Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 10:11

 

Les amis de Face de Bouc, les followers de Twitter, essaimés sur la Toile, qui trop souvent ressemble à une scène sur laquelle se joue le ballet des ego, sont aussi des êtres de chair avec lesquels, par le hasard de rencontres, il est possible de créer des liens qui vont au-delà d’échanges échevelés de commentaires.


040.JPG

 

Ainsi, dans le terrier du Lapin Blanc, où notre Claire revenue des Amériques tisse sa toile avec son sourire resplendissant tout en nous nourrissant, aux heures profondes de la nuit, autour de verres, j’ai pu rencontrer les jeunes gens de Socialter link  


001Socialter3_COUV_web.jpg

 

Socialter se définit comme étant le premier magazine papier et digital consacré à l'économie nouvelle génération et aux créateurs de solutions innovantes. L’origine du lien avec le Lapin c’est Antonin le Vindicateur au nom imprononçable Iommi-Amunategui car il en a fait un repaire de naturistes, les vins nus bien sûr. Le second maillon fut Claire « je vais te présenter le garçon le plus drôle du monde ». Ils sont là jeunes, souriants et avenants. J’écoute. Même qu’il y a le frère de l’Antonin : Nicolas. Le grand Philippe Cuq, le meilleur caviste de Paris fait du prosélytisme vinique. Nous échangeons sous la haute de protection de Claire tout juste tombée du ciel de Los-Angeles. Un ange passe…


010.JPG

 

Lundi avant de m’embarquer pour Rennes, où mes vaches Prim’Holstein les F1 du lait m’attendent, je suis allé acheter le n°3 de Socialter qui est un Spécial Éducation : Allumer le Feu.


« En 30 ans, les technologies ont bouleversé nos sociétés et notre accès au savoir. Pourtant nos systèmes éducatifs sont restés figés sur des pédagogies qui briment les enfants plus qu’elles ne les émancipent. Développer la créativité, l’interaction, la coopération, valoriser l’erreur et la recherche… Autant de pistes que l’école doit s’approprier pour remplir ses missions dans un monde qui change en profondeur. Dans ce dossier spécial, Socialter vous invite à explorer de nouvelles voies et à découvrir de nombreuses innovations éducatives. Pour nos enfants socialterriens, réallumons le feu ! »


Vaste et excitant programme qui m’enflamme !


Encadrant ce dossier une foultitude d’articles passionnants : made in Japon l’archipel au 20 millions de consommateurs coopérateurs, un Face à face entre 2 philosophes sur le thème Philo et entreprise, l’avenir est dans le pré des fleurs bio pour l’insertion, les maisons closes quand un maquereau de la Belle Epoque nous met en boîte… entre autres.


« Quand on me dit qu’il faut améliorer l’image de marque, (ndlr de l’entreprise) il faut déjà se demander ce qu’est une marque et se mettre d’accord sur une définition ainsi que sur les critères qui vont définir son évolution. Le monde des marques est finalement un monde de mots. En cela il est éminemment philosophique. » Jean-Michel Besnier


« Cela me fait penser à la question : peut-on rire de tout ? Pour moi il y a une différence entre l’humour et l’ironie. L’ironie est une arme et une position de combat qui éloigne les interlocuteurs les uns des autres, alors que l’humour nous rapproche et nous rend  complice. Dans l’entreprise on peut faire de l’humour pas de l’ironie. C’est une sorte de discernement que le philosophe doit conserver. » Luc de Brabandere.


socialter

 

 

Et les MOOCs dans tout cela ?

 

À qui profitent-ils s’interroge Socialter ?

 

C’est quoi un MOOCs ?

 

Massive Online Open Courses soit Ouverts, en ligne  et massifs…

 

Est-ce une révolution éducative ces cours en ligne gratuits qui réunissent en moyenne 10 000 à 50 000 participants par session ?


Les enthousiastes : « Pour certains, les MOOCs sont une vraie chance. Regardez cet étudiant mongol de 15 ans qui a pu suivre brillamment un cours du MIT (Massachussetts Institute of Technologie) sur edX ! » Catherine Mongenet chargée de mission de la plate-forme française FUN (France Univesité Numérique) link 


Les plus nuancés : « Il ne s’agit pas d’une révolution mais d’une nouvelle étape dans l’histoire de l’apprentissage en ligne » Tony Bates consultant canadien.


« On parle beaucoup des MOOCs parce qu’ils sont ouverts à tous et gratuits, et également parce qu’ils comptent dans leurs rangs des universités  prestigieuses. Mais le concept n’est pas si neuf » ajoute-t-il.


« Pour Sir John Daniel,  ancien président de l’Open University « les MOOCs ont surtout remué le monde de l’enseignement supérieur comme peu d’outils l’ont fait depuis 40 ans. Grâce aux MOOCs, l’enseignement en ligne a acquis une sorte de respectabilité, et le monde universitaire est plus enclin à développer de nouvelles approches pédagogiques. »


Pour autant les MOOCs sont-ils réellement accessibles à tous ?


Selon une étude de l’Université de Pennsylvanie menée sur 1 millier de « Moocers », 80 % de ceux qui  achèvent un MOOC possèdent déjà un diplôme d’enseignement supérieur. Et selon cette même étude, le taux de complétion d’un MOOCs  (c’est-à-dire de le suivre jusqu’au bout) ne dépasse pas 3% »


La suite à lire sur Socialter, passionnant !


Achetez-le en kiosque ou dans votre magasin de presse, pas seulement pour soutenir une jeune entreprise mais parce que vous vous secouerez les méninges et vous retrouverez foi en l’avenir….

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents