Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 00:06


Lorsque j'ai rejoint la Société des Vins de France, en 1986, celle-ci était devenue une filiale du groupe Pernod-Ricard. Patrick Ricard a donc été, en tant que Président, mon big boss. De la route principale du Port de Gennevilliers - siège de la SVF - la rue de Téhéran - siège de la holding Pernod-Ricard à Paris - nous parraissait bien lointaine, alors qu'à vol d'oiseau nous étions si proches. En 2001, lorsque j'ai publié mon rapport, Patrick Ricard était président de la FEVS, la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux, et il n'a pas ménagé ses efforts auprès des pouvoirs publics, mes commanditaires et patrons, pour que les préconisations qui y étaient faites puissent être traduites en des décisions opérationnelles. Je l'en remercie et c'est un réel plaisir pour moi qu'il ait accepté de répondre aux 3 questions de Vin&Cie.
 
patrick-ricard-pernod-ricard.jpg 


1er question
: Patrick Ricard, Jacob's Creek, cette superbe réussite, ça c'est fait comment? Pour vous avoir entendu narrer les conditions où vous êtes allé en Australie je pense que les lecteurs de Vin&Cie seront intéressés.
 
Réponse de Patrick Ricard :

Tout commence au Royaume-Uni. Nous désirons mettre un pied dans le négoce du vin. Nous achetons une petite société avec quatre ou cinq employés. Cette société est réputée pour la vente des vins autrichiens.
Suit en Grande-Bretagne ce que la presse appelle le scandale de l’antigel dans le vin. Nos ventes s’arrêtent.
 
Jymmy Andor, l’âme de la société Caxton Tower, achète un billet Tour du monde pour trouver un vin de substitution. En l’Australie, il découvre Jacob’s Creek, jamais exporté, comme d’ailleurs aucun vin d’Australie, vers la Grande-Bretagne. Les premières bouteilles arrivent en deux variétés : le blanc sec et le grand rouge.

Le succès est immédiat, le cercle vertueux démarre.

Les Australiens proposent des vins de cépages, des vins plus chers, puis des bicépages et maintenant des tricépages. Une offre simple : cépage, goût, prix et qualité. 
Au début des années 1990, Pernod Ricard rachète Orlando Wines. La direction locale qui connaît parfaitement son marché et ses clients est maintenue. L’année suivante, elle se porte acquéreur d’une autre société de vin australienne, Wyndham. Le nouvel Orlando Wyndham sera à l’origine de l’immense succès des vins Jacob’s Creek. Il se vend aujourd’hui 3,5 millions de caisses en Angleterre, soit la moitié de sa production.
 
2ème question : Votre groupe est un poids lourd du vin dans le monde. Pourriez-vous nous faire le tour du monde de vos vins et nous donner vos perspectives dans ce domaine ?
 
Réponse de Patrick Ricard :

Pernod-Ricard est numéro 4 mondial du vin. Le Groupe vend 24 millions de caisses de 9 litres de vins tranquilles et pétillants dans 11 pays. Nos plus importantes filiales se situent en Australie (Jacob's Creek), en France (champagnes Mumm & Perrier-Jouët), en Nouvelle-Zélande (Montana), en Espagne (Campo Viejo) et en Argentine (Graffigna). 

Nous produisons du vin pour des marchés locaux ou pour l’export : Brésil, Mexique, Etats-Unis, Afrique du Sud, Géorgie et depuis plus récemment Inde. Le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord sont les marchés de consommation les plus importants, à côté de certains marchés domestiques. Les plus forts potentiels de croissance se situent aux Etats-Unis, où la consommation se porte largement vers des qualités Premium, ainsi que les marchés émergents d’Asie, d’Europe de l’Est et d’Amérique latine.
 
3ème question : Vous êtes aussi, avec Mumm et Perrier- Jouet en Champagne, Martell, Bisquit à Cognac, un grand de France. D'après-vous, alors que nous sommes le plus grand vignoble généraliste du monde, qu'est-ce qui nous empêche de faire émerger des marques mondiales dans le secteur des vins tranquilles ?
 
Réponse de Patrick Ricard :

La tradition joue un rôle certain, et est peut-être un frein. Le degré hecto.

Par ailleurs, les habitudes et les mentalités ont une influence importante. En France, tout vigneron veut vendre du vin et très rarement confier la vinification à un autre. Dans le monde entier, pour nos marques, nous achetons principalement du raisin que nous vinifions.

Enfin, dans le pays où sont produits les meilleurs vins du monde, hors appellations, il est difficile d’exister. 
 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Jean Clavel 16/02/2008 09:31

C'est la dernière remarque de PR qui me fait réagir. En France hors appellation on ne peut exister!!! C'était peut être un peu vrai en 1980/90, ce n'est plus vrai actuellement. La réorganisation en cours de l'OCM, et de la gouvernance viticole de la France , le rapprochement progessif de l'UE et de l'OMC, l'accord que l'UE et les USA ont signé en mars 2007 à Londres sous la pression américaine,  font que les AOC françaises, maintenant AOP perdent progressivement l'image et la notoriété qui étaient si longtemps dominantes.  Le succès considérable de Pays d'Oc en cépage export, plus de 4 millions d'hl. en 2007, celui de Chamarré, montrent que les opérateurs français ont compris que le signe AOC ne signifie plus grand chose sur le marché international. A l'OMC il n'existe que deux types de vins: avec IG  ou sans IG (indication géographique) et l'OCM 2007 nous y conduit sûrement. Bien entendu les grands crus bordelais, bourguignons auront toujours leurs places, Champagne est-il une AOC ou une marque commerciale collective dont la valeur ajoutée importante est solidement protégée et promue, avec des moyens considérable, et équitablement partagée entre vignerons, industriels et actionnaires. Le Monsieur Champagne de LVMH qui est à la tête de l'INAO, ne me contredira pas ?

tchoo 11/02/2008 19:31

Mouais!suis un peu déçu!je m'attendais à plus de développement.Tout cela en mériterait, je pense!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents