Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2005 1 26 /12 /décembre /2005 10:20

Nous entamons la dernière semaine de 2005, dans tous les médias l'heure est aux rétrospectives et aux bilans, nous passerons ensuite au rituel des voeux de bonne année. Pour ma part, dans ce petit espace de liberté, que vous êtes de plus en plus nombreux à fréquenter, je voudrais profiter des connections de la toile Internet pour prendre un peu de votre précieux temps et vous demander en vue des étrennes de nous proposer ou de nous suggérer la bouteille de derrière les fagots que vous aimeriez offrir virtuellement aux visiteurs de ce blog "Vin&Cie"...

Alors chers amis vignerons, faiseurs de vins, vendeurs de vins (pardon José le vin n'est pas une marchandise), causeurs de vins, amateurs de vins, amoureux du vin ou toute personne bien dans ses baskets qui ne se prend pas le chou, à vos claviers, ne soyez pas timides, lâchez-vous et vous ferez notre bonheur.

Vendredi je publierai la liste de vos étrennes virtuelles...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

BAUDOUIN PATRICK 30/12/2005 12:04

pour les étrennes, je propose un vin de plaisir, un vin sympa, pas prise de tête pour le consommateur, et totalement prise de tête pour le système d'agrément en place actuellement. C'est un gag pour rigoler et régaler au réveillon...Côtes du Rhône primeur 2005 de chez Marcel Richaud, Cairanne. C'est bon, gourmand, du vrai vin, mais nouveau, on en reboit, mais ça n'a pas le profil banane levures sélectionnées.Deux cuves du même vin chez Richaud. Prélèvement pour les primeurs : une cuve agréée, la plus trouble. L'autre refusée "n'a pas le caractère primeur". Que fait Marcel ? Par souci qualitatif, sachant que ce sont les mêmes jus, analyses à l'appui, il met en bouteille la cuve refusée, et la vend. Comme des petits (v)pains. Puis il représente l'autre cuve, en fait celle qui avait été agrée...Que croyez vous qu'il arrivât ? Je vois que le vin donne le sourire....Eh oui, l'agréée est refusée...."pas primeur". Comment voulez vous qu'on travaille correctement dans ce pays tant que des aberrations pareilles tiennent lieu de garanties officielles de qualité ? Le système aoc est bien à réformer, jacques, toi qui parlais des grandes ombrelles aoc abritant des vins qui n'en sont pas dignes. Il  sert à défendre la médiocrité, et le mensong, et bloque toute dynamique actuellement.Alors bonnes bouteilles authentiques pour le réveillon ! Et ayez une petite pensée pour Marcel Richaud....

fromage 30/12/2005 11:21

Moi j'ai pris ma première leçon sur le vin le jour où une tablée que je croyais gâter a bu dans l'indifférence générale un Hermitage que j'avais gardé dix ans à travers mes déménagements. «Tu aurais mieux fait de la boire le lendemain avec un copain et un bout de saucisson» me suis-je dit, amer et d'autant plus vexé que je l'avais achetée 35 FF en 1978, somme qui était mon maximum—elle était donc, comme toutes mes bouteilles ou presque—l'unique exemplaire en ma possession.
Ma contribution à tes étrennes, Jacques, c'est juste d'évoquer le "26 000" ou bien le gros plant qu'on allait siffler à la cave avec le larron (tuyau) dans une petit verre duralex, tous les soirs, après avoir "tiré" les vaches, dans une de mes vies où j'ai été garçon de ferme dans ton beau département d'origine, du côté de Rochetorvère (en patois).
J'ai eu la chance, une autre fois, de déguster une verticale de Riscal : cinq ou six millésimes, descendant jusqu'en 1928.
ou alors un St Chinian avec un gigot d'agneau sur une placette de Nîmes…
Aucun de ces vins ne peut prétendre avoir ma préférence. Ce n'est pas le vin, que l'on boit, c'est la vie qui est là, dans l'instant, le décor et les gens. Le reste, c'est de la technique.
A ché fêtes !

Miren de Lorgeril 29/12/2005 22:18

Incontestablement pour moi ma meilleure bouteille de l'année, un Moulin des dames de Luc de Conti, bergerac Blanc, 98 je crois, gouté ce printemps chez Helene Darroz!
et en clin d'oeil du fond du coeur puisque nous sommes vigneron..j'aimerais partager avec chacun un "rêve de pennautier 01" notre Chardonnay vendanges tardives que nous prennons tant de plaisir à faire quand nous y parvenons!

Olif 28/12/2005 18:57

Comme Noël fut pour moi un Grand Cru, cette année, question vins, je proposerais comme étrennes un Bonnes-Mares 2000 du domaine Groffier. Un vin qui a de la chair et une âme, une densité et une longueur exceptionnelles, déjà très abordable dans un millésime comme 2000.Et moins cher, mais pas forcément plus facile à trouver, un vin de table blanc produit dans le Jura par Jean-Marc Brignot, de façon un peu accidentelle. Cela s'appelle "Les Mouches ont pied", c'est un vin de soif, on vide facilement son verre, et surtout c'est d'une grande originalité car il s'agit d'un Ploussard vinifié en blanc!Santé!

Ivan Drapeau/ jpurnaliste 28/12/2005 15:46

Sorties ces derniers jours deux ultimes petits bonheurs, hors les sentiers luxueux des grands crus
un vouvray demi-sec 89 d'Yves Breussin. On ne pense jamais assez au chenin, un cépage merveilleux entre les mains des bons vignerons du Val de Loire
un cahors Clos de Gamot 85, cuvée du centenaire. Sur un civet de cerf, j'en ai encore l'eau à la bouche, si j'ose dire...
Bonnes fêtes

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents