Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 00:09

La vie des grands prédateurs du monde du vin n’est pas un long fleuve tranquille, à force de vouloir tout bouffer ils transforment les poules aux œufs d’or en vulgaires nids de pertes alors ils régurgitent en nous servant de belles explications qui ont bien de la peine à masquer leur échec. Je n’aurai pas le mauvais esprit de vous resservir les grands discours qu’ils nous assénaient au temps de leur résistible ascension.

 

Je vous propose donc :

 

- soit de lire   en langue originale (VO) Constellation Brands Enters Agreement to Sell Its Australian and U.K. Business to CHAMP Private Equity | Constellation Brandshttp://www.cbrands.com/news-media/constellation-brands-enters-agreement-sell-its-australian-and-uk-business-champ-private-e

 

- soit de lire la traduction de Luc Charlier (qu’il soit remercié pour ce travail amical et bénévole)

 

Victor, Etat de New York, le 23 déc. 2010 : la société Constellation Brands (CWAE, Constellation Wines Australia and Europe), leader mondial dans le domaine des vins haut de gamme, a annoncé aujourd’hui un accord visant à céder ses activités en Australie et au Royaume-Uni à CHAMP Private Equity, de Sydney, Australie. On estime le montant de la transaction à environ 290 millions de dollars australiens (A$). La compagnie gardera une participation de 20 % environ et percevra 230 millions A$, sujets à une légère réévaluation au moment de la signature. Cette transaction, attendue vers la fin janvier 2011, est sujette aux clauses de finalisation en usage. Elle inclut virtuellement toutes les marques, unités de vinification et vignobles appartenant à Constellation en Australie, au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, ainsi que sa participation de 50 % à Matthew Clarke, la « joint venture » qui s’occupe des grossistes au Royaume-Uni. Tous les salariés de CWAE seront transférés en même temps que les activités.

 

«  Au cours de ces deux dernières années, Constellation a mis en oeuvre une stratégie visant à favoriser une croissance interne bénéficiaire par le biais d’une optimisation de son portefeuille de classe mondiale et d’une amélioration des marges, du retour sur investissements et du flux de trésorerie disponible. » a dit Rob Sands, son président et CEO.

« Les activités de CWAE consistent à vendre du vin de qualité provenant de l’importante zone d’appellation Australie et ont atteint une taille considérable, mais elles se voient aux prises avec des conditions de marché difficiles. Pour cette raison, CWAE n’est plus en phase avec la stratégie de Constellation. Nous pensons que CHAMP a la compétence requise et la motivation nécessaire pour arriver à accélérer le succès du groupe CWAE. »

 

Constellation continue à s’appliquer à développer ses activités internationales et à investir et à soutenir son portefeuille de vins haut de gamme de par le monde. En plus de ses filiales au Canada et en Nelle Zélande, l’organisation Constellation Wine International va intensifier son effort de commercialisation de son portefeuille de vins haut de gamme dans le monde. Constellation and CHAMP vont collaborer à la distribution et la livraison de leurs produits respectifs, internationalement.

 

Constellation espère que le produit net dégagé par cette cession va diminuer sa charge d’emprunts. Tout gain ou perte  (après impôts) attribuable à cette transaction sera exclu de la base de calcul des dividendes. L’influence de cette transaction sur les dividendes devrait rester neutre sur l’exercice fiscal 2011, et neutre ou légèrement défavorable sur l’exercice 2012.

 

« CHAMP a pris l’engagement de soutenir l’équipe dirigeante dans le but de développer une activité compétitive et bénéficiaire sur les marchés en Australie et au Royaume-Uni, et investira pour l’augmenter », selon John Haddock, Directeur Général chez CHAMP.

 

« Et j’adresse mes félicitations les plus sincères au talentueux personnel de CWAE pour ses efforts remarquables au fil des ans, arrivant en particulier à produire quelques-uns des meilleurs vins australiens et à maintenir une position de leader au Royaume-Uni, le numéro un des marchés d’importation du vin », a conclu Sands.

 

A propos de Constellation Brands

 

Constellation Brands est le leader mondial des sociétés de vins de haut de gamme, ayant bâti son succès grâce à une connaissance inégalée des consommateurs de vin, grâce à des marques réputées satisfaisant différents modes de vies et différents types de goûts, grâce à des collaborateurs compétents partout dans le monde. Possédant un large portefeuille de produits haut de gamme, largement respectés dans toutes les catégories du secteur du vin, de la bière et des spiritueux, elle détient des marques comme Mondavi, Hardys, Clos du Bois, Blackstone, Arbor Mist Estancia, Ravenswood, Jackson-Triggs, Kim Crawford, Corona Extra, le whisky canadien Black Velvet et la vodka Svedka.

 

Constellation Brands fait partie des sociétés reprises dans le S&P 500 Index et au Fortune 1000, avec plus de 100 marques dans la gamme, des ventes dans 150 pays et plus de 40 sites d’activités. La société pense que sa position dominante nécessite une implication dans ses marques, dans sa branche, dans son pays, auprès de ses investisseurs, et envers les différentes personnes dans le monde qui portent leur choix sur nos produits pour célébrer les grands instants de leur vie ou savourer leurs moments de quiétude. Nous traduisons cette implication dans notre vision : améliorer la vie à chaque verre que nous levons.

 

A propos de CHAMP Private Equity

 

Le groupe CHAMP possède  des bureaux à Sydney et Brisbane, Australie, et des filiales à Singapour et New York, qui lui confèrent une zone d’influence inégalée chez ses compétiteurs basés en Australie. Ceci lui permet d’identifier des possibilités d’investissement, tant en Australie qu’au-delà des frontières, et également de rechercher des opportunités de croissance pour des sociétés existantes d’investisseurs.

 

Depuis sa fondation en 1987, CHAMP et le fonds qui l’a précédée ont réalisé des placements dans plus de 70 sociétés privées de placement en actions dans toute une série de secteurs : les media, les transports, l’activité industrielle, l’éducation, la vente au détail, l’agro-alimentaire, la santé et le financement. Des investissements parfaitement couronnés de succès ont notamment été obtenus avec .... (liste de compagnies)

 

La stratégie d’investissement chez CHAMP est la création de richesse au départ de la croissance des gains. Une utilisation prudente des leviers fait partie intégrante de notre mode d’action ; néanmoins, le vrai moteur de la création de richesse est une augmentation durable des gains s’appuyant sur une gestion irréprochable et des investissements portant sur des initiatives de croissance.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans à lire
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 31/12/2010 11:56



Trêve de "petitisme" tricolore, ou plutôt d'étroitesse de vue (pour ma part), j'avoue qu'en dépit de la traduction impeccable de l'ami Charlier, je ne pige que dalle à ces choses là et je me suis
même demandé pourquoi Jacques avait publié une telle info, si ce n'est, comme il nous le dit plus haut, pour souligner l'importance de la haute et basse finance dans l'univers du vin. Seulement
là, je pense que ce sont surtout les marques de bières et de spiritueux qui motivent les requins du fric.


Au passage, je vous souhaite plein de bonnes choses pour la nouvelle. 



Luc Charlier 31/12/2010 10:25



Merci Clavel, merci, merci.


Voilà LA remarque que Lev attendait. La viticulture française
n’est PAS à l’abri de cela. Bien au contraire. Et pourquoi le serait-elle ?


Quand des Belges rachètent Canasson Gris et se disent « vigneron de père en fils » ; quand UXU devient l’employeur du
hameau de Bages; quand Borres change de distributeur ; quand Carrefour, plutôt qu’Auchan ou Lidl, référencie Brebis-Puînée, la grosse bergerie des barons banquiers ... Qu’est-ce
d’autre ? Et Vallon d’Argentbieu, et Ksatti, et .....


Stoppant l’allégorie (j’ai modifié les noms pour ne pas indisposer les avocats en diffamation), voici la phrase vraie que m’a tenue
nul moindre que Paul Vranken en personne : « M. Charlier, tous les petits domaines de moins de 40 ha, il faudrait qu’ils disparaissent ! ». Et il le pensait. Et ces paroles
ont une valeur prophétique.



JACQUES BERTHOMEAU 31/12/2010 10:37



OUi cher Lev addict mais encore faudrait-il que les petits arrêtent de se comporter comme des petits nombrils du monde et retrouvent le sens du collectif des pères fondateurs de l'appellation...
Quand à Paul Paul il est entre les mains des banquiers agricoles alors franchement plutôt que de ramener sa fraise il ferait mieux de s'occuper de ses oignons... Le petisme à la française n'a de
sens que s'il assume son statut d'artisan-commerçant et ça ce n'est pas simple cher Luc... Vendre bordel !



Clavel 31/12/2010 09:52



J'ai lu l'article avec intérêt en version française, si j'ai bien compris il s'agit de stratégie financières d'entreprises. Combien Constellation a perdu dans cet échec australien et
pourquoi ?? Est ce que CHAMP va changer de stratégie pour rentabiliser l'opération? vendre des exploitations, vendre des marques au détail après les avoir achetées en gros ?? nous avons
beaucoup de chance en France que la viticulture artisanale soit encore à l'abri de ces spéculations !! Jusque à quand?



Luc Charlier 31/12/2010 09:32



Pas une seule réaction, Jacques, le bide total.


 


Pourtant, comme toi, j’aurais mis cet article en ligne.


Les causes : (i) pendant les fêtes de fin d’année, les gens ne font pas dans la prise de tête, si ce n’est dans les têtes de
cuvée. (ii) c’est chez les British, on s’en fout – et ils ont bien tort, ce schéma existe partout. (iii) ils n’ont pas aimé ma traduction.


Renaud Séchan – grand hypocrite devant l’éternel mais réel talent – avait déjà évoqué cet aspect de l’hexagone :


« En décembre c'est l'apothéose,
la grande bouffe et les p'tits cadeaux,
ils sont toujours aussi moroses,
mais y a d'la joie dans les ghettos,
la Terre peut s'arrêter d'tourner,
ils rat'ront pas leur réveillon;
moi j'voudrais tous les voir crever,
étouffés de dinde aux marrons.... »


Et l’immense Maxime allait aussi dans ce sens :


« Si le steak qui te résiste
Est meilleur qu' mes chansons tristes,
Si tu es venu pour lui,
Faudrait pas que je t'empêche
De digérer ta viande fraîche
Au prix où ça s' paye ici... »


 


 



JACQUES BERTHOMEAU 31/12/2010 09:54



Non, non, ce n'est pas un bide, mais comme c'est une info c'est plus dur se lancer pour les commentateurs plus portés sur les vertus des vins que sur la stratégie des grands groupes mais
l'intérêt de l'avoir mis en ligne c'est que le post va s'installer et être lu par une population plus large. Sur le Net il faut suivre son idée, l'installer, persévérer et un jour ça paye. Merci



Luc Charlier 30/12/2010 10:06



“All CWAE employees will
transfer with the business.”


Voilà la phrase à retenir. Les autres commentaires, je vous les
laisse.


Mais le personnel est « attaché à la terre ». Oui notre bon Maître,
oui notre Monsieur.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents