Samedi 28 janvier 2012 6 28 /01 /Jan /2012 11:15

  Homeric-Ourasi-Le-Roi-Feneant-Livre-686806589_ML.jpg

« Les autres trottaient, lui s’envolait… » Ourasi le cheval du siècle mis un point final à sa carrière sur un exploit inégalé et peut-être inégalable, Il remporte pour la quatrième fois le Prix d’Amérique « en assortissant cette performance monumentale d’un nouveau record de la distance et de l’épreuve » J’y étais le 28 janvier 1990.

photoprix-d-A-copie-2.jpg

 

Monarque nonchalant, l’alezan au front marqué d’une étoile blanche, semblait en dehors de la piste de compétition traîner son ennui. J’étais allé le voir s’entrainer sur la piste de Moissy-Cramayel chez Didier Van Techme, là-bas il était couvé par son lad Philippe Renouf sous l’œil de Jean-René Gougeon le Pape de Vincennes. Têtu et hautain il ne supportait pas la promiscuité des autres chevaux qu’il semblait mépriser. À l’entrainement il se contentait du minimum syndical. Un vrai dilettante qui ne se livrait que pour la compétition. Un vrai roi fainéant, et fainéant jusqu’au bout puisque lorsqu’il prendra sa retraite de trotteur, en dépit de l’empressement des juments, Ourasi se révèlera un piètre reproducteur : seules quelques-unes d’entre elles auront un poulain d’Ourasi (90 000 F la saillie).


Mon texte est largement inspiré du site Ourasi le roi fainéant que vous pouvez, si vous souhaitez tout savoir sur ce crack, consulter ICI link  il est très bien fait.


Je poste 1 photo de la remise de la cravate de Commandeur du Mérite agricole à Jean-René Gougeon et à Pierre de Montesson Président de la SECF et copropriétaire d’Ourasi. Le troisième sur la photo est je crois Philippe Renouf le lad d'Ourasi.

photoOurasi.jpg

 

Bien sûr, il y eut autour d’Ourasi, beaucoup de bruits et de fureurs, de sombres histoires d’argent entre ses propriétaires du début le couple Raoul Ostheimer et Rachel Tessier et le syndicat « Ourasi », je me garderai bien de vous la conter car chaque camp détient sa vérité. Moi je ne garde que mes images du roi fainéant qui définitivement retiré de la monte depuis quelques années, « coule des jours heureux au Haras de Gruchy dans le Calvados à quelques kilomètres de Bayeux. Il y est retraité depuis 1990 et il y reçoit de nombreux visiteurs. Ces derniers n'hésitent pas à lui ramener pommes et carottes (coupées en rondelles) qu'Ourasi aime tant mais qu'il doit manger avec grande modération malgré une gourmandise certaine.
Ourasi a fêté le 7 avril 2011 ses 31 ans, l'équivalent de 100 ans chez un être humain. En effet, la durée de vie moyenne d'un cheval de compétition est de 25 ans. Ourasi vit paisiblement auprès de deux vaches qui partagent son « territoire » et il est toujours en forme. Des fans du monde entier viennent toujours saluer le crack. »


La cravate de Commandeur du Mérite Agricole c’était pour lui, les hommes, eux, sont ce qu’ils sont…

450px-30ans.jpg

 

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : Billet
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés