Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 08:00
Mr et Mme Cocu, les sobriquets et rien d’autre… rien de rien…

Dans mon pays crotté, la Mothe-Achard, au temps où je trempais mes tartines dans mon Banania, vivait un couple très estimé : les Cocu, lui entrepreneur de maçonnerie, elle, madame Ginette, coiffeuse. Jamais au grand jamais, même les plus grossiers du pays, nul ne se serait risqué à se moquer de ce patronyme pourtant pas très aisé à porter. Et ils l’ont porté sans problème pendant longtemps jusqu’au jour où, le frère de Francis Cocu je crois, pour cause de professorat d’Université, souhaita en changer. Ils en changèrent par la procédure ordinaire, choisirent le patronyme de Dubreuil et ce fut inscrit au JO de la République. Jamais ils ne se sont offusqués que pendant encore un temps nous les appelions toujours Mr et Mme Cocu.

 

En revanche, toujours dans ce pays de paysans, fleurissaient à tout bout de champ, des sobriquets, des surnoms…

 

Le plus célèbre étant « Bite au dos »

 

Sobriquet : « surnom familier que l'on donne à une personne avec une intention moqueuse ou plaisante, faisant référence à des particularités physiques ou à des traits de caractère de cette personne, à son origine sociale ou géographique, à son métier, à une anecdote de sa vie ou encore formé sur un jeu de mots.

 

Le sobriquet peut être grotesque, peu flatteur, immérité ou mérité…

 

Napoléon « Son nom, que son accent corse lui faisait prononcer à peu près Napoilloné, lui valut des camarades le sobriquet de la paille au nez (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 79)…

 

Le Canard enchaîné, grand amateur de cet exercice, donnait du Président Pompe à Georges Pompidou…

 

Au temps  du Congrès de Rennes du PS il y eu : gueule de raie et méchant con pour qui vous savez...

 

Notre Président tant aimé les collectionne… flamby, capitaine pédalo

 

Moi-même j’ai affublé le Sarkozy de Saint-Émilion d’un surnom : Norbert Le Forestier.

 

Bref, il est une grande différence, entre se moquer d’un nom pas forcément simple à porter et d’affubler quelqu’un au nom bien ordinaire, même précédé d'une particule, d’un sobriquet, ironique ou non, justifié ou non, jouant sur son petit nom ou non.

 

Dans le premier cas c’est pure goujaterie, dans le second cas c’est le jeu de tout temps dans les médias satiriques mais pas sûr que notre homme soit très Charlie...

 

Ce distinguo est sans doute trop subtil pour celui que j’ai affublé de divers sobriquets en cour dans la petite cour des blogueurs ou autres journalistes du vin. Je n’en ai inventé aucun, je ne suis pas assez doué pour ce genre d’exercice. Ils m’ont tous été soufflés par des confrères qui, soit dit en passant, pourraient le confirmer. Mais le courage est fort mal porté dans notre société.

 

J’assume, et les sobriquets, et mes propos peu amènes vis-à-vis d’un personnage qui n’a pas pris de gants pour rouler dans la boue, avec des mots sales, Isabelle Saporta à propos de son livre et de son film. L’employé de la maison B&D ne doit donc pas s’étonner, monter sur ses petits chevaux, que je lui rende et que je lui rendrai coup pour coup lorsqu’il se permettra ses « fantaisies » de cour de récré.

 

Je ne vais pas me gêner… Je persisterai et je signerai.

 

Quand à mon âge « Vieillir, c’est le seul moyen qu’on ait trouvé pour vivre longtemps. » disait Sainte-Beuve et c’est tout le mal que je souhaite à ce plumitif arrogant en vertu de l’appellation d’odieux vieillard qu’il me colle et que j’assume sans problème puisque je me qualifie moi-même de « vieil homme indigne. »

 

Je fais du vélo, lui du scooter... et ma photo est à jour... les rides de l'esprit sont bien plus profondes que celles du visage et elles n'ont rien à voir avec l'âge.

 

Voilà c’est écrit sur mon « blog pourri » qui lui n’est pas assis sur les 5 millions d'euros de CA du groupe B&D qui est une petite entreprise qui ne connaît pas la crise « avec une activité Média-presse qui représente 40%, une activité événementielle (Grand Tasting, Winelab, salons à Hong Kong et Shanghai) qui pèse 40%. Les 20% restant proviennent de notre travail de prescripteur auprès des distributeurs. »

 

Mais tout de même permettez-moi de m’étonner : pourquoi diable la maison B&D continue-t-elle à m’inviter à ses pinces-fesses professionnels ?

 

C'est la vie, juste un peu de bruit dans les branches de sassafras, bien faire et laisser dire... et comme le disait Le Tigre Clémenceau qu'aime tant notre Manuel de Matignon « Le Maréchal Lyautey ? Voilà un homme admirable, courageux, qui a toujours eu des couilles au cul même quand ce n'était pas les siennes ! »

 

La prose du « Bon Vivant »

 

« Le plus violent, comme toujours, c’est l’innommable Papy Zinzin qui, sur son blog pourri, m’insulte gravement parce que j’ai esquissé l’ombre d’un jeu de mots sur le patronyme dudit vigneron. Il s’appelle Pire.

Je conseille à l’odieux vieillard de relire ses logorrhées et se souvenir enfin, avant de l’ouvrir, de ce qu’il fait depuis des mois, sinon des années, de mon patronyme à moi. Et si ce monsieur Pire a, comme moi, traversé des années de cour de récré, il est largement vacciné contre ce genre d’humour, comme moi. Rien de grave, en somme.»

 

PS. Je sais que ce n'est pas bien mais une gorge profonde me sussure depuis plusieurs jours à l'oreille un sobriquet collectif dont on a affublé une petite entreprise dont je tairais le nom : Félix&Popotin, vraiment les gens sont méchants...

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

OVER 28/05/2015 14:58

Chez les Laurel et Hardy, on préfère se faire engrosser par les châtelains de Saints et Millions et du Médoc, parader comme des dindons avec son Riedel à la main, et éventuellement lorgner sur des belles plantes qui tenteront tant bien que mal de faire durcir pépère, mené à rude épreuve par les grands crus qui se plaisent à lui faire visiter les WC…

patrick axelroud 28/05/2015 08:31

Eh oui, tout le monde ne peut pas être Bête Ane et des Sauves ,qui peut, con duit, etc, au choix !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents