu’un petit message à ceux qui nous serinent à longueurs de leurs écrits les merveilles de la France profonde d’avant, ces villages regrettés qu’ils ont d’ailleurs quittés pour aller vivre en ville dans le confort et la facilité.


« Les troubles commencèrent dans la Bretagne du sud, durement touché par une baisse désastreuse du prix des pommes de terre. Des remorques de pommes de terre furent déversées sur les places des villes, et dans quelques communes des bandes de paysans sabotèrent les élections locales en enlevant et en brûlant des urnes électorales. Quelques jours plus tard, l’étincelle de la rébellion enflammait la Bretagne du nord, – qui avait été le théâtre d’une « guerre des artichauts »* très remarquée un an auparavant. Quelques 4000 paysans montés sur des tracteurs envahirent la ville de Morlaix et occupèrent la sous-préfecture pendant quelques heures – à titre symbolique et sans recourir à la violence. Cette nuit-là, les deux principaux organisateurs (ndlr Gourvennec et Léon) furent arrêtés, et les représentants du gouvernement annoncèrent leur intention de faire des exemples avec les coupables. Malheureusement pour le gouvernement, ces organisateurs se trouvaient être parmi les jeunes dirigeants syndicalistes les plus en vue de la région. L’un d’entre eux, Alexis Gourvennec, était un ancien jaciste qui, à 24 ans, était déjà vice-président de la fédération départementale d’exploitants agricoles. En autre région de la France, les jeunes syndicalistes n’étaient si nombreux ni si bien organisés ; beaucoup s’étaient récemment battus en Algérie, et étaient familiers des techniques de guérilla et de contre-guérilla.


La nouvelle des deux arrestations de Morlaix eut pour conséquence, la propagation de l’insurrection rurale, à la manière d’un feu de brousse à travers tout l’Ouest : pendant les dix jours suivants, les voies ferrées et les routes furent barrées, les villes envahies par des manifestants en tracteurs, les lignes téléphoniques furent sabotées, le Premier Ministre pendu à plusieurs reprises en effigie… »


Gordon Wright


Imaginez une seule seconde nos chers réseaux sociaux face à un tel évènement : face à la haute stature du Général et celle, un peu plus basse, de son Premier Ministre Michel  Debré. L’amnésie de l’Histoire est portée à sa plus haute expression dans nos sociétés de l’instantanéité : le flux rien que le flux. Les bonnets rouges rien que des pâles héritiers d’une génération qui avait la rage au ventre car elle avait le ventre creux.


5792.jpg

 

J’ai donc beaucoup fréquenté Alexis Gourvennec qui, des geôles de la République, était passé à la présidence du Crédit Agricole du Finistère et de sa SICA de Saint-Paul, créateur de Brittany ferry et gros éleveur de porcs…


Lors de sa disparition en février 2007 j’écrivais une chronique « l’exploitation familiale », si vous avez du temps lisez-là, je n’en changerais pas aujourd’hui une seule ligne c’est ma réponse aux  nostalgiques qui nous serinent toujours les mêmes antiennes alors  qu’ils n’ont jamais vécu ce temps link

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 04/01/2015 10:57


Sur ce coup la , la mouche du coche fait choux blanc ; c'est pas choux ça ?

Aredius 03/01/2015 10:21


Bien de titiller les neurones de la mémoire.


C'est l'époque des choux verts. Excellents. Je pars en acheter à Talensac.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents