Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 00:07

 

 

Dans les allées de Vinexpo, une de mes très bonnes amies – les femmes, les hommes aussi d’ailleurs, adorent vous rapporter les vacheries proférées à votre endroit, j'aime ! – croisant les gens de Buzet, le directeur ou le président je ne sais, s’est entendue dire que « même si j’avais taillé un costard sur mon blog à leur Vinity Case ça ne l’avait pas empêché de bien se vendre… » Pan sur le bec de cet emmerdeur de Berthomeau, it’s very good penseront ceux qui m’adorent ! Permettez-moi cependant de mettre en avant, pour ma défense, quelques éléments de réponse à ce revers décroisé le long de la ligne pas tout à fait gagnant.

Le premier
, c’est que je n’avais en rien taillé un costard au Vinity Case de Buzet comme en témoigne le texte ci-dessous. En effet, écrivais-je « je lui trouve beaucoup de séduction, de fraîcheur primesautière et je lui souhaite une longue et fructueuse vie. » Ce que je contestais c’était l’affirmation que ce nouveau packaging était « révolutionnaire » et que « sa forme ronde, associée à ses couleurs acidulées, au vichy et à la clarté du message, en font un message identitaire à part entière (...) Ce premier Bag-in-Box rond aux couleurs tendres s’adresse essentiellement aux femmes et s’inscrit dans la volonté des vignerons de Buzet d’instaurer une véritable parité dans le monde du vin. » Les musts ne se décrètent pas !

 

Le second, pour souligner que je n’ai pas la prétention de croire que mes petits écrits sont des paroles d’Evangile ou des sentences condamnant un produit. J’écrivais d’ailleurs : « Bon, ce n’est que mon opinion, elle n’engage que moi et elle n’aura guère d’incidence sur le succès éventuel du produit. »

 

Le troisième concerne le succès du Vinity Case auprès des consommatrices. Je n’ai aucun élément chiffré pour le mesurer mais les Vignerons de Buzet peuvent combler cette lacune sur cet espace de liberté. Cependant, sous forme de boutade, je constate que le Cytelet de l’UCCOAR, moche de chez moche, plastoc grossier, genre jerrican d’essence, s’est vendu en 2005 à 9 millions d’exemplaires de 5 litres. Je l’ai même vu trôner encore dans le rayon cubitainer du  nouveau temple de Carrefour Auteuil. C’est un objet culte comme en témoigne la photo parue sur un blog de djeunes, avec le commentaire suivant : « Ne jamais separer un chodaboy de son cubi de CYTELET! hoooooooooo regadez! il nous fait les yeux doux! » (L’orthographe d’origine a été respectée). L’important pour un produit c’est de trouver son public (les vendeurs de souvenirs dans les lieux touristiques qui vendent des petites "merdes" à 2 balles en sont un bon exemple) et je ne suis pas sûr que certains petits génies du marketing se mettent vraiment dans la peau « des nanas qui achètent du vin » et surtout lorsque celles-ci se retrouvent face au mur de vins de la GD je reste persuadé que leur objectif prioritaire n'est pas de faire avancer la parité dans le monde du vin…


Enfin, pour clore ce petit retour en arrière : merci de lire ce que j’écris et non ce que vous pensez lire sous le coup de l’irritation que peuvent provoquer mes petites remarques sans importance. Comme le proclamait la devise du Figaro : "sans la liberté de blâmer il n'y a pas d'éloge flatteur..." Beaumarchais dans le Mariage de Figaro


Extraits de ma chronique
Vinity Case: « Girls I love you » by Buzet du  3 juillet 2007 ( l’intégralité
http://www.berthomeau.com/article-20789415.html )

« Ce matin l’occasion m’est donnée de chroniquer sur leur dernier-né : le Bib de fille baptisé Vinity Case qui s’inscrit dans la tendance que j’évoquais dans mon papier du 20 mai 2008 « Pink&pink et colégram »  http://www.berthomeau.com/article-19794749.html Nos amis de la Journée Vinicole parlent d’une « véritable Révolution », je n’irai pas jusque là mais, comme Gallo avec son Hand Bag (voir Wine News de la Toile N°18) les Vignerons de Buzet s’inscrivent avec, créativité et talent, dans la tendance très rétro des Sixties. Mais comme le temps est au prémâché communiquant, le produit s’accompagne d’une fiche d’identité, je cite : « sa forme ronde, associé à ses couleurs acidulées, au vichy et à la clarté du message, en font un message identitaire à part entière (...) Ce premier Bag-in-Box rond aux couleurs tendres s’adresse essentiellement aux femmes et s’inscrit dans la volonté des vignerons de Buzet d’instaurer une véritable parité dans le monde du vin. »

 Je dois avouer que ce genre de littérature, très chef de produit, me dérange. Pourquoi diable, en lançant un nouveau contenant innovant se livrer à de telles déclarations d’intention ? Pour convaincre les acheteurs de la GD me rétorquera-t-on ? Fort bien mais, entre nous, sans vouloir froisser l’ego souvent fortement dimensionné de ces fins connaisseurs, que connaissent-ils des filles d’aujourd’hui ? Ce que leur disent les panels, les études ou je ne sais quoi, me direz-vous doctement. Sans doute mais, n’en déplaise aux « rayonneurs » de la Grande Distribution, ou aux vendeurs d’idées en kit, le vin de fille ça n’existe pas. Les filles, comme les garçons d’ailleurs, s’approprient, détournent, s’identifient à certains produits, à certaines marques : cf. Lacoste, Burberry’s ou même les petits sacs blancs de Vuitton, mais vouloir leur forcer la main, les flécher, leur dire c’est pour vous qu’on l’a fait n’est pas un bon plan. Les Success stories naissent en dehors de toute planification marketing rationnelle. De même, dire que le produit s’inscrit dans le grand combat de la parité homme /femme me laisse rêveur. »

QUESTION N°11
 :
K

 

-         K comme Kauffmann Jean-Paul, dans sa préface à la réédition de « L’âme du vin » - écrit en 1932 – de Maurice Constantin-Weyer, Jean-Paul Kauffmann rappelle que celui-ci obtint le Prix Goncourt en 1928, quel est le titre de ce roman ?

-         K comme Kiravi, à quelle société très connue et avec laquelle j’ai eu des liens appartient cette vieille marque de Vin de Table ?

-         K comme Klein Etienne, dans quelle grande École d’Ingénieurs enseigne cet écrivain de la science qui a répondu à mes 3 Questions ?

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents