Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 07:00

Je signale aux nouveaux entrants sur cette page que, ce qui suis, est pure fiction, un petit roman en ligne commencé depuis l'origine de ce blog et publié le dimanche. Il ne s'agit pas d'une autobiographie et le héros s'exprime en son propre nom. Merci de ne pas en faire un autre usage.
 

Ce dimanche avait une gueule de dimanche à Orly « sur l'aéroport, on voit s'envoler Des avions pour tous les pays. Pour l'après-midi... J'ai de quoi rêver. Je me sens des fourmis dans les idées Quand je rentre chez moi la nuit tombée… », alors, pour ne pas gamberger je partais, avec une copine, dont le frère est l’homme de l’onctueux de Saint-Quentin, faire le tour, sur son scooter, des bureaux de vote de mon grand et nouveau parti. Nous fûmes vite édifiés, ça sentait déjà le bordel  et l’impréparation, des queues pas possible, profusion de procurations, du bricolage intégral fort propice aux joyeusetés des bourreurs d’urnes. Puis je suis allé voter Copé vite fait bien fait avec un coupe-file incontestable : ma carte tricolore de poulet. Puis nous sommes allés nous empiffrer dans un truc à brunch branché du côté du carrefour Matignon-Élysées. Pendant que nous nous tapions la panse, un de mes potes qui fait des ménages pour arrondir ses fins de mois nous a fait vivre en direct live la prestation de la Carla à la 152e vente des vins des Hospices de Beaune. Le gros Gégé, toujours élégant, n’avait pas daigné se déplacer. La « pièce du président », un tonneau de 350 litres de Corton grand cru Charlotte Dumay a été adjugée à 270 000 euros. Elle a fait sa timide, balbutiant quelques mots en français puis en anglais : « On vous encourage. It's very low ». Puis, madame Sarkozy a fait le coup « à 250 000, mon mari livre avec moi » Moi j’aurais dit chiche : voir Nicolas faire le service du vin quoi de plus naturel. Peut-être qu’il ira vu que l’acheteur est Ukrainien : l’occasion de faire une pierre deux coups en programmant une petite conférence avec gros boni. C’est alors que ma copine à reçu un Tweet qui a manqué la faire s’étouffer alors qu’elle engloutissait ses œufs brouillés. Audrey Pulvar virait son Arnaud qui commençait à devenir pour elle un fardeau. On cancanait dur : quel serait le prochain qui tomberait dans les rets de la mante des Inrocks ?


Nous nous sommes quittés à la nuit tombée et je suis rentré à pied. C’est alors que mon téléphone s’est mis à chauffer alors j’ai sauté dans un taxi pour me rendre au  Café Le Centenaire où l'équipe de l'ex-Premier ministre accueillait la presse, face au QG de campagne du candidat. Là, l’improbable Ollier, le demi de MAM, déclarait fiérot  « Je pense que l'on s'avance sereinement vers la victoire de François Fillon. » En dépit des murmures il enfonçait le clou « La tendance semble confirmer l'avance de François Fillon et cette tendance est la même partout » Les résultats départementaux tombaient. @R_Bachelot En Maine et Loire @FrancoisFillon 797 @jf_cope 598, le président de la fédération avait appelé à voter Copé. @Bruno_LeMaire #CongresUmp résultats du département de l' #Eure : #Copé : 50,6% et #Fillon : 49,4%. Je filais ensuite au siège de l’UMP rue de Vaugirard où j’arrivais vers 21h30. Là les mouches avaient changé d’âne : inquiétude chez Fillon, sérénité chez Copé  qui ne sortait plus de son bureau. Le veuf joyeux bien cranté de Haute-Marne et la marchande de poissons Michèle Tabarot, descendaient nous livrer des informations. Et d'après eux, le secrétaire général de l'UMP creuserait l'écart de plus de 4000 voix.

 

Vers 22h01 – selon Nice Matin, les cas délictueux s'accumulaient dans les Alpes-Maritimes. Dans la 1re circonscription de Nice, fief des fillonistes Christian Estrosi et Eric Ciotti, on compterait jusqu'à 1178 bulletins de vote contre... 590 signatures. Guillaume Peltier chef de file de la Droite forte plastronne « cette campagne s'est faite sur les thèmes sarkozystes. Il y a un vainqueur ce soir, c'est Nicolas Sarkozy ». @DebordValerie #UMP etrange à Nice 1178 bulletins pour 590 signatures ....les morts ont voté ??


La température montait, intox, 23h11 la fameuse Commission de contrôle (Cocoe) faisait sa première apparition mais off « Le résultat est ultraserré, ça se joue à quelques centaines de voix près. Mais franchement, les 200 voix d'avance de Fillon, c'est n'importe quoi »  indiquait l’un de ses membres sous couvert d'anonymat. Manquaient toujours à l'appel des bureaux de vote stratégiques: Nice et Neuilly-sur-Seine.@vpecresse Au vu de ces derniers chiffres et en attendant la fin du dépouillement des votes par correspondance nous revendiquons la victoire.

 

23h16 – Le camp Copé revendiquait officiellement la victoire, les fillonistes aussi. 23h29 – les proches de Jean-François Copé commencaient à se réunir dans la salle de presse où une estrade avait été installée. Des cris de victoires fusaient à droite et à gauche. « Mes chers amis, entame le secrétaire général de l'UMP. Les militants et les militantes de l'UMP viennent de m'accorder la majorité de leurs suffrages… Notre parti a décidé de redresser la tête …Je veux dire à François Fillon que nous voulons travailler la main dans la main. L'enjeu de la France exige que notre parti politique porte une voix [...] rassemblée. Ce soir ce n'est pas un point d'arrivée, c'est un point de départ. Applaudissements nourris des apparatchiks et des quelques badernes présentes, le petit Karoutchi et le gros baudet du Poitou, comme au bon vieux temps du Comité Central du PC. Je me gondolais : le début du binz, oui.  @vpecresse Abasourdie par les déclarations de JFC car la COCOE n'a validé les résultats que de 17 départements! Attendons sereinement la victoire de FF.


o-COPE-UMP-VICTOIRE-570.jpg

 

23h51 –  sur les écrans des cars de TV mine grise, François Fillon prenait la parole sous les hourras de son camp: « Nous avons remonté tous les résultats. Ces résultats me donnent une courte victoire de 224 voix. Ils ne seront définitifs que lorsque la Commission de contrôle les aura proclamés », assurait l'ancien premier ministre en jouant la carte du légitimisme. Les statuts de l'UMP prévoient en effet que ce soit la Cocoe qui proclame les résultats du scrutin interne. Je ne laisserai pas voler la victoire aux militants, assurait-il en promettant de ne rien lâcher. Vers une heure du matin, la situation restait inextricable. La Commission de contrôle (Cocoe)  faisait savoir qu'elle épluchait encore les résultats et les recours déposés. Pas de confirmation d'un quelconque vainqueur. Mais sa décision finale pourrait n'intervenir que dans quelques heures, voir quelques jours.

 

Vers une heure cinquante-cinq du matin, devant les portes du siège aux cris de « Fillon président » et de « laissez-nous entrer » une dizaine de sympathisants de François Fillon dénoncaient le putsch de Jean-François Copé. Grâce à mes amis de la Grande maison nous biberonnions des bières et bouffions des sandwiches pour passer le temps.

 

3h15 : alors que la Cocoe semblait en passe de suspendre ses travaux, François Fillon  faisait une apparition surprise au siège de l'UMP, rue de Vaugirard à Paris. La mine grave, l'ancien premier ministre s'engouffrait dans les escaliers sans adresser un mot à la presse. Il montait au premier étage où était réunie la  fameuse Cocoe, qui vérifiait encore les résultats, en présence de proches des deux rivaux Jean-François Copé et François Fillon. Il quittait le bureau de la Cocoe une demi-heure plus tard, visiblement excédé, en constatant que l'UMP était dans l'incapacité de donner des résultats définitifs et il dénonçait un dysfonctionnement majeur tout en réaffirmant que à ce stade personne ne pouvait se prévaloir de la victoire.  

 

04h11 – La Cocoe décidait de suspendre ses activités jusqu'à lundi matin 10h. Son président Patrice Gélard estimait que la Commission ne pouvait poursuivre ses travaux en l'absence d'une cinquantaine de PV départementaux. Je rentrais me coucher en me disant que nous allions vivre une semaine formidable...



L'ÉCHO DE LA COCOE - la Parisienne Libérée par Mediapart

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Roman
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents