Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 06:00
Comme le père Noël était déjà une ordure à Dijon le 23 décembre 1951 où il fut pendu aux grilles de la cathédrale et brûlé.

Nos politiques, qui ne savent pas quoi inventer pour cliver plus encore notre société déjà si fragmentée, n’ont pas trouvé mieux que d’ériger des crèches dans les bâtiments publics.

 

Le Conseil d’État a même du statuer et a estimé le 9 novembre dans une décision prudente que des crèches de Noël pouvaient être installées dans les mairies, mais a assorti cette autorisation d'une série de conditions strictes, pour écarter tout prosélytisme religieux.

 

La plus haute autorité administrative a jugé que «dans les bâtiments publics, sièges d'une collectivité publique ou d'un service public, une crèche de Noël ne peut pas être installée, sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif».

 

Elle appelle également à vérifier si une telle installation répond ou non à un «usage local».

 

La mise en place d'une crèche de Noël ne peut en aucun cas signifier «la reconnaissance d'un culte ou une préférence religieuse», a par ailleurs averti le Conseil d'Etat.

 

Il a aussi fait une distinction entre l'intérieur des bâtiments publics et les autres «emplacements publics» tels que les marchés, où selon lui, installer des santons est a priori légal, à condition d'éviter toute manifestation religieuse contraire à la neutralité s'imposant aux pouvoirs publics.

 

Laurent Wauquiez (LR), président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, veut y installer une crèche au conseil de région «pour que ce soit ludique et historique». Robert Ménard, dans sa mairie de Béziers pour la «défense de la culture chrétienne». Le député Éric Ciotti (LR), mettra à nouveau une crèche au conseil départemental des Alpes-Maritimes cette année, salue également «une reconnaissance forte de notre identité, de notre histoire et nos racines».

 

Mais en cette veille de Noël, laissons de côté ces coups de menton récupérateurs pour nous intéresser à un personnage profane : le Père Noël.

 

Vendredi de la semaine dernière baguenaudant sur mes 2 roues muent par la force de mes jarrets à la recherche de cadeaux pour les petits souliers je me suis bien sûr arrêté pour explorer mes cavernes de livres.

 

En entrant à l’Écume des Pages, dans la vitrine à gauche de la porte mon regard fut attiré par un petit livre rouge. Pas celui de Mao, dont je vous parlerai bientôt, mais un signé Claude Lévi-Strauss, rouge à la couleur du Père Noël.

 

Le titre va surprendre plus d’un : Le Père Noël supplicié.

 

Sans faire le ramenard moi ça ne m’a pas surpris le 4 décembre 2011 j’avais commis une chronique :

 

Le Père Noël supplicié : brûlé devant des enfants des patronages sur le parvis de la cathédrale de Dijon, le député-maire s’est abstenu de prendre parti.

 

« Non je vous assure je n’ai ni abusé avec mes amis de Bourgogne Live de l’aligoté de Bouzeron, ni sifflé une ligne de Kir en galante compagnie, ni trop honoré « l’Ouvrée des Dames » 2005 de Joseph Drouhin, mais tout simplement lu « Le Père Noël supplicié » de Claude Lévi-Strauss, texte d’abord publié dans la revue Les Temps Modernes (N° de mars 1952, pp. 1572-1590) et qui a été réédité aux éditions Sables en 1996. »

 

La suite ICI

 

Je ne saurais trop vous recommander de mettre cette nouvelle édition au Seuil dans la collection La Librairie du XXIe siècle sur la liste de vos cadeaux de fin d’année. Vous ne vous ruinerez pas 12 euros et offrir du Lévi-Strauss ça impressionne toujours.

 

Si vous êtes radin vous pouvez accéder au texte ICI 

 

Ou bien en écouter la lecture

 

Lire aussi 

Le mensonge du Père Noël, un paradoxe parental

 

Comment, en tant que parent, exiger des enfants la vérité quand on leur sert la même imposture tous les ans ?

 

LE MONDE |  • Mis à jour le  | Par 


 

Comme le père Noël était déjà une ordure à Dijon le 23 décembre 1951 où il fut pendu aux grilles de la cathédrale et brûlé.

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Aredius44 24/12/2016 22:43

au sujet de crèche...
A Nantes, à l'église St-Nicolas, cette année, Tintin, Milou et le capitaine attendent l'arrivée du petit.
Sympa l'église. Elle pense aux Nantais qui n'iront pas à Paris au Grand Palais.

Bon Nadau !

pax 24/12/2016 07:03

Et oui cher Taulier, c'est le règne de l'ambiguïté et ceux dont le rôle même serait de trancher, en rajoutent une louche. Les conditions strictes évoquées pour légitimer la mise en place ou non d'une crèche dans un lieu public me font penser à celles permettant d'apprécier la « tradition taurine » autorisant la poursuite de corrida dans la ville s'en revendiquant. (Non je ne suis pas en train de rallumer une querelle en ces temps où le trop rare « paix sur la terre aux hommes de bonne volonté » serait de rigueur quoi que, comme disait Raymond Devos, je ne suis pas ennemi du colloque !. Qu'est-ce que les sages du Conseil d'État vont se fourvoyer à trancher sur des feux de paille allumés par des politicards qui n'ont que ça à se mettre sous la dent pour exister au lieu de s'abstenir en déclarant que ces broutilles ( hier le burkini, aujourd'hui les crèches) ne relèvent pas de leurs compétences. À moins que ce soit moi qui comprenne mal le rôle de cette institution qui représente peut-être nos casques bleus pour s'interposer entre ses belligérants de cour de récréation.
Quant au Père Noël, ce n'est pas forfanterie d'affirmer aujourd'hui que je n'y ai jamais cru. J'écoutais parents et autres sans vraiment comprendre ce qu'ils racontaient car comme l' écrivait Aragon « et si (déjà)j'y tenais mal mon rôle(de gamin émerveillé) c'est de n'y comprendre rien »
Tu nous à récemment fais part de la mort de Chimulus aujourd'hui c'est celle de Mix et Remix que j'apprends; Sauf erreur je crois l'avoir repéré dans l'une ou l'autre illustration de tes chroniques. En voilà deux pour qu'il année 2016 n'aura pas été aussi bonne que celle qui leur a été souhaitée il y a 12 mois. En attendant un joyeux Noël pour toi,tes proches ainsi que pour tes fidèles lecteurs.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents