Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 00:01

Dans ma chronique d’hier, à propos du World Wine Symposium j’appelais de mes vœux le retour des mécènes du vin auprès des artistes de notre temps. Pour l’exemple, Étienne Nicolas, de la maison éponyme qui « fut l’un des rares capitaines d’industrie qui surent mettre autant de talent dans leurs affaires que dans le choix des artistes à qui ils confièrent leur publicité. Il fit plusieurs fois appel à Cassandre pour réaliser ses tarifs de luxe et pour une affiche où, en 1935, il redessine Nectar dans un environnement cinétique. Le projet reproduit ici date de la même année et est resté bizarrement inédit. Rarement une image a évoqué plus sensuellement la richesse du bordeaux. À partir d’une mise en pages rigoureuse, Cassandre arrive par sa maîtrise de l’aérographe à faire ressortir tout le rubis du vin versé dans le verre. Une irrésistible invitation à la dégustation dans l’esprit de la peinture « puriste » d’Ozenfant. Je pense, cher François Mauss que cette affiche t’ira droit à ton cœur de grand amateur.

Mais comme nous sommes le 11 novembre je joins à mon envoi 3 affiches du grand Paul Colin qui a essentiellement consacré son génie au spectacle, ses créations commerciales sont rares. Ici il offre son talent à la cause nationale et la dernière est là pour nous rappeler, rappeler surtout à nos enfants et petits-enfants que cette Europe bien imparfaite est née du « plus jamais ça » d’un grand désir de paix entre les grands belligérants que furent au XXe siècle l’Allemagne et la France.


















Pour finir, une belle affiche, plus classique, d’Ernst Dryden, illustrateur de mode et décorateur viennois qui, sur le chemin de l’émigration qui l’amena à Hollywood, s’arrêta à Paris de 1926 à 1933. Il réalisa des travaux pour des marques prestigieuses : Bugatti et Voisin. Ici c’est pour le Champagne Vve Devaux.
 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 11/11/2009 09:00


Il existe de nos jours un autre mécène du vin et ce depuis un quart de siècle. Son nom est Mark Williamson qui possède entre autre le fameux Willi's Wine Bar rue des Petits Champs à Paris, juste en
face de l'ancienne BIB. Un des rares endroits, avec le Juvvénile's (Rue de Richelieu) de son ex compère Tim Johnston, où l'on peut consommer de grands finos et autres olorossos de Jerez servis dans
les règles de l'art. Je vous conseille, que dis-je, je vous commande d'aller visiter son site www.williswinebar.com à partir duquel vous aurez accès aux affiches qu'il confie chaque année à un
artiste. Pour ma part, j'aime. Que dis-je, j'adore. On peut les commander et se les faire livrer, ou bien tout simplement les glisser sur son bureau d'ordinateur.


  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents