Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 10:00

rocard_une-544037.jpg

 

Même si ça indispose certains, ceux dont d’ailleurs je me demande toujours pourquoi ils se fourvoient sur mes lignes, mais libre à eux, après avoir visionné dimanche à 13h 15 l’entretien accordé par Michel Rocard à Laurent Delahousse sur France2, oui je suis fier d’avoir travaillé aux côtés de Michel ROCARD.link


J’avoue avoir été profondément ému, touché, au bord des larmes.


« Je suis un militant qui a essayé de comprendre ce qu’il faisait » confie-t-il et ça a toujours été la réalité de mon travail à ses côtés.


Merci Michel Rocard pour ces belles années.


Si ça vous dit vous pouvez, si vous ne l’avez déjà fait, visionnez cet entretien de 35 mn link

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 20/05/2014 17:57


Paul et Mick sont dans un bateau.L'un deux antonne l'antienne bien connue et ici,fort pertinente en la circonstance : "Quand on n'aime on ne compte pas...." Les hommes de l'étoffe dont
est fait Michel Rocard est suffisament rare pour qu'on se prive de le souligner autant que faire se peut. Na !

Roger Feuilly 20/05/2014 01:52


Juste un petit mot à PAX, trop d'excès nuit à la qualité de la critique...

patrick axelroud 19/05/2014 21:00


ROCARD/ MARIUS ( Pagnol ) L"honneur c'est comme les allumettes, ça ne sert qu'une fois !    Quel hômme politique a encore l'enverguge et la classe de se soucier
d'honneur. Ringerd va!   Essayer d'utiliser ce mot dans débat ou un interview et l'on aura du mal à réprimer un fou rire ou vous vous ferez , avec commisération, taxer
d'angélisme.

Roger Feuilly 19/05/2014 19:24


Pour ma part, je n'ai jamais été rocardien. Il fût même un adversaire politique de poids, puisqu'à l'époque, je militais auprès de Jean Poperen dont on connaît l'opposition farouche à Michel
Rocard. Pour autant, il faut saluer cet acteur essentiel de la vie politique de la gauche. Les Assises du Socialisme, en leur temps, ont contribué à la rénovation de cette gauche alors bien mal
en point. Pour le reste, l'Histoire jugera. Mais l'entretien accordé aujourd'hui par Michel Rocard est de remarquable tenue, émouvant même : le vieux militant, puisque s'en est un, a toujours le
propos juste. Et le Taulier a bien raison d'en être fier : on doit toujours assumer son passé, fût-il pétri de contradictions, d'erreurs comme de bons moments et d'idées en avance sur leur temps.

Guy Salmona 19/05/2014 17:10


Oui, vous pouvez être fier d'avoir travaillé avec Michel Rocard ! Très fier même.


J'aurais adoré (même si je vois mal ce que j'aurais pu lui apporter) en faire de même!... A tel point que j'en veux à François Mitterrand et à ses serviles zélateurs d'avoir fait obstacle à ce
bel humaniste. Il est probable que "devoir de grisaille" n'était et n'est toujours pas vendeur... 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents