Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 11:00

photo138.JPG

 

Ça s’appelle « l’assemblée » www.marianne.net/assemblée . Ça se passe à Poitiers les 14 et 15 juin chez la Présidente de la Région Ségolène Royal. C’est organisé par Marianne-France Culture- France Info. Pour faire simple les débats tourneront autour de la table à la française et il nous est recommandé de tout mettre sur la table. Pour les détails consultez le programme. Y’aura du beau monde. Votre Taulier, à la demande d’Eric Conan, remplace au pied levé un ex-commissaire européen à l’agriculture, Frantz Fischler, pour débattre avec Noëlle Lenoir ancien Ministre des Affaires Européennes d’un sujet cher à Périco Légasse, qui sera notre modérateur, «L’Europe favorise-t-elle le goût»


mozza-025.JPG mozza-026.JPGmozza-028.JPG

 

Si vous êtes dans le quartier ou si vous passez par Poitiers, c’est gratuit dans la limite des places disponibles selon la formule consacrée, je vous invite à venir assurer ma claque entre 11h et 13h. Je plaisante bien sûr. Il y aura aussi l’après-midi un débat sur les AOC : « Que nous garantissent les AOC » avec François Morel, Philippe Brisebarre et Marcel Richaud, modéré par Eric Conan et un débat « La viticulture, une industrie chimique » avec Emmanuel Cazes et Patrick Baudouin, toujours modéré par Eric Conan.


Que dire de plus ?


Peut-être que je lancerai le débat en m’inspirant de la lettre que j’avais écrite sur mon blog «Chère maman d’accord avec Yves Camdeborde : «enlevons le mot gastronomique» au repas à la française inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco »


Chère maman,


Toi qui savais si bien faire le beurre blanc, monter des œufs en neige, confectionner un Paris-Brest, je t’écris ce matin à la fois pour te rendre hommage et surtout pour te rendre ton du. Oui maman outre que tu fusses un vrai cordon bleu, tu ne te contentais pas de mettre la main à la pâte, tu ne laissais à quiconque le soin de dresser la table. Nous n’étions ni riches, ni pauvres, mais dans la salle à manger – qui te servait en semaine d’atelier pour ta couture, ton univers d’organdi, d’organza, de crêpe de Chine ou georgette, de popeline, de gabardine, de flanelle ou de taffetas, là où tu taillais les patrons des robes que tu allais monter avec du fil à faufiler avant de les coudre sur ta machine Singer à pédale – sur la table à rallonges le bulgomme d’abord puis la nappe Linvosges impeccablement repassée avant d’y dresser la vaisselle de porcelaine de Limoges si diaphane, les couverts de la Ménagère étrange boîte verte où ils semblaient dormir pour l’éternité, les verres de cristal que je faisais chanter, en un ordonnancement dont les règles elles aussi semblaient venir de la nuit des temps. Venait ensuite un discret chemin de table : quelques pétales de fleurs du jardin, du houx ou du gui, puis les dessous de plats et de bouteilles. Parfois, les serviettes étaient mises en éventail dans le verre à eau mais maman tu préférais de loin la discrétion d’une position couchée sur l’assiette. Enfin, dans des vases cigognes de discrets bouquets venaient donner une touche champêtre à la table dressée. La suite ICI link

 

Et puis pour fayoter avec le modérateur – normal pour un vendéen amateur de mogettes – je le citerai :


« Sans paysans, pas de produits. Sans produits, pas de cuisine. Sans cuisine pas de gastronomie. Donc, sans paysans, pas de gastronomie. Il est là le trésor à préserver. Le repas gastronomique des Français, c’est celui qui met ces richesses en valeur et permet de les partager autour de la table dans un acte sensoriel et convivial qui rend hommage aux êtres humains qui se donnent du mal pour notre plaisir. Tel est le message culturel de cette heureuse et grande nouvelle. Veillons à ne pas le galvauder et à ne jamais le trahir ». Périco Légasse

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

luc charlier 02/07/2013 12:50


La « gastronomie française » ..., laquelle, la rare qui travaille réellement le produit elle-même ou bien la succursale de
Nestlé, commençant au lait concentré de la mise en bouche et finissant au restretto d’après le deuxième dessert  ?


 


«  ... Le bon lait made in Romandie / les vaches made in Valachie /


le beurre made in Croatie ...


Et puis les p’tits boutons rouges


Que donnent au cou et aux bras


Les poudres vendues sans qu’on bouge


A vos cuistots d’ici-bas .... »


 


Note que, pour un internationaliste, cela ne choque qu’à moitié. Le seul « circuit court » qui intéresse encore le Français,
c’est celui qui voit défiler l’EPO sur les Champs Elysées le 21 juillet.

Domaine Chanzy 02/07/2013 12:17


C'est vrai que vu comme ça sans paysans, la gastronomie française n'aurait aucune valeur.
C'est très intéressant comme point de vue, c'est pourquoi les producteurs locaux resteront toujours le premier choix.
Merci pour cet article! 

jp glorieux 12/06/2013 19:34


Ce devrait être d un niveau correct au vu des compétences et casquettes du  panel


 


quid de l installation des jeunes en bio ??


 


les banques favorisent systématiquement ceux/ celles qui ont le profil "agriculture conventionnelle" (celle de Bruxelles )


 


si un jeune non issu (héritier ) du monde paysan veut s établir il rencontre une telle quantité d obstacles que bien souvent  il doit renoncer


 


si  l'on veut ( la France ) être autosuffisant en productions bio de qualité et qui nourrissent leur producteur (hors PAC) il faut renverser la table .


 


La Turquie nous* approvisionne en produits bio -et blé dur -ainsi que * l Allemagne et une politique frileuse de nos gouvernants a tout fait pour lui fermer la porte


 


à ce jour  on a une puissance agricole qui se pose en rivale de l Europe


 


bravo qui ?? on s est compris


 


bon colloque et restez sobres !             cordialitudes           jp

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents