Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 00:08

 

Chose promise chose due, dans ma chronique du 8 mai – fête de la Victoire des Alliées sur l’Allemagne nazie et fin de la 2de Guerre Mondiale – http://www.berthomeau.com/article-31105530.html sur la Bonnotte de Noirmoutier je vous avais promis une petite recette de mon cru et le vin qui va avec. Comme je m’efforce de mettre mes bonnes intentions de Secrétaire Perpétuel des Bons Vivants en pratique j’avais aussi lancé une invitation aux membres parisiens de l’Amicale à venir la tester. L’invitation tient toujours mais il faut faire vite car la Bonnotte vieillit vite et dans quelques jours mes 5 kg de Bonnottes ne seront qu’un souvenir… et il vous faudra attendre l’année prochaine. Bien sûr on peut remplacer la fugace Bonnotte par d'autres variétés de pommes de terre primeurs de Noirmoutier http://www.laprimeurdeliledenoirmoutier.com/

 

J’ai donc reçu mes 5 Kg de Bonnottes par les transports Joyau et il ne me reste plus qu'à faire les courses pour acheter les ingrédients nécessaires à la préparation de ma recette. Dans ma petite tête, bien évidemment, je sais quel vin ira avec : c’est La Galine Viognier Vin de Pays d’Oc de Miren de Lorgeril. Pour moi, il est important de donner au consommateur, lorsqu’il concocte son menu et fait ses courses, le réflexe : vin qui va avec. Mon choix va faire râler les Vendéens : pourquoi pas un Muscadet ? C’est un vin du pays ! Oui, j’en conviens, mais mon choix est motivé : j’aime le Viognier, j’aime le Viognier de Miren de Lorgeril et Miren de Lorgeril est une noirmoutrine d’adoption. Imparable non ! Les « îliens qui permettent depuis tant d’années aux doryphores que nous sommes de jouir de la beauté de leur île. » comprendront. (Phrase tirée de Goûts de Gois de Frédérique Decré, Delphine Boju et Agathe Stefani).

 

La recette est une entrée servie à l’assiette.

Une belle poignée de Mesclun par assiette ; 

Des moules de bouchots décoquillées de la baie de Bouin selon sa convenance (garder le jus de cuisson) ;

Des filets de Céteaux  http://www.berthomeau.com/article-20694800.html les céteaux se pèlent très facilement. Les faire cuire à la vapeur puis lever les filets ;

Les bonnottes confites : il faut 400g de beurre aux cristaux de sel de Noirmoutier que l’on fait fondre doucement dans une cocotte en fonte. Brosser les Bonnottes pour les débarrasser de leur petite peau. Lorsque le beurre frémit – il ne doit jamais roussir – déposer délicatement les Bonnottes qui vont doucement être confites dans le beurre.

 

Placer le mesclun dans l’assiette, déposer les filets de céteaux et les moules, pour mettre de la couleur placer 2 ou 3 tomates cerises et enfin déposer les Bonnottes confites :  une dizaine. Pour l’assaisonnement : avec le jus des moules et un peu de jus de citron monter une sauce avec soit une huile d’olive douce ou une huile de colza 1ière pression à froid. Saler et poivrer. Parsemer de persil et de ciboulette tranchés.

 

Bon appétit !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jolivel 22/05/2009 10:07

J'avoue un plaisir sans limite à la simple lecture de cette recette savoureuse. J'accepte de troquer la fraicheur de mon Muscadet sur lie par les délicats arômes de fruits issus du Viognier apportant ainsi cette touche de sucré-salé. Mais delà à monter une sauce à l'huile d'olive. Je dis STOP! Les délicates saveurs de la bonnotte, de la moule et du beurre salé sont d'un coup réduites à la figuration.Parole de Préfaillais (en face de l'Ile de Noirmoutier) émigré en terre des Costières de Nîmes également fief de l'Olive.AmicalementUn gastronome

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Hubert de Boüard à la barre !
    Philippe Castéja (à g.) et Hubert de Boüard, à l’ouverture du procès, le lundi 20 septembre 2021 à Bordeaux. © Crédit photo : Guillaume Bonnaud / SUD OUEST En raison de l’actualité judiciaire d’Hubert, Ciné Papy du mercredi est repoussé à demain jeudi. Hubert...
  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...