Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 00:09

 

41646 1133553836 1373 n

En ce début d’année Sophie, si je puis m’exprimer ainsi, est éruptive. En effet, avec sa deuxième chronique sur mon Espace de Liberté, elle nous transporte dans l’intimité des profondeurs de notre Terre pour vous faire part d’une rencontre d’un autre type : « quand la roche rencontre le vin… »

BASALTE.jpg

Après l’eau le feu, après le pays basque les terres arides du Languedoc…

 

Comme dans ma première rubrique sur le vin de la mer, je reste fascinée par l’empreinte de l’environnement sur un vin. Et celle de la roche volcanique sur Stratagème basalte est à chaque dégustation un étonnement renouvelé. L’effluve chaud et cendré de la roche en fusion…

 

Est-ce le pouvoir d’évocation des mots sur la perception sensorielle ?

 

Pourtant je le hume, je le déguste ce basalte issu d’un magma né des profondeurs de la terre. Il transcende le cépage, le savoir-faire de l’homme, la tradition viticole… il est l’essence de la terre, d’un terroir extrême.

 

La démarche de Thierry Rodriguez www.prieuresaintsever.com, chasseur de crus, comme il aime à se définir, est de saisir l’expression particulière d’un sous-sol et de son influence intangible sur les arômes et la structure du vin. Si la notion de terroir implique bien-sûr une complexe interaction du sol avec le climat et les modes de conduite, l’intention dans la gamme Stratagème est de tenter d’isoler l’effet sol sur une base de cépages méditerranéens classiques. Thierry Rodriguez nous fait voyager au centre de la terre à travers Schistes, Calcaire, Poudingues et Granit… pour ne citer que quelques uns des 11 Stratagème de la gamme construite avec le concours d’un géologue œnophile, Philippe Combes, et d’un œnologue audacieux, Jean Natoli.

 

Mais revenons au Basalte d’Autrement vin (prix consommateur indicatif : 10 € à 12 €), le plus atypique des Stratagème. Le mystère reste entier : comment une force aromatique minérale aussi brute peut-elle se conjuguer en bouche à une suavité si douce et fraîche ? La groseille, la réglisse, le poivre de Se chuan atténuent avec subtilité le souffle empyreumatique de ce vin de basalte ; une texture fine et fondue enrobe des tanins concentrés et mûrs… l’émotion est grande quand la vigne est à l’unisson de la géologie.

 

Les palais conventionnels sont priés de s’abstenir !

eti_basalte_2009.jpg CHARDO3

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Sophie
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 12/01/2011 09:05



Félicitations Sophie d'avoir repéré ce Stratagème. Pour une fois, en bon journaliste, je ne suis pas le dernier a parler de Thierry Rodriguez et de Jean Natoli. Ces deux-là ont plus d'une cuvée
en tête, à l'exemple d'un Carignan que je me suis amusé à décrire dans le très modeste blog Les5duVin.com où je vous invite à passer de temps en temps vu que
notre ami Jacques y tient rubrique, lui aussi, tous les lundis. Continuez à aimer le Sud.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents