Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 08:13

 

Mes petites histoires de godasses ont mis de l'animation sur le blog.

 

C'était le but. Tout est parti comme souvent de pas grand chose. Début août je rentre de vacances. Remettre des grolles normales après trois semaines de tongs me pèse. Alors passant à vélo dans le quartier des Halles - l'ex ventre de Paris, le trou bouché des Halles devenu un haut lieu de la consommation des banlieusards drainés par le RER - je tombe en arrêt devant une vitrine de pompes de sport. J'entre, montre du doigt la paire qui me plaît. Je dis je peux les essayer. Des bateaux, légères, aérées, à l'opposé des écrases m... rutilantes des marques leaders.

 

J'achète.

 

Avant de remettre mes nouvelles pompes dans leur boîte je soulève la languette. J'ironise pour cacher ma mauvaise conscience : « alors elles sont fabriquées au Brésil ? »  

 

Le grand type qui tient boutique me toise : « ce sont des Veja »   Moi penaud j'ouvre des yeux ronds et me tient coi. Face à mon ignorance crasse le vendeur de pompes très militant me sert tout sur les Veja : « veja en brésilien veut dire regarde : caoutchouc, coton naturels, commerce équitable... » Je suis tout ouïe, remercie et repart. En entrant dans cette boutique je me contentais d'acheter des pompes alors qu’en ressortant je transportais dans un carton un autre monde. 


Fin du premier épisode.

 

Le samedi suivant rue de Rennes j'entre dans un temple de la « Chooz de djeune » pour acheter des semelles. Une charmante jeune femme brune s'approche de moi tout sourire, normal pour quelqu'un en charge de la vente me dis-je. Cependant dans son regard je devine une pointe d'intérêt. Le papy se dit que son charme joue encore. Elle me dit d'une voix pleine de connivence «  vous avez des Veja ».

 

J'opine. Et là, au milieu des Nike et consorts, nous entamons une conversation sur les Veja. La brunette d'origine espagnole est intarissable. J'apprends même qu'on peut les trouver porte de Clignancourt : les puces de St Ouen pour les provinciaux. Bref, avec cette jeune femme de 25 ans, pas une bobo, ni une branchée, non une vendeuse au salaire aussi mince que sa taille nous avions un monde en commun.


Dans ma tête le lien se fait. Le souvenir de ce je racontais à mes compères du groupe stratégique quand nous planchions sur Cap 2010 et que les gens de CCA nous avaient déterminés les socio-types des français face au vin : « si nous souhaitons intéresser certaines catégories de jeunes adultes à notre produit il faut que nous puissions le présenter comme un monde dans lequel ils aient envie d'entrer. L'envie. Le fil rouge. La différence. Un autre monde. Foin de la complexité, celle-ci une fois qu'ils ont investi un monde ils s'en jouent: confère leur dextérité sur le net, leur capacité est 100 fois supérieure à celles de leurs aînés »

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Thierry Boeuf 07/09/2006 16:12

Je partage complètement le point de vue sur l'infficacité de journées et autres publicités larges et non ciblées et je souhaitais seulement citer en anecdote l'histoire d'un grand succès français dans mon petit pays d'adoption les Bahamas.
En 1999 ayant organisé plusieurs dégustations à l'aveugle avec des gens de toutes catégories, il ressortit que le vin préféré était un vin français de table édulcoré. C'est depuis 5 ans le plus vendu ici mais pas avec une publicité lourde en papier etc. par l'organisation générale et coordonnée de nombreuses dégustations partout où l'occasion s'en présentait.
 

Arnaud Fabre 06/09/2006 15:21

et si on laissait quelques crédits aux jeunes vignerons/négiciants qui ont de bonnes idées qui commencent à faire leurs preuves, qui sont de la même génération que ces jeunes urbains désinvestis et qui savent ce qui leur plait - voir par exemple www.vinsdelix.fr - au lieu de les gaspiller en distillation "de crise" ou en communication incongrue ???

Monsieur Berthomeau je vous lis depuis quelques mois maintenant et j'apprécie vos réflexions. J'ai juste l'impression qu'elles raisonnent un peu dans le vide, dommage... Mais tant qu'il y aura autant de présidents pour gérer notre filière, on ira pas loin.

un fils de vigneron de 28 ans qui a été jeune urbain désinvesti pendant 10 ans dans différents secteurs avant de revenir aux amoures œnologiques, non sans surprises et étonnement sur la façon dont le secteur fonctionne (ou pas...) !

dominique 06/09/2006 12:04

Ca s'arrose !... Pas question cette fois de jouer les poils à gratter en lisant les propos de J.Berthomeau. En plus je vois que ma remarque concernant la cible des jeunes portant des Veja a fait tilt. Et comme notre ami en porte lui-même... Il n'y a rien à dire. Nous avons affaire à un pro !Oui, issue du milieu com je ne peux qu'être d'accord sur la nécessité de prendre le temps de définir une cible, analyser ses modes de vie, échanger avec ceux qui la représente... avant de lancer une campagne de com. La base du journalisme est de réflêchir à celui à qui l'on s'adresse avant d'écrire une ligne. Pour une campagne de pub c'est la mème chose. Un peu d'humilité ne ferait pas de mal aux milieux socio-pro qui pensent encore qu'ils ont la science infuse tandis que les concurrents étrangers s'engouffrent dans les brèches laissées ouvertes.

tchoo 06/09/2006 09:35

Ouf!, me voilà rassuré!Soudain, je ne comprenais plus rien à vos propos, j'avais du mal à comprendre où vous vouliez en venir, bien que petit à petit une petite idée faisait son chemin.Heureusement que c'est la rentrée, j'avais du mettre mes neuronnes en vacances (m'en reste-t-il?)et puis je lis "" si nous souhaitons intéresser certaines catégories de jeunes adultes à notre produit il faut que nous puissions le présenter comme un monde dans lequel ils aient envie d'entrer. L'envie. Le fil rouge. La différence. Un autre monde. Foin de la complexité, celle-ci une fois qu'ils ont investi un monde ils s'en jouent: confère leur dextérité sur le net, leur capacité est 100 fois supérieure à celles de leurs aînés "lumières, lumières!................

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents