Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 00:09

Ne tournons pas autour du pot : autant le saucisson sec occupe une place de choix dans l’image internationale du Français black béret, baguette de pain, kil de rouge et fromage qui pue, le malheureux saucisson à l’ail, lui, est un mal aimé, il pue de la gueule, il sent le gaz, relégué qu’il est en vagues rondelles sur le bord des tas de choucroute de la Taverne de Maître Kanter. Pire encore on le fume, non qu’il fût du belge mais parce qu’on lui inflige le supplice ou le maquillage d’un fumage industriel. Je trouve ce mépris insupportable. J’en appelle à un sursaut national. Je sonne le rappel pour que s’instaure une journée mondiale du saucisson à l’ail. J’invite les défenseurs de la charcuterie artisanale à contribuer au renouveau de cet emblème du bon goût français.

saucissonail.jpgAfin de mieux plaider la cause du saucisson à l’ail en vue de sa réhabilitation je vais puiser aux sources profondes de notre culture française que le monde entier nous envie en rappelant tout d’abord que dans l’un des monuments de notre grande et belle littérature française, « Bravo Docteur Béru » San Antonio, alias Frédéric Dard, l’un de nos auteurs des plus prolifique, nous la coupait sec – la chique bien sûr, pas la rondelle – avec un Bérurier, ex-interne des hôpitaux de Paris qui savait « aussi bien manier le stéthoscope que le saucisson à l'ail » (sic). Je rappelle qu’Alexandre-Benoît dit le Gros lichait essentiellement du Juliénas qu’il considérait comme son médicament quotidien.

 9782265085060

Soyez donc imaginatif chers lecteurs et marriez un bon casse-dalle : baguette-beurre-saucisson à l’ail avec un de ces nectars de chez nous, bien franchouillard. J’attends de votre part une levée en masse, un raz-de-marée pour qu’ainsi dans son prochain roman Michel Houellebecq puisse faire trois pages sur la résurrection du saucisson à l’ail Olida en se souvenant que  Marcel Proust dans À l'ombre des jeunes filles en fleurs écrivit : « Allez me chercher du jambon chez Olida. Madame m'a bien recommandé que ce soit du Nev'york.» Et pendant que je suis dans un bouillon de haute culture je vous offre l’un des joyaux du Septième Art Français le film culte :

 

Mais où est passée la 7ième Compagnie

 

avec les inoubliables ringards Jean Lefèvre et Aldo Maccione qui magnifient l’emblème de la débrouillardise franchouillarde : notre inégalé et inégalable saucisson à l’ail.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

jules 11/02/2011 13:24



je recommande surtout les vins blancs du Val de Loire, comme les TOURAINE, SANCERRE, MENETOU-SALON, REUILLY, QUINCY,
HAUT-POITOU (tous à base de cépage Sauvignon) ou les ANJOU (sec), SAUMUR (à base du cépage Chenin), MUSCADET(s), et quelques bourgogne, comme BOURGOGNE ALIGOTÉ ou BOUZERON (cépage aligoté). dans
les rouges, c'est plus dur, mais les vins un peu rustiques à base de Gamay marchent bien: MACON, COTES DU FOREZ, VINS D'AUVERGNE, COTE ROANNAISE et tous les BEAUJOLAIS. plus délicat, on peut
essayer les vins à base de Fer (fer servadou): MARCILLAC, ENTRAYGUES, FEL...



Stéphane 11/02/2011 11:36



En déplacement à Lyon, métropole réputée pour sa gastronomie, j'ai voulu essayer un Bouchon dont la carte proposait un saucisson à la lyonnaise, il s'agit bien de saucisson à l'ail!


Résultat très décevant, on m'a servi une espèce de charcuterie industrielle insipide accompagnée d'une sauce qui devait provenir du même fournisseur. le seul mérite de cet établissement, à la vue
de cette expérience, réside dans le décor et les vins, dont un Saint Joseph qui m'a empèché de quitter le lieu sur le champ.


Mais j'y pense, c'est presque le nom de ce "bouchon"....



Michel Smith 11/02/2011 09:38



Je trouve que cette variété de saucisson est très parisienne, je veux dire que l'on a du mal à en trouver de bons ailleurs qu'à Paris, sauf erreur bien entendu. Avec quelques lichettes de ce
saucisson qui laisse une haleine fraîche, j'aime boire un Petit Chablis de la Cave Coopérative ou un Saint Pourçain blanc d'une autre coopé. Des vins de l'année si possible. 



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents