Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 06:00
La définition du vin nature existe je l’ai rencontrée dans le livret de leçon  de choses de l’Éducation Nationale

« Le Maître n’a pas à faire de cours ; il doit, en classe et en promenade, faire observer, faire expérimenter. »

 

Telles étaient les Instructions Officielles de l’Éducation Nationale pour Les Leçons de choses destinées aux enfants du Cours Élémentaire.

 

Les auteurs : L. Pastouriaux Inspecteur Général, E. Le Brun  Directeur d’École Normale et S. Blin institutrice précisent que le Maître pourra atteindre ce but « par une application constante de la méthode socratique. »

 

Dans l’étrange bataille que livrent certains faux-nez, comme ce vendeur de trucs et de machins qui, sur le papier glacé d’En Magnum, nous livre ses hautes analyses hautement contestables en ne signant que sous son simple petit nom sans ajouter ce qu’il fait dans la vie,  pour accréditer que laisser-faire la nature ce serait  mission impossible.

 

Et si le retour à l’observation messieurs les Diafoirus modernes était un concept moderne porteur d’avenir ?

 

Vos trucs et vos machins, vos poudres de perlin-pinpin dites-nous à quoi ça sert pour faire du vin ? Pourquoi, cette absence d’informations, d’explications, ce volonté de ne pas révéler ce qui se cache dans la boîte noire ?

 

Votre seule réponse c’est que ces produits sont autorisés et ne nuisent pas à la santé. Encore heureux mais ça ne répond pas à mon interrogation : pourquoi ça ici, pourquoi ça là ?

 

Votre silence me paraît étrange et mal venu, le dossier de la fabrication d’un vin devrait être à tout moment consultable par tout consommateur désireux de s’informer sur le produit qu’il va acheter et consommer.

 

C’est simple comme la consultation d’un « dossier médical »l sur Internet !

 

Le vin ne pourra pas éternellement être une exception sinon il risque fort, un jour ou l’autre, d’être amené au banc des accusés pour de mauvaises ou de bonnes raisons.

 

Revenons à la définition :

 

« Le raisin  est le fruit de la vigne. C’est un aliment sain et délicieux. Son jus sucré se change naturellement en vin. »

 

 

 

La définition du vin nature existe je l’ai rencontrée dans le livret de leçon  de choses de l’Éducation Nationale

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Guigui 07/12/2016 14:59

La rigolade que ce Monsieur Fuster. Il critique l'utilisation de produits polluants par les bio et biodynamistes sans préciser ce qui se passe chez les conventionnels ou les raisonnés. Et quand on le lui fait remarquer, il sort des phrases du genre : je n'ai jamais nié que les conventionnels pouvaient polluer. Non c'est vrai il en fait tout simplement l'impasse. La pollution des bio ? Le fameux cuivre utilisé par les bio par exemple. Mais voilà la première bourde de sa part, il cite un produit en conventionnel qui remplace le cuivre qui est également dangereux pour l’environnement.Mais ça bien sur il ne le dit pas. Il se contente de dire que les conventionnels en mettent environ 600 grammes et les bio jusqu'à 6 kilos de cuivre à l'année. Oups les conventionnels utilisent ce produit et bien d'autres à l'année et en plus du cuivre parfois. Mais ça motus. Mis à part cela le gars c'est un scientifique... Brrh cela fait froid dans le dos. Un gars qui travaille dans un labo qui vend des produits œnologiques. Oui vous savez les bons produits qui trafiquent le vin. Et quand vous le coincez dans son discours il insulte (jusqu'à se moquer de mon patronyme comme à l'école) il parle de me crucifier etc etc. Franchement est ce bien raisonnable de s'emporter ainsi et de crier "au minable petit faussaire, un affabulateur et un menteur de la pire espèce". Il faut aussi parler de ses lieutenants, de vrais vignerons certes qui ne sont pas en bio mais qui sont plus "propres" que certains bio. Ils sont combien en France de ce profil, combien de bio "laxistes", combien de raisonnés polluants ?. Ou sont les chiffres, les études, ou sont les contrôles, les certifications, les cahiers de traitement des uns et des autres ? Alors Messieurs êtes vous contre la pollution ou contre la pollution exclusive des bio. Il faut arrêter d'être dans le flou, l'approximatif, dans le clivage partisan car ce qui se passe est grave et qu'il y a des gens qui meurent à cause de produits chimiques de synthèse, des gens qui ont des maladies respiratoires etc etc et ce n'est à ma connaissance pas du au seul bio.

andré Mouliere 22/11/2016 07:26

Et j'ajouterai, et il évolue,si le vigneron n'intervient pas ,vers du vinaigre!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents