Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 06:00
Messieurs de l’INAO : un soupçon, une larme d’humanité ne saurait nuire à la notoriété du Pouilly-Fumé, les vins d’Alexandre Bain le valent bien.
Messieurs de l’INAO : un soupçon, une larme d’humanité ne saurait nuire à la notoriété du Pouilly-Fumé, les vins d’Alexandre Bain le valent bien.

Suis en colère !

 

Je sais vous allez me répondre que vous avez toutes les bonnes et mauvaises raisons du monde de faire ce que vous venez de faire, que vous appliquez à la lettre les textes élaborés par les professionnels, que vous êtes de simples exécutants, tout juste si vous ne vous réfugiez pas dans le je ne pouvais pas faire autrement.

 

Moi je vous rétorque que si, avant de faire tomber un tel couperet : décision définitive de retrait d’habilitation on épuise tous les moyens de la médiation.

 

La médiation, cette recherche d’une solution intelligente, courageuse, n’est malheureusement pas dans votre culture administrative. Même les contrôleurs des impôts prennent plus de gant que vous gens de l’INAO avant d’acter une décision définitive de cette envergure. Ce n’est pas rien que de priver un vigneron de son droit à revendiquer son appellation.

 

Inflexible, sans trembler, Monsieur Jean-Luc Dairien, Directeur de l’INAO vous faites signer la sentence par délégation à un simple délégué territorial-adjoint. Tout de même, réfléchissez deux secondes dans votre bureau de Montreuil, sans parler de simple humanité, vous auriez pu le faire vous-même et surtout auparavant appeler Alexandre Bain pour voir avec lui s’il n’y avait pas une autre voie.

 

Je le sais, j’ai pratiqué, il y a toujours une autre voie dans ce genre de dossier, sauf à penser que dans cette affaire il y eut une volonté de faire un exemple, de manier le couperet de l’exclusion pour faire rentrer une forte tête dans le rang.

 

Mais dans quel monde vivez-vous ?

 

Dire qu’Alexandre Bain gênât dans son milieu est un euphémisme, il est connu et reconnu et ça provoque bien des jalousies. Pour autant, parce qu’il dérange les pratiques habituelles de son appellation, lui nuit-il ?

 

Écorne-t-il sa notoriété.

 

La réponse est non, bien au contraire, il participe à la défense de la diversité et de l’authenticité de son appellation.

 

Quand comprendrez-vous que l’uniformisation, la normalisation, nous privent de ce qui faisait la particularité de nos appellations ? Dans la mondialisation, c’est un avantage comparatif de poids, banaliser l’appellation c’est nous faire perdre de la valeur et de la notoriété.

 

C’est une faute grave de votre part que de vouloir mettre tous les vins dans le même grand panier indifférencié, de rabâcher qu’il faut promouvoir les signes de qualité, et il serait à l’honneur d’une vieille maison comme l’INAO de cesser de se comporter comme un banal service de répression au service de certains professionnels qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

 

J’ai connu des temps plus courageux mais le temps présent est au suivisme et à la démission : silence on gère ! C’est ainsi qu’on enterre les belles idées, sans fleurs ni couronnes, dans la froideur d’une banale lettre-recommandée avec AR.

 

Moi ça me fâche et je l’écris.

 

Le traitement du dossier d’Alexandre Bain c’est du gâchis et chez moi, dans ma vieille Vendée crottée, mes parents m’ont inculqué la valeur du bien public qui ne se réduit pas à la peur du gendarme.

 

Comme l’a écrit Antoine Gerbelle de la RVF sur Face de Bouc « Les organismes de contrôle des AOC n'ont rien de plus important à faire que de transformer les trublions de la nouvelle génération "nature" en martyrs ?

Quel gâchis. Bon courage Alexandre. »

 

Ce qu’une lettre-recommandée avec AR a fait une autre tout à fait ordinaire peut le défaire Monsieur Dairien Directeur de l’INAO. Il vous suffit d’être clairvoyant et courageux, de passer outre à des avis qui se disent éclairés mais qui ne sont qu’orientés.

 

Comme moi, vous allez bientôt quitter la carrière, que risquez-vous ?

 

Rien, absolument rien, si ce n’est qu’on se souvienne de vous comme d’un homme sage qui a su prendre ses responsabilités.

 

Mon ton vif, parfois cinglant, vous le connaissez Monsieur le Directeur de l’INAO, vous y avez été confronté quelques années au 78 rue de Varenne. Je sais que vous le comprendrez car, en des temps difficiles pour vous, mon appui ne vous a jamais été mesuré.

 

Avec mon meilleur souvenir et l’espoir que l’intelligence prévaudra. Je crois toujours en l’intelligence, surtout celle du cœur…

 

PS. je tiens à votre disposition la lettre du délégué régional de l'INAO à Alexandre Bain signifiant la décision définitive de retrait d’habilitation.

 

Bien évidemment j'ai étudié le fond du dossier et la précipitation de l'INAO à retirer l'habilitation à Alexandre Bain traduit bien la faiblesse des arguments des détracteurs de ses vins...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Michel ISSALY 19/09/2015 18:00

Il y a 8 ans en arrière les Vignerons Indépendants ont occupé l'INAO pour dénoncer les dérives de la nouvelle reforme des AOC, nous n'avions été que très peu entendu.
Aujourd'hui les premières grosses sanctions tombent: retrait de l'habilitation. Ce n'est qu'un début, même si un certain nombre de Vignerons sont déjà quasi-exclusivement en Vin de France car leurs vins ont déjà été sanctionné par un retrait du label. La standardisation est en marche et rien ne l'arrêtera si personne à le courage de réagir.
Notre profession viticole devrait s'équiper d'une longue vue pour regarder les graves conséquences qu'auront la disparition de nos spécificités, de notre diversité et de nos savoir faire.
L'INAO en tant qu'institut n'est pas plus fautive que cela, elle ne fait que respecter des textes votés par des professionnels. Le plus gros problèmes vient de certains dirigeants de nos AOP à qui la reforme a donné des armes de destructions massives et qui s'en servent pour éliminer tous les vignerons qui ne leurs plaisent pas.
Dans certaine AOP la chasse aux "mauvais" Vignerons est ouverte depuis longtemps et cela dans la plus grands indifférences...

Michel ISSALY 19/09/2015 17:40

Il y a maintenant plus de huit ans les Vignerons Indépendants ont occupé l'INAO pour essayer d'enrayer la reforme qui allait se mettre en place. Nous n'avions été que très peu entendu.
Aujourd'hui les premières sanctions tombent sur ceux qui ne veulent pas rentrer dans le moule de la standardisation, ce n'est qu'un début, il va y en avoir d'autres... sauf si notre profession se réveille et regarde avec une longue vue les conséquences que cela va avoir sur la viticulture française.
Le plus grand reproche n'est pas forcement à faire à l'institut INAO mais plutôt à certains de nos responsables d'AOP a qui l'on a donné des armes de destructions massives pour éliminer tous les vignerons qui souhaitent porter haut la notion de terroir.

le taulier pour 1 vigneron 18/09/2015 07:00

Bonjour Jacques,

J’attendais un article comme celui-ci depuis des années. Sans faire d’anticipation fantaisiste, une simple lecture, à la lettre, des nouveaux textes encadrant les cahiers des charges, menait à cette situation. Réforme des AOC ? Laisser moi rire… Enterrement, pour reprendre les propos de Jules Tourmeau, et de première classe. Totalement prévisible.
La presse est restée totalement muette alors. Elle se réveille, il est temps.
Ca veut dire aussi que les choses bougent aussi dans l’idée de ce que l’on se fait du bon et du pas bon.
Je vais me prendre un abonnement à la RVF…

patrick axelroud 18/09/2015 06:53

Tout à fait d'accord véhément Taulier et je précise que, d'ordinaire, c'est en hiver que les cons gèrent, à présent,c'est en toutes saisons

olivier de moor 18/09/2015 06:42

Bonjour Jacques,

Si les vignerons comprenaient bien ce que vient d'écrire Monsieur Jules Tourmeau.

Baraou 19/09/2015 12:47

Oui Olivier, il serait bien que les vignerons prennent le temps de comprendre...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents