Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2005 2 29 /11 /novembre /2005 10:32

Ce soir, sur la 2, Yves Calvi, après l'avoir annulé pour cause de coup de chaud dans certaines banlieues, va surfer sur le sujet qui fait de l'audience suite au rapport très médiatisé d'Hervé Chabalier " Alcoolisme : le parler vrai, le parler simple " L'accroche du sujet de l'émission de Y.Calvi est sans équivoque : " Santé contre lobby " Le dieu audimat a ses exigences, sur le ring d'un côté les bons, de l'autre les méchants, choisis au bon vouloir de la production avec le seul souci de cultiver les oppositions. Attendons de voir mais je doute de la volonté d'informer, d'aller au fond des choses, de faire avancer la prise de conscience sur une question grave.

Pour le rapport d'Hervé Chabalier, je suis en train de le lire. Samedi il était mis en avant par son éditeur : Laffont avec un bandeau indiquant  " par l'auteur de " Le dernier pour la route " J'ai voulu me procurer ce livre mais tous les libraires que j'ai consulté étaient tous en rupture : le rapport avait boosté les ventes. Espérons que les droits d'auteur iront aux associations de lutte contre l'alcoolisme.  Plutôt que de réagir à chaud, donner le sentiment de plaider coupable, je vais prendre le temps de lire, d'écouter, de réfléchir, de ne pas entrer dans le jeu de la bulle des médias. Le sujet est trop grave pour qu'on le traite sous forme de pugilat.

Qu'Hervé Chabalier ne se fasse pas d'illusion, en surmédiatisant " son combat " il le dessert, il fige les lignes, bloc contre bloc, mieux que quiconque, puisqu'il est le fondateur et le patron d'une agence qui fabrique des émissions pour la TV, il connait la versatilité des grands médias. Ceux qui aujourd'hui, la main sur le coeur, enfourchent sa cause pourront demain avec la même " sincérité ", si la crise du vin s'amplifie, pleurer sur le sort de ses pauvres vignerons victimes de la mondialisation...

Donc " Avis de tempête ", avant tout gardons notre sang froid, ne nous laissons pas aller à slogan contre slogan, nous vivons en société, on ne fait pas évoluer des groupes sociaux en les stigmatisants, les mots doivent être maniés avec précaution. Lorsque la houle médiatique sera retombée j'essayerai d'aborder le sujet en prenant en compte toutes ses dimensions... 

Je me suis pris les pieds dans mon agenda l'émission a eu lieu hier soir, si l'un d'entre vous l'a enregistré merci de me faire parvenir la cassette...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

emmanuel 29/11/2005 19:12

j'ai trouvé l'emission intéressante ,suivant de quelque coté on se trouve on a une opinion differente de l'ensemble des intervenants
le medecin alcoologue a parler de son métier c'est vrai avec des chiffres alarmants 23000 déces du a l'alcool et les effets occasionnes autour de l'alcoolique.le nombre de malades dans les hopitaux les accidents du travail,disputes familial,accidents de la rte est la premiere cause de mortalite des -de 30 ans.
on peut dire c'est leur problemes c'est souvent des drames humains mais cela coute a la collectivité 10 milliard d'euros pour payer les troubles du a l'alcoolisme.qu'est ce qu'on fait pour eviter cela?....
quand a la personne qui doit etre interdite de parole ,on peut rappeler que dans les années 96,97,98,99 le prix du bordeaux est monté a des prix record avec des qualités souvent tres hétérogenes ,.j'invite a ouvrir une bouteilles de ces annees là et vous verrez par vous meme que l'homme politique n'est pas si démago que ça.
au contraire c'est le seul qui a parler de la crise des vins ,que notre offre n'est plus adaptée a la mondialisation,qui fallait faire appel au marketing .j'ai bien vu que nos hommes politique sont bien au courant de la crise du vin qu'ils ont lus le rapport de jacques berthomeau et qu'ils sont bloqués par une corporation viticole qui ne veut pas changer et evoluer.

Allan Sichel 29/11/2005 15:15

Difficile de trouver le sommeil aprés cette émission tant elle nous fait bouillir! Nous désepérons de la mauvaise foi et du manque d'objectivité qui transpirent à travers certains discours. Il est particulièrement désolant de voir certains s'autoriser à prendre position sans connaitre les faits (conseil de la modération décrit comme étant sous l'égide de la filière vin). Il est encore plus grave d'entendre un homme politique dire que Boreaux a exporté trop lontemps de mauvais vin à des prix exhorbitant!. Cette personne devrait être interdite de parole!. Comment va réagir le consommateur japonnais ou américain lorsqu'il entendra parler de cette affaire!. C'est une attaque directe aux amateurs qui consomment encore nos vin. De tels discours et comportements sont une entrave permanente au succés de la France sur le plan mondial. Nous avons besoin d'un corps politique qui soit positif et dynamisant et structurant.
Je suis heureux que vous vous proposiez de réfléchir quelques jours à cette problématique. Il convient, en effet, de ne pas s'emporter..... d'être constructif et objectif.... de s'unir pour diffuser un message responsabilisant et informatif.

David Hairion 29/11/2005 10:37

Tout a fait OK. Mais l'émission est passée hier soir non ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents