Lundi 9 juillet 2012 1 09 /07 /Juil /2012 16:00

Chère Ophélie,


Tu as écrit sur le site de Bon Vivant  à propos de l’antenne TNT : « En fait si : les petits vieux qui n'ont plus la télé depuis le passage au numérique attendent peut-être cette antenne TNT. Mais visiblement, personne n'y pense. »


Merci pour les petits vieux auxquels tu es bien la seule à penser. Quelle horreur les priver de télé, mais est-ce vraiment là le sujet puisque le secteur est parfaitement couvert par TDF et que ces braves petits vieux n’ont rien demandé ni à toi, ni à l’opérateur qui ne cherche qu’à mettre un peu plus de beurre dans ses épinards.


À propos de petits vieux, chère Ophélie, j’estime à juste raison que je suis plus membre que toi de cette corporation au bénéfice de l’âge Que ton bon cœur te fasse voler à notre secours j’en suis bien aise mais j’y vois tout de même une forme de commisération qui me navre un peu. Laisse-nous à nos petits soucis de futurs locataires de maison de retraite, tant que nous avons toute notre tête nous estimons être capables de nous défendre tous seuls. Tu sais nous votons aussi dans nos pays et, nous y sommes souvent majoritaires, ça s’appelle la démocratie représentative. Et puis, il est bon que les associations aient leur mot à dire sur ce genre de sujet.


Mais est-ce vraiment un sujet Ophélie puisque tu confies  à Nicolas en privé : (mais comme c’est sur le site je te cite)


- c'est une pollution visuelle mais ni chimique ni sanitaire, aucune destruction de vigne ne semble être menacée. Alors cette indignation outrée me semble légèrement surdimensionnée.


- C'est moche pour ceux qui la voient, certes. Mais qui la voit en dehors de Chapoutier et Jaboulet ? Ce n'est pas une accusation mais une vraie question, depuis quelle distance la verrait-on? Combien de touristes verraient leurs photos gâchées?


- Quelles sont les autres alternatives pour pouvoir équiper les foyers français concernés ?


Je veux bien hurler au scandale mais enfin cette antenne semble avoir une utilité que tous ici préfèrent ignorer : mieux vaut de belles vignes qu'avoir une télé. C'est un argument recevable pour nous autres, amateurs de bons vins. Pour ceux qui n'en boivent pas, c'est moins sûr.


Si je t’ai bien compris tant qu’on n’empoisonne pas la population tout est possible : la laideur n’empêche pas de vivre, de respirer, de faire l’amour. Oui, c’est un vrai grand bonheur que les lignes électriques qu’on aurait pu enfouir, les centres commerciaux à l’entrée des villes et des villages, les châteaux d’eau immondes, allons Ophélie vient faire un stage auprès des grands ingénieurs de nos grandes administrations et tu perdras sans aucun doute une belle part de tes illusions. Nous ne vivons pas que de pain, du moins je l’espère !


Quant à la dimension de nos réactions elle est à l’échelle de nos petits moyens et, même avec l’alliance du grand capital : Chapoutier et Jaboulet, nous ne sommes que des chiures de mouche sur la Toile face à des gens qui ont de l’entregent.


Tu n’as pas examiné le fond du dossier Ophélie : il ne s’agit pas d’un équipement structurant mais de la bonne concurrence simple et parfaite. Si l’un des 2 opérateurs dans un moment se casse la gueule ou si l’un mange l’autre je te fiche mon billet qu’il n’y aura alors besoin que d’une seule antenne. Alors, je veux bien admettre que notre combat est dérisoire, mais le tient Ophélie où se situe-t-il ?


Jamais il ne faut disqualifier les  gens d'en face avec l’argument selon lequel nous ferions fi de l’utilité de cette antenne. Sache Ophélie que je n’ai jamais signé de pétition contre un équipement sous prétexte que ça dérangeait mes petites pantoufles alors de grâce merci de ne pas t’arroger le monopole de la défense de l’intérêt général alors que dans le cas présent il s’agit d’un intérêt tout ce qu’il y a de particulier.


Voici Ophélie, le futur petit vieux que je suis, qui grignotera dans peu de temps sur son fauteuil des petits gâteaux secs en regardant la TNT te remercie de t’être soucié de son confort. Cependant, permet moi, en toute amitié, de te conseiller de ne pas enfourcher un mauvais cheval, laisse-nous ce soin pendant que cela nous est encore possible…


Avec toute mon amitié de vieux cheval de retour.

reiser_gens-heureux.jpg

Le Taulier qui aime les beaux paysages de la Corse indemnes des bubons des promoteurs immobiliers.

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 21 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Ma réaction est celle d'un téléphobe: toute antenne de télé est une antenne de trop. Certes. Mais j'y ajoute celle d'un publiphobe: je crois me souvenir d'un "Chapoutier" et d'un Jaboulet" plantés en lettres énormes sur les coteaux. Je ne sais si elles ont été enlevées par respect du paysage... Aussi.

Commentaire n°1 posté par Alain BRADFER le 09/07/2012 à 17h14

Alain, ces murs marqués aux noms des marques sont des réclames historiques implantées de longue date, elles font partie du paysage au même titre que leurs semblables font partie intégrante des paysages de la vallée du Douro, au Portugal. Vincent Pousson, sur son blog, défendait justement la vieille enseigne lumineuse pour TioPepe qui trône sur un immeuble madrilène, je crois, et il avait raison. Ce sont des éléments culturels.

Commentaire n°2 posté par Nicolas de Rouyn le 09/07/2012 à 18h00

 Et moi qui croyais que la virginité des paysages Corses  devait tout à l'utilisation du TNT ....

J'comprends plus rien  !

Commentaire n°3 posté par gus le 09/07/2012 à 18h28

Nicolas, tu as dit culture ? La pub bétonnée des années 60 ?

Ben non. C'est pas de la culture, c'est juste de la pub, bref l'intérêt commercial de particuliers.

Je crois d'ailleurs qu'il y a une association à Tain qui essaie de faire démonter ce bétonnage.

Commentaire n°4 posté par Alain Drillat le 09/07/2012 à 19h37

Groin-groin, il est encore plus pire que sa statue du commandeur, le MB ! Robespierre, Billaud-Varenne, Vadier, revenez : il reste du boulot à terminer !
Faut changer d’amis, Taulier : ton Ophélie, laisse-la hiberner (cherchez, c’est un jeu de mots).

Quant à Tio Pepe, c’est un symbole formidable ... de la décadence. Mes amis portugais disent souvent – et l’histoire leur donne raison – que JAMAIS armée espagnole n’a défait les leurs par les armes, mais les banques espagnoles ont racheté tout leur pays à présent.

Me gosto muito do Portugal ! Abraço.

Je te propose un nouvel ami, Jacques : l’andouillette et ce n’est pas un mauvais cheval (.... de Troyes sinon de retour) .

Signé : un autre petit vieux en devenir ... qui n’a pas la télé non plus.

 

PS : Je pensais m’inscrire à un cours intensif de catalan, par intérêt intellectuel, mais je pense que je vais plutôt apprendre à plastiquer proprement : c’est plus utile et plus parlant. Va falloir que je reprenne contact avec mes copains d’avant ; ils sont .... de mèche avec des pros !

Commentaire n°5 posté par Luc Charlier le 09/07/2012 à 22h14

C’est peut être juste pour diffuser une télé éducative sur le vin ou un programme pour les têtes blondes au berceau…

Bon je plaisante, mais Jacques, comment pouvez-vous écrire « futur petit vieux ». Y a un âge pour prendre la carte ?

Et puis, ne le prenez surtout pas à titre personnel, quand on vit à Paris et seulement à Paris, on ne peut pas vivre la vigne comme nous et vous, vous le savez et l’écrivez presque au quotidien. Vous avez la chance –si on veut !- de vivre près de « vos vaches » qui elles, pas plus que nos vignes, ne veulent voir des antennes, des éoliennes ou autres perturbateurs de terroir –il y a suffisamment d’endroits déserts ou désertés-.
Le Salon sous la vigne avec télé, mais en bruit de fond, et juste pour rester lié au « pays »

PS

C’est vrai et vous avez raison de râler, je vous lis tous les jours –si, si c’est vrai- mais ne commente jamais ou trop peu, alors râlez encore et encore et on va bouger peut être. Le problème ? Vous êtes trop fort et donc on n’ a plus rien à dire et puis vous écrivez trop sur tout et bien argumenté –genre grand oral- alors que pourrions-nous ajouter, vous ouvrez à peine le débat, car vous avez -et ce n’est pas une flatterie- souvent raison et si on commentait cela serait souvent plat… D’où je pense le silence de vos fidèles lecteurs et suiveurs. Continuez mais essayez peut être si possible d’ouvrir plus le débat.

Commentaire n°6 posté par le Salon sous la vigne le 09/07/2012 à 22h40

Bonsoir Jacques,

Je me permettrais d’amener quelques précisions à tes remarques frappées au coin du bon sens comme toujours. Les vignerons de l’Hermitage ne demandaient rien , mais les politiques voulaient classer l’Hermitage… Comme on ne demandait rien, à qui profitait le classement ? Pas à nous, non … Pour nous c’est 3 fois plus de papiers pour déplacer une pierre, c’est une inflation galopante de tous menus travaux pour les vignerons. Pour le moindre problème le vigneron devra se frotter avec une administration  qu’il ne connait pas ( pas les séculiers avec qui on travaille quotidiennement et avec qui on peut discuter car ils travaillent avec nous et comprennent notre métier ; mais les réguliers ceux qui vivent ds un monde souvent déconnecté de nos vérités économiques : les archéo, les bâtiments de France etc, je ne dis pas qu’ils sont inutiles mais je pense qu’ils n’ont pas les même priorité que le coopérateur qui veut refaire son chemin pour sortir sa vendange).

Il Parait donc qu’on va être classé, c’est accepté et sur le point d’être signé, et j’aurais même tendance à dire que ça nous fait une belle jambe. Afin de marquer le coup la maire de crozes a signé l’autorisation de l’érection d’une antenne de 18 mètres à quelques pas de la limite de l’Hermitage… Elle n’avait pas tout compris mais comme les services de la préfecture avaient donné un avis favorable elle n’a pas voulu aller contre… Je suis de plus convaincu de la bonne fois de cette dame. Donc pourquoi ériger cette antenne là ? Parce que la société en charge a pu acheter quelques mètres carrés de terrain pas cher. Par contre il est intéressant de savoir : si on avait reculé cette antenne de quelques centaines de mètres, cette dernière se retrouvait sur Pierre aiguille , plus de 100 m plus haut et donc avec une efficacité très largement augmentée pour sa couverture . Cerise sur le gâteau elle sortait du champs visuel de notre belle colline. Mais ça n’a pas été le cas : le m² était peut-être un peu plus cher juste au-dessus…

Entre nous j’aurai du mal à prendre au sérieux les services de la préfecture qui ont soutenu ce projet lorsqu’ils viendront me verbaliser parce que je n’ai pas envoyé 6 mois avant ma demande d’autorisation pour refaire mon chemin afin sortir ma vendange !!

 

concernant les mur publicitaires ils ont été construit au début du chemin de fer plm, donc au 19ième siecle, ils ont donc bien plus de cent ans ce sont des antiquités :-)

Commentaire n°7 posté par michel chapoutier le 09/07/2012 à 23h16

On ne peut pas encourager la laideur.

J'ai suggéré à Caroline Frey de changer le nom de son Hermitage. ça donnerait ceci : hier, j'ai bu Hermitage les Antennes Paul Jaboulet Aîné 1961. Un vin légendaire, un monument fidèle à sa légende !

Michel, il faut agir pour que le changement de lieu se fasse. Cette colline appartient au patrimoine affectif des amateurs d'Hermitage. Elle mérite un petit effort avant de commettre l'absurde. 

 

Commentaire n°8 posté par François Audouze le 10/07/2012 à 08h56

ou alors on va inviter Gus du commentaire n°3 :-)

Commentaire n°9 posté par michel chapoutier le 10/07/2012 à 12h02

Oups !!!!

Ne vous méprenez pas Mr Chapoutier,je ne suis tout au plus qu'un simple poseur de ...constat !

Par contre,il semblerait qu'il y ait pour vous un bon tuyau dans le n° 5 .

Quand on peut s'entraider entre vignerons  :-)))

Bonne journée.

Commentaire n°10 posté par gus le 10/07/2012 à 13h17

         A monsieur Charlier,

bonjour. vous écrivez :

"Quant à Tio Pepe, c’est un symbole formidable ... de la décadence"

en quoi, SVP ? merci de votre réponse.

Commentaire n°11 posté par ludo le 10/07/2012 à 15h37

Hélas, Gus, je n’ai pas encore suivi le cours et, en plus je travaille mal à façon.

J’ai bien connu Max Chapoutier, qui m’a reçu à Tain en 1986 pour la dernière fois. Michel, et son frère, étaient encore des enfants (façon de parler). Malheureusement, tout en embrassant entièrement l’approche « anti-industrie phyto-sanitaire », je ne suis pas du tout un steinerien.

Si tu es un « poseur de constat » - j’adore la formule, qui est le début de la science – je ne suis pas encore un poseur de bombes sur contrat. Patience ! Je songe à établir mes tarifs ... nevertheless !

Commentaire n°12 posté par Luc Charlier le 10/07/2012 à 21h47

Ludo, who the fuck are you ?

Un cadre de la société Gonzalez Byass, je suppose, qui cherche à se faire bien voir par sa hiérarchie pour assurer son avancement.

 

Je te rassure par avance aussi : le Jérèz est un des plus grands vins au monde, et même si mon goût va plutôt vers les manzanillas, ou alors vers de très vieux olorosos, j’admets qu’il y a des finos de la Frontera de très grande qualité. Aucun sectarisme de ma part à ce niveau-là.

 

Par contre, Tio Pepe est le PLUS GROS vendeur de « sherry » au monde – sauf si je me trompe - et cela suffirait à le disqualifier à mes yeux, même s’il n’existait aucun autre argument. Je peux parfaitement admettre un désaccord sur ce postulat – et nous ne nous réconcilierons jamais, comme entre un croyant et un athée – mais « large and succesful is never beautiful » à mes yeux. J’aime les loosers, Ludo, ils ont généralement les mains plus propres.

 

Mais il y a d’autres arguments : Tio Pepe, ce n’est pas bon. Cela sert à vendre, pas à boire ni a faire plaisir, comme Mouton-Cadet, ou Moët & Chandon, ou Heineken, ou Bacardi, ou Chaussée aux Moines.

 

Gonzalez Byass remonte au milieu du 19ème siècle et gère de tout à présent, Cava, Rioja, aguardiente, huile d’olive, Porto .... Pour certains, c’est la preuve d’un bon management.

Pour ma mouvance, c’est le signe garanti de la compromission, de la duperie et des passe-droits.

 

J’admets que je fais un procès d’intention et que certains de mes arguments possèdent un caractère spécieux. Mort aux marques, Ludo, et vive les petits artisans.

 

Et maintenant .... « Je me dirige plein sud, vers le Triangle des Bermudes ..... » en bon Papa Tango Charlier que je suis : silence radio.

Commentaire n°13 posté par Luc Charlier le 10/07/2012 à 22h18

I'm the fuck you need.

je m'explique : il me semble que la "conversation" tournait autour de l'installation d'intrus architecturaux pouvant dénaturer le paysage , tel celui de l'Hermitage, classé dans un tiroir de nos patrimoines. Bien. Je faisais donc référence à la fameuse silhouette du Tio Pepe qui illumine la Puerta del sol et qui fut épargnée il y a peu quand il fut s'agit de démonter toutes les pubs au néon de la villa y corte. Le Tio Pepe fut donc classé patrimoine historique de la ville. Son "père" fut le musicien , poète et bien sûr dessinateur Luis Perez Solero. A l'instar du Toro Osborne, créature créée par Manolo Prieto, ces images font partie d'un fond historique et patrimonial commun, déclaré tel, comme la colline de l'Hermitage ET ses publicités pour de grandes enseignes viniques. Je ne suis donc pas un comme votre imagination déferlante le suppute un séide de Gonzalez-Byass mais simplement un "défenseur" de certaines mémoires qui évitent que d'un trait d'azertyuiop certains jettent le bébé, l'eau du bain et le vieil oncle par-dessus le marché dans ce cas précis. Quant aux mérites du Jerez ( sin acento por fa') je ne le discuterai point , étant moi-même grand amateur des cépages Palomino et Pedro Ximenez. Quant aux petits artisans que vous évoquez vous aurez beaucoup de mal à en trouver là-bas, les bodegas ressemblant à tout sauf aux chais de nos vignerons militants que j'aime tant, aussi, tel que vous (et en tant que buveur je vous en rends grâce, oui merci vraiment ). Voyez, point n'était besoin de "sulfater" votre message de propos peu amènes à mon endroit.

dernière chose, si cela vous intéresse , vous trouverez tout un tas d'infos sur el vino de Jerez en cliquant là :

http://www.jerezsiempre.com/index.php/Jerez_Vino

l'association Cepdivin dont je suis memebre comptant parmi ses adhérents et collaborateurs Jose Luis Garcia Jimenez qui écrit pour cette page de "Jerez siempre".

Cordialement,

Ludovic Pautier 

Commentaire n°14 posté par ludo le 12/07/2012 à 12h33

@ Ludovic

Et bien voilà, comme cela on est fixé.

Ta demande lapidaire, Ludo, a suscité une réponse – je n’y étais pas obligé mais n’ai pas l’habitude de me défiler.

Et comme je ne loupe jamais une occasion d’être désagréable envers l’establishment – cela ne sert pas à grande chose mais à bientôt 60 balais, je ne me referai pas (It’s the DNA, that made me this way ... etc voir Queen) – et que le blog du Taulier regorge de ses défenseurs patentés, je me suis mis en demeure d’expliquer la formule, jugeant (à tort et un peu vite, je le concède) que tu faisais partie du nombre.

Avant d’être vigneron, j’étais surtout amateur de vin – je le suis resté – et eut l’occasion non seulement de parcourir l’Andalousie en long et en large, mais même d’accueillir ses représentants à Bruxelles. Je vous accorde que les « tous petits » sont rares dans les albarizas. Néanmoins, il est des almacenistas de taille plus réduite et cette maison-ci est vraiment caricaturale.

Maintenant, dans l’espace de liberté de J. Berthomeau, on a parfaitement le droit de défendre les maisons établies, et la « croissance », et la « création de richesse » (qu’est-ce que cela veut dire ?), et le marketing. Je n’ai pas fait ce choix-là, ne prétends pas avoir forcément raison mais aime à faire entendre mon son de cloche, même si certains interprêtent ceci comme « le son de la cloche que je suis ». No problemo !

Merci de tes explications et de ton temps : le côté « artistique » ou culturel des enseignes est acceptable, comme le négrillon de Banania, le « P’tit Nicolas » du marchand de vin ou l’écureuil de la Caisse d’Epargne. Mais qu’on les enlève ne me prive pas de mon sommeil, ni les bustes de Staline, ou de Bonaparte ....

Commentaire n°15 posté par Luc Charlier le 12/07/2012 à 13h38

Cet excitement autour d'une antenne me laisse bien perplexe. J'adore la comparaison avec la laideur des centres commerciaux hornant l'entrée des villes ( vous parlez de Reims?) , et la discussion autour de la concurrence (la petite terre  en cause aurait pu être plantée en 2015,non?)

Voyons, soyons sérieux, ne soyons pas dupes.

Commentaire n°16 posté par Oliv le 13/07/2012 à 01h09

à défaut d'un débat hermitagé, on a droit à une belle étude sur les valeurs culturelles de la pub qui ravirait Bleustein Blanchet et Séguéla ! Dans ce cas, pourquoi ne pas profiter de l'antenne pour faire de la pub à l'Ermitage ? Quant à Michel Chapoutier, je suis sûr qu'il trouveraa le moyen de faire sortir sa vendange, réglementation ou pas.

Commentaire n°17 posté par Michel Smith le 13/07/2012 à 08h31

avis aux berthomophiles: vos remarques, quelques fois un peu dures m'ont convaincu; ci suit copie de ma proposition à caroline frey de la maison jaboulet; je suis convaincu qu'elle va me suivre...

Objet : RE: Antenne TNT - Je propose que les maisons Jaboulet et chapoutier tombent leurs murs publicitaires

 

Bonsoir Caroline, bonsoir à tous

 

Ok pour moi de me ranger dans cette logique, mais il va falloir que les maison Jaboulet et Chapoutier soient cohérentes avec cette demande et avec la volonté collective : c'est-à-dire que nous montrions l’exemple.

Aujourd’hui le classement se heurte au problème des murs publicitaires qui ne sont pas des murs de soutien.  Lors de la construction du chemin de fer au XIXème siècle seuls des murs de soutiens ont été peints à but publicitaires. Puis dans la première moitié du XXème siècle des murs purement publicitaires ont été montés et ceux là n’avaient aucunes activité de soutien des terrasses . Ce sont justement ces murs plus récents et purement publicitaires qui causent problème au classement. De plus on est en position de faiblesse lorsqu’on essaie de défendre  une pollution visuelle par l’antenne alors que nous maintenons nos murs.

 

Je propose donc que dans cette tractation ,pour obtenir gain de cause, et déplacer le lieu d’implantation de l’antenne que nous proposions le démontage de nos murs publicitaires (qui ne sont pas des murs de soutien) . Nous serons cohérent avec notre logique  et les maisons Jaboulet et Chapoutier amèneront ainsi leur pierre à l’édifice pour ce projet.

 

Je propose qu’on avance ainsi et enfin cette solution devrait satisfaire tout le monde.

 

Viniquement à tous et que la joie sois dans les cœurs…

 

Commentaire n°18 posté par michel chapoutier le 13/07/2012 à 22h40

Eh bé, ça bouge !

Commentaire n°19 posté par Michel Smith le 13/07/2012 à 22h51

Oui Michel le Taulier est contre les érections assistées  Michel vient de me dire que ce sont les commentaires sur mon espace de liberté qui ont fait bouger les lignes. Vive les soutifs nous irons tous à l'Heritage en pélerinage : Eva, Isa, Samia and Co

Réponse de JACQUES BERTHOMEAU le 13/07/2012 à 22h54

@ Chapoutier, Taulier, Forgeron :

Moi, je connaissais un Montaigu qui « faisait » le mur au lieu de le défaire  – et sans publicité – par amour pour une ... Capulet (pas Jaboulet). D’accord, il n’y avait pas d’antenne en jeu.

A quand les amants de Tournon(e), Michel et Caroline ?

Il nous faudrait au moins un auteur vendéen pour décrire cette scène. Je propose un certain Jack Berthomspeare, né à Motheford-upon-Achard.

On pourrait pasticher le bon maître* :

« I’d rather be any kind o’ thing than ... a wall,

but I wouldn’t be a pole !”

Qu’est-ce que vous en dites ?

 

Oui, je sais, c’est adapté de King Lear, mais je ne connais pas suffisamment le txt de Romeo & Juliet par coeur. On pourrait demander à mon ami MB ... il est diplomé en lettres. Ah oui, j’oubliais, littérature française seulement.

Commentaire n°20 posté par Luc Charlier le 13/07/2012 à 23h19

Effectivement cl'implantation de cette antenne créera une pollution visuelle, mais quid des ondes électromagnétiques émises par cette antenne et de leurs influences (néfastes) sur la vigne..et le vin ? 

Commentaire n°21 posté par fred le 14/07/2012 à 12h03

Articles récents

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés