Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 00:09

David Cobbold, mon « bulleur » d’aujourd’hui, est un d’abord pour moi un ami dont j’aime le parler clair, net, sans fioritures. C’est aussi un lecteur assidu de mes chroniques. Je sais, vous allez me dire qu’il est un peu anglais sur les bords mais comme il vit à Paris, plus exactement dans la petite ceinture comme on dit, du côté d’Issy, nous l’absolvons sans recours à une quelconque contrition.  Arpenteur discret des sentiers de la dégustation David fait le métier avec professionnalisme, sans concessions www.eccevino.com alors il s’imposait pour entrer dans mes Bulles ses bulles aimées. Son choix s’est porté, n’en déplaise à notre Charlier, sur des champagnes dégusté au salon Brittle, là où j’ai croisé notre ami Pauchon. http://www.berthomeau.com/article-le-champagne-explique-au-grand-pauchon-de-france-inter-le-vin-rouge-de-champagne-ne-vaudra-jamais-le-bon-bourgogne-62445621.html 

 

Bien évidemment ce matin les bulles de David ne seront pas des Bulles du Pape, mais en attendant une dégustation par lui des Bulles du Kent agréées par sa très Gracieuse Majesté et bénie par l’archevêque de Canterbury je dois confesser que je goûte le charme des femmes assises bien plus que le vin... et c’est David Cobbold qui en est la cause... http://www.berthomeau.com/article-je-goute-le-charme-des-femmes-assises-bien-plus-que-le-vin-et-c-est-david-cobbold-qui-en-est-la-cause--40638363.html  Enfin, pour clore ma glose afin de remercier mon hôte je lui offre la vision d’un objet-culte de la fière Angleterre.

Bolduc-6961.JPGBolduc-6959.JPGBolduc-6963.JPGBolduc-6968.JPG

 

img197

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

img198

 

 

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 20/12/2010 16:36



Mon père a possédé un twin Yamaha 650, avec kick-starter et ... un démarreur électrique en panne. La bécane ne tenait pas la route et
était ... épouvantable à mettre en route. Je me suis fait une grosse entorse de la cheville (droite, bande d’idiots, c’est pas une MV Agusta) en la démarrant, alors que ce n’est pas un
« gromono ».


Pour les langues, David, tu as compris que c’est la seule chose où la nature a été sympa avec moi : on parlait français à la
maison, j’ai fait mes études en flamand, j’ai eu une super petite-amie viennoise (Nieder-Österreich, pas Isère) et j’ai vécu trois ans avec une Ecossaise. Un flirt de jeunesse était andalou et
entendo Português tambèm. Il faut dire que mon grand-père était prof de latin et de grec ancien et que, si mes parents ne m’avaient pas « conseillé » de faire l’école de Médecine, je crois que je serais philologue à l’heure actuelle. Pour faire bonne mesure, je comprends et lis l’italien (mais ne le parle pas) et suis
capable de lire le journal dans tous les pays scandinaves. Par contre, même mon numéro de téléphone privé compte trop de chiffres pour que je le retienne par coeur.


Cela me permet d’apporter une petite correction technique :  il faut dire point MORT
haut (c’est le moment où, dans un moteur quatre temps, le cylindre est plein de mélange air-essence et où le piston est au sommet de sa course, avec les soupapes fermées. En enfonçant le kick, on
va amorcer la phase de compression et ... lancer le moteur, si tout va bien et si la bougie marche). Bien sûr, dans un moteur à plat (flat twin ou boxer), le point mort « haut » ne sera
pas plus haut que les autres moments du cycle. Paradoxe.


Pour le dosage, je n’en connais qu’un : full throttle !


Moi, un ami m’a enseigné comment démarrer Blondie. Il faut dire que je portais à l’époque une veste en tweed, achetée chez une petite
marchande juive .... Là, je vous sens interloqués !


Vous n’avez jamais entendu parler de Deborah Harris ? Alors, appelez-moi, d’une manière ou d’une autre (hihihihi !).



David Cobbold 20/12/2010 13:26



Le Belge est peut-être con mais il est aussi sacrément rusé, et au moins trilingue.


Quant à la Goldie (Gold Star, bande d'ignares), un ami m'an enseigné une fois comment s'y prendre pour la démarrer : "tu t'y approches très doucement, par derrière, et surtout dans le
vent pour qu'elle ne soupçonne rien. Arrivé à deux mètres de la roue arrière, tu lui sautes dessus, un peu de gaz et un long coup de la jambe droite jusqu'au fond du kick. Avec un peu de
chance le piston auré eté proche du point haut et elle partira sans te briser la cheville. Sinon tu peux toujours prier" 


Michel a bien raison sur certains qui partent trop vite : Jarno Saarinen, Renzo Pasolini, Santiago Herrero, Bill Ivy, Mike the bike, Steve McQueen, et bien d'autres


Et je fais comme lui avec les bons Champagnes. Quant au dosage, je ne suis pas un fanatique de son absence (on n'est pas maso quand-même !)


 



Luc Charlier 20/12/2010 09:55



Ah bon, BSA, c’est du champ’ ?


Un ami m’a dit qu’il préférait la cuvée Goldstar, qui n’arrête pas de couler.


C’est sans doute parce qu’il a de petits bras (cherchez le sens de ce trait d’humour). Enfin, on prévoit un nouveau « blanc de blancs » chez Royal Enfield.


 


Qu’il est con, ce belge !


 



Olivier Borneuf 20/12/2010 08:49



Oui Michel !!


J'ai récemment bu un 88 Brut Impérial Moët, ça avait de l'allure !! Pour les BSA il ne sont jamais aussi bon 2 ans plus tard !


Vos paroles me réchauffent le cœur !


 


Bien à vous



MichelSmith 20/12/2010 08:46



Belle Anglaise et belles bulles. Cher David : il y a de grands hommes qui hélas ne vieillissent pas assez longtemps. Personnellement, je garde tous mes champagnes (même les BSA) deux ans au moins
dans ma cave avant de les goûter. Et j'ai encore des 1988 que toutes les maisons ont liquidé sous prétexte qu'il ne s'ouvrait pas et que par la suite les 89 et 90 ont eu la vedette des médias.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents