Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 11:00

En ce temps de canicule boire est une nécessité mais il est aussi important de se désoiffer, c’est-à-dire de calmer sa soif.


13603134-le-radis-est-un-legume-racine-comestible-de-la-qui.jpg

 

Le radis d’été, les gros ronds tout rouge, remplissent cette fonction à merveille.


Le radis, raphanus sativus, est présent toute l'année sur le marché mais les radis d’été et d’automne, à croissance moins rapide, sont plus volumineux et de saveur plus forte.


« Tous les radis ne sont pas roses... bien que cette couleur commune aux variétés de printemps soit la plus connue. Il existe des radis d'été, d'automne et d'hiver! Ils peuvent être de couleur blanche, violette, noire, comme le « poids d'horloge" dont la longueur peut atteindre 25 cm. »


Le radis noir ou raifort, il est plus fort et moins apprécié chez nous alors qu’en Allemagne, en Pologne ainsi qu’au Japon il est très prisé. Enfin au Japon c’est plutôt le radis Daikon qui est apprécié et qui se déguste râpé dans la sauce soja. Les Japonais le consomment dans sa totalité, feuilles, graines et racines. Il est servi avec tout, sashimis, volailles et produits de la mer.


Le radis a presque complètement disparu des tables de nos restaurants, même en amuse-bouche avec une noisette de beurre. Moi j’en croque à tout moment en ce moment pour me désoiffer. Ces radis ont en commun un goût piquant, qui provoque la salivation et qui donc stimule l’appétit et la digestion.


En plus, le radis tient une place particulière dans ma mémoire car à la Mothe-Achard le négociant en grains portait le surnom de « Radis » car c’était me disait-on le nom de son cheval mais comme j’entendais le grand-père chanter « et raide comme un radis… » je soupçonnais fort que ce sobriquet venait plutôt de cette direction car l’homme portait beau.


Du côté chanson je vous invite à écouter Les Radis chanson enregistrée par Georges Brassens sur l'album « Les débuts de Brassens en privé, 1952-1955 »


« Chacun sait qu'autrefois les femm's convaincues d'adultère

Se voyaient enfoncer dans un endroit qu'il me faut taire

Par modestie… Un énorme radis.

Or quand j'étais tout gosse, un jour de foire en mon village,

J'eus la douleur de voir punir d'une épouse volage

La perfidie,

Au moyen du radis. »


Enfin, pour l’édification des petites louves et des petits loups sachez que sous la IIIe République, les Radicaux membres du parti dominant, ancêtre des deux groupuscules actuels les radicaux de gauche de JM Baylet, et de Bernard Tapie, et les radicaux valoisiens de JL Borloo, étaient comparés aux radis: « Roses à l'extérieur, blancs à l'intérieur, et toujours près du beurre » C’est-à-dire politiquement à gauche : roses, économiquement à droite : blancs, et presque toujours au gouvernement : le beurre.


photo205.JPG


Les variétés:

 

« Les radis ronds ou demi-longs roses hâtifs à forcer, nommés ainsi car cultivés dès février sous abri avec ou sans un apport de chaleur (couche chaude, serre, châssis froid ou tunnel): Gaudo, Gaudry, Flamino, Callisto, Kiva,... voir la fiche de culture sous abri.


Les radis ronds ou demi-longs roses de pleine terre (dits aussi "de tous les mois) qui peuvent bien sûr être cultivés sous châssis froid dès fin février ou début mars. (Certaines des variétés précédentes entrent également dans cette catégorie) : radis gaudryGaudo, Gaudry, National, Cerise, Pontvil, Flamboyant, 18 jours, Pernot ...


Les radis d'été et d'automne, surtout cultivés dans l' Est de la France, à la racine plus volumineuse et dont le semis s'effectue de mai à fin juillet-début août: rond écarlate géant de Würzbourg, d'été jaune d' or ovale. Les radis d'hiver très volumineux qui se conservent parfaitement en cave: noir long poids d'horloge, violet d'hiver de Gournay, noir gros long d'hiver de Paris, rose d'hiver de Chine. »

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

BastienDK 23/07/2013 15:32


Un chef japonais officie à Montagnac (près de Pézenas dans l'Hérault) au restaurant côté Mas, annexe d'une winery à la française, où l'on sert régulièrement des radis cuits dans l'accompagnement
de légumes. Il en a compris la cuisson dans un jus non conventionnel, c'est exquis. Malheureusement, ici, c'est plutôt au printemps qu'on en trouve des bottes.

Luc Charlier 23/07/2013 12:28


Jacques, je connaissais surtout les climatiseurs Nippin Daikon et puis ceux qui « rient comme Daikon », mais ton radis m’en bouche un coin.


 


Plus sérieusement, ce que vous les Français appelez la « moutarde japonaise » n’est en fait pas de la moutarde, mais une préparation à base d’un radis assez fort, apparenté au raifort,
le wasabi.
Enfin, l’inconditionnel de grands rieslings que je suis, et ancien salarié du quatrième Reich (Bayer AG), a beaucoup promené ses pneumatiques en RFA et je confirme tes dires : le raifort est
très utilisé dans la gastronomie allemande, notamment dans les préparations de crustacés (bisques et autres), y compris dans les restaurants haut de gamme. D’ailleurs, Léopold de Saalfeld,
quatrième roi des Belges mais prince de sang apparenté à la maison de Hannovre (paraît-il) avait choisi comme deuxième épouse la princesse de ... Réthy ! 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents