Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 00:09

photo--22-.JPG

 

Je le pressentais depuis un certain temps avec l’irruption du cheval, même du bœuf, dans les vignes des GCC, l’adoption de la biodynamie par un prestigieux premier cru, un vent de retour aux sources flottait sur le vignoble des GCC. Se taper 100/100 chez Parker, pour certains, devenait une routine bien ennuyeuse et une forme d’uniformité, certes luxueuse, gâchait le plaisir des plus aventureux. Que faire pour se distinguer, sortir du lot, être de nouveau un must recherché par les vrais amateurs ?

 

Le secret a été bien gardé. Il le sera d’ailleurs jusqu’au bout car le château en question ne revendiquera pas la dénomination nature. Il fera du vin nature, du vrai, du pur, du sans soufre ajouté. Vous pensez sans doute que je plaisante mais détrompez-vous votre Taulier est toujours très bien informé car il sait tenir sa langue. Si vous saviez tout ce qu’il sait vous feriez tout pour le savoir.

 

Ce projet ne tombe pas du ciel, il vient de loin. C’est une stratégie longuement mûrie et réfléchie qui prend en compte les nouvelles aspirations des consommateurs. Le risque est assumé car ce vin existe déjà sous forme de micro-cuvée soigneusement préservée. L’effet de surprise sera total puisque rien ne filtrera (normal pour un vin nature) d’ici la présentation du millésime 2013 au moment des primeurs. Je puis vous assurer que ce sera une véritable bombe : j’ai gouté ce nectar c’est hors tout commentaire.

 

Comment vont réagir les critiques, les grands amateurs, la place de Bordeaux ? Je ne le sais, mais ce que je sais c’est que ce millésime nature 2013 de ce GCC 1855 s’écoulera comme des petits pains à des prix qui feront blêmir ses petits copains. Vous allez m’objecter que je suis bien sûr de moi et que rien ne peux fonder un tel optimisme. Bien au contraire tout me pousse à prendre les paris et à relever le défi.

 

Ce n’est pas une Révolution mais une anticipation de génie qui va mettre le feu dans les chais. Le monde entier va avoir les yeux tournés vers ce GCC nature. Bob Parker lui-même est dans la confidence et maintenant qu’il a repris sa liberté il va ouvrir avec Alice Feiring une agence de notation des vins nature le PAF&Naked Wine pour prendre le bon wagon. Comme le clamait Zappy Max : ça va bouillir !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Grisard 01/04/2013 23:15


Le poisson du taulier? Pourquoi pas? On va le savoir demain.

Feuilly 01/04/2013 12:53


1er avril... ?

Michel Grisard 01/04/2013 10:23


Oui Michel, avec un chef de culture de la gente feminine qui a déjà beaucoup travaillé le sujet.

Creugny Bruno 01/04/2013 09:24


On peut y croire, la RVF se met bien au vert.

Creugny Bruno 01/04/2013 08:55


Un cru de Pauillac, Pontet-Canet par exemple.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...
  • Des chocolats pour le directeur, et un ascenseur pour... Par Slawomir Mrozek
    Une couverture illustrée par un dessin de CHAVAL. « Des chocolats pour le directeur, comme son titre l'indique, est un petit cadeau à déguster : cet ensemble de courtes nouvelles, composées pour la plupart dans les années 1960, paraît à l'occasion des...
  • Existait-il au département soviétique de la CIA des responsables de la pomme de terre ? Viatcheslav PIETSOUKH
    « Dites, Lev Borissovitch, ne pensez-vous pas qu’il puisse y avoir, au département soviétique de la CIA, des responsables des pommes de terre, c’est-à-dire des agents spéciaux de l’impérialisme chargés de veiller à ce qu’on ne trouve que très irrégulièrement...