Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 00:44

Le Tome 5 des Gouttes de Dieu est arrivé.
Je vous en offre un petit aperçu sous la forme d'une histoire  dont le
pitch est le suivant : son nom est Kaori Mizusawa et cela fait bientôt 8 ans qu’elle s’est réveillée sur un lit d’hôpital avec pour seul souvenir celui d’une bouteille de vin. Souvenir qu’elle a exprimé sous la forme d’un tableau dans lequel le héros Shizuku reconnaît la quête de son père décédé : « la description du premier apôtre » alors il déclare à la jeune femme « vous allez me trouver égoïste. Mais je dois absolument connaître ce vin prisonnier de vos souvenirs… » Le mari s’interpose, sa femme a retrouvé la sérénité, elle n’a nul besoin de se souvenir du passé. Shizuku insiste et madame Mizusawa passe outre aux réticences de son mari.

 Déclaration de Shizuku : « mais ce tableau qu’elle aime… C’est sans doute un vin qu’elle aimait dans un passé heureux… De toute façon, heureux ou pas… Pour un humain, le passé est la terre où l’on s’enracine, et permet de vivre au présent. Même bénie du « ciel » et « aimée » des hommes… Une vie, si elle ne s’enracine pas dans « la terre » ne sera jamais fructueuse. C’est comme un vin fabuleux qui ne peut naître qu’une fois… Que le ciel, la terre et les hommes sont tous rassemblés. »

 

Ensuite autour d’une table, c’est le carrousel des vins. Quelques extraits…

Mme Mizusawa : délicieux… Meilleur que tous les vins que j’ai bus jusqu’ici…

Shizuku : n’est-ce pas ? Je pensais que vous auriez envie de goûter ce genre de vin…

Mme Mizusawa : lequel est-ce ?

Shizuku : c’est encore un secret. Toutefois ces trois vins ne sont pas du Bordeaux mais du Bourgogne.

[…]

Le sommelier : le vin est vraiment une boisson étrange. Ce n’est pas un simple alcool ou un ornement de luxe. Il sauvera la vie d’une personne… et pourra faire basculer celle d’une autre.

[…]

Shizuku : ce petit tour divin qu’est le vin… pourrait tout changer, son passé comme son futur.

[…]

Mme Mizusawa : c’est merveilleux… si le verre précédent ressemblait à une petite mais vigoureuse cascade dont le bruit de la chute résonne au cœur d’une vallée pleine de fleurs écloses… celui-ci est un cours opulent… sa surface brille de mille feux et d’innombrables fleurs pourpres s’y reflètent. Quand j’en puise entre mas mains, elle est limpide… et un arôme de roses, ainsi que l’acidulé un peu douloureux des fraises fraîches… se rapprochent, venant de je ne sais où.

Le sommelier : fantastique description… On voit que vous êtes une artiste… on dirait que le paysage se dessine devant mes yeux.

Le premier «était un « Nuits-Saint-Georges » premier cru de chez Henri Gouges… et le second un Vosne-Romanée de chez Yves Bizot *, un vin village de grande qualité où figure le nom du vignoble.

Voici le dernier verre.

Mme Mizusawa : Mais c’est… (Elle hume)

Le sommelier : on dirait que tu ne t’es pas trompé Shizuku.

Shizuku : oui… le vin de sa mémoire est sans doute…

 

Mystère ! Suspens ! Si vous faites plein de commentaires, même juste en écrivant : c'est qui ? Je vous donnerai la réponse.

 

* c’est Jean-Yves Bizot lire ou relire : 3 Questions à Jean-Yves Bizot vigneron à Vosne-Romanée  http://www.berthomeau.com/article-24981570.html

Domaine Bizot
Jean-Yves Bizot
 21700 Vosne-Romanée

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Alain Leygnier 23/01/2009 11:38

Entièrement d'accord pour déplorer la "boursouflure" du langage utilisé par certains experts autoproclamés. Quelques guides du vin 2009 recèlent d'ailleurs des pépites dignes d'un Achille Talon soudainement privé d'humour :
"mise en bouteille trop naïve", "saveur transcendante", "complexité racinaire", "finesse transcendante", "parangon de la minéralité angevine", etc. Je doute que cette manière de parler du vin, puisse séduire de jeunes amateurs avides de précision et de simplicité.

Catherine 22/01/2009 11:24

Je suis complètement d'accord avec David Cobbold, j'ai lu deux tomes des Gouttes de Dieu et je trouve ces petites histoires assez ridicules, s'adressant davantage à des grands adolescents (20-30 ans) qu'à des adultes. Davantage de simplicité et d'accessibilité dans le choix des vins mis à l'honneur dans ce manga ne nuiraient pas. Ce n'est que l'avis d'une amatrice de vins de 43 ans !

JACQUES BERTHOMEAU 22/01/2009 11:30


Je vous signale quand même que ces mangas ont des millions de lecteurs au Japon et dans le SE asiatique,  essayons de temps en temps de sortir de notre vision française et surtout
produisons en FRance autre chose que la littérature actuelle sur le vin qui est soit pompeuse dans le style d'Yquem mon amour ou militante dans le genre je suis dingue des vins natures... Notre
absence d'imagination me sidère et il faut que ce soit les américains qui produisent Sideways alors que nous c'est promenade dans le terroir.


David Cobbold 22/01/2009 10:58

Mais Jacques tu n'es pas "chiant" ! Il serait intéressant d'avoir l'avis de quelques plus jeunes amateurs de vins sur ces mangas, pour aller plus loin dans ton interrogation. Je suis d'accord avec toi que bon nombre des critiques sont razoir.
David

David Cobbold 22/01/2009 09:28

Devant le torrent de louanges qui semble accueillir ces mangas qui tournent autour du vin (y compris de la part d'éminents collègues qui en écrivent des préfaces), je veux faire entendre un avis contradictoire. Personnellement je trouve les histoires niaises, le graphisme banal, et le discours sur le vin élitiste et souvent prétentieux. Faut-il tomber en admiration devant ces trucs parce qu'ils parlent du vin à un grand nombre de japonais ? Je trouve que ces bandes dessinées ne font que le rendre encore plus complexe et élististe qu'il n'est. Ils parlent essentiellement des vins très peu accessibles, en les rendant encore moins accessibles par le discours. Et franchement les histoires sont tartes à souhait.
David Cobbold

JACQUES BERTHOMEAU 22/01/2009 09:37



Cher David,

Ce que tu écris est parfaitement exact et je partage ton sentiment mais les mangas existent et en tant observateur du monde du vin leur succès doit m'interroger. En plus, entre nous, entre
la niaiserie des mangas et la boursouflure des écrits de beaucoup d'experts, l'espace est étroit. Sommes-nous vraiment pertinents face à une nouvelle génération nourrie d'images : la télé
d'abord, l'internet ensuite, les jeux vidéo enfin ? La réponse est clairement non car élitiste ou non, nous sommes chiants !



régine 22/01/2009 08:24

Un p'tit bout de femme rencontrée lors d'un diner By BC sur le thème des Parfums de Reussite ...Patti CANAC s'intéresse tout particulièrement, depuis quelques années, au fonctionnement neurologique de l'odorat et de la mémoire olfactive dans le service de trauma-crâniens de Garches...elle apprécie aussi le vin bien sûr ! pour en découvrir un peu plus sur elle ,www.creassence.com
bonne journée !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents