Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 00:09

Que voulez-vous, même si j’ai pris un coup de vieux, ce 12 juillet fut beau, très beau, très riche, avec toute la chaleur de mes amis tout autour, les lointains qui ne pouvaient pas venir mais qui ont pris le temps de m’écrire un petit mot ou de me poster de la zik : pour Gabrielle qui se dore au soleil ce fut du hot The Coasters - Down in Mexico, du côté du sieur Pousson de Barcelone Pigalle - Dans la salle du bar tabac de la rue des Martyrs, de Michelle Didio, fidèle et attentive lectrice « Quel meilleur cadeau que Mozart pour votre anniversaire surtout si c'est joué par Anne Queffelec née en 1948. Belle journée d'anniversaire ! », les proches à midi autour de la surprise avec 1 bougie de Carole du Restaurant les Climats, le soir à la cave Miroir rue des Martyrs avec notre Sonia à la baguette : Aurélie, Eva, Marie, Samia, Antonin, Laurent, Guillaume et que du bon en liquide et en solide.


Merci, merci, merci, bisous à tous et à l’année prochaine, du moins je l’espère…


Florilège des mots des absents (pas tous mais merci aussi à Carole, Sophie, à Patrick, aux 2 Olivier, aux 2 François, aux 2 Hervé, Jean-Baptiste, Xavier, aux 2 Jean-Michel... et tous ceux de Face de Bouc... et Magalie retenue à Bruxelles. 


-          Miroir, ô mon miroir… Jacques, grand merci d'avoir songé à moi pour cet événement parisien. Las, je suis coincé dans mon Sud pour un moment sans pouvoir trouver le temps de monter en la Capitale.

Je penserai fort à toi et aux copains présents ou non en débouchant une belle bouteille !

Que la vie te soit douce !

Michel Smith


-          Que du beau monde pour lever haut le verre et honorer l’ami taulier. Mon verre est en Bretagne il me suit pour un petit séjour iodé. Mazaltov le taulier

Pierre Guigui

 

-          Je brillerais par mon absence, exilée pour le week-end à Prague où je penserais bien à toi, face à mon assiette généreusement garnie de goulasch, une bière fortement alcoolisée à portée de main pour faire glisser.

Isabelle Spiri


-          Quelle tristesse !! Suis sur mes terres avec défilés digne de Babel : russes, brésiliens, anglais, bretons, suisses… la semaine est chaude

Miren de Lorgeril


-          C’est pour torturer ta muse que tu sais absente J ! Je le regrette beaucoup! Prends des photos dans tes habits de lumière! Et bois un verre à ma santé je ferai de même, un verre de med!

Gros bisous taulier vareuse

Gabrielle Vizzavona


-          Ah, quelle tristesse

Je suis coincée a Siaurac avec des vikings qui font un tournage sur Siaurac...

J'avais bien noté tes 50 printemps... Et quelques hivers...

Je te les souhaiterai autrement  et penserai à toi !

La baronne

Tante Aline


-          Bonjour Jacques! 

Joyeux anniversaire, j'étais avec vous par la pensée hier, je me suis cassé la figure en scooter, plus de peur que de mal, mais je n'étais vraiment pas en état de boire des coups…

Fleur Godart


992905_10200638028366047_685903467_n.jpgphoto200.JPGMiroir-021.JPG

Miroir-016.JPGMiroir-022.JPGMiroir-007.JPGMiroir-008.JPGMiroir-012.JPG10646_491209197633881_371244296_n--1-.jpgMiroir-005.JPGMiroir-019.JPGMiroir-014.JPGMiroir-015.JPGMiroir-020.JPG1075280 491209234300544 410774530 n (1)photo209.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

Olivier 14/07/2013 10:17


http://www.youtube.com/watch?v=m-FhBkpzkzE

HP Troussicot 14/07/2013 09:09


Avec 2 jours dans la vue je te souhaite un bon anniversaire de jeune homme. J'étais à Croix de Vie pendant 8 jours, coupé du monde, baignade à 11heures 30 et 18heures 30 tous les jours, eau à
17°. Il y avait surtout des "vieux" à se baigner. Pour le reste j'ai continué à écrire mon roman sur le crime de 1921 à La Lézardière que ton pépé Louis est allé déclaré le premier au gendarme,
ce 11 décembre vers minuit...


Je n'ai pas eu le courage d'aller jusqu'à la Normandelière donner un coup de chapeau à ma plage de prédilection où nous avons camper en 1951! 


Je reviens à ta chronique du 12...Quelle émotion de revoir Madame Mère, la très belle Berthe Berthomeau qui était dans les années 50 une des plus belles femmes de la Mothe avec ma propre mère et
très peu d'autres. Tes photos de classe ne m'ont pas envoyer vers une grande nostalgie, (nous étions de l'autre bord...) Celle avec la bonne soeur qui t'avait déjà pris sous sa protection-ah,les
femmes!!- ne me permet de reconnaître seulement michel jolly et Dominique et les Tenailleau, sur celle plus récente avec le grand blond,l'année de vos 10 ans, je vois toujours Jolly, Dominique,
les Tenailleau mais aussi Bouron, Morisset et Pierrot Brizard. C'était l'année de mon certificat d'études que j'ai passé à La Mothe après deux ans de maladie qui ont "bloqué" mes études... Je
n'aurais peut-être jamais fait ce "métier" de peintre-graveur, alors ???


Encore bon anniversaire l'ami, quand te voit on "au pays" ?


HP.Troussicot

Rocky 14/07/2013 00:32


12 juillet, le même jour que Jospin ...


Bon anniversaire aussi !


 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...
  • Des chocolats pour le directeur, et un ascenseur pour... Par Slawomir Mrozek
    Une couverture illustrée par un dessin de CHAVAL. « Des chocolats pour le directeur, comme son titre l'indique, est un petit cadeau à déguster : cet ensemble de courtes nouvelles, composées pour la plupart dans les années 1960, paraît à l'occasion des...
  • Existait-il au département soviétique de la CIA des responsables de la pomme de terre ? Viatcheslav PIETSOUKH
    « Dites, Lev Borissovitch, ne pensez-vous pas qu’il puisse y avoir, au département soviétique de la CIA, des responsables des pommes de terre, c’est-à-dire des agents spéciaux de l’impérialisme chargés de veiller à ce qu’on ne trouve que très irrégulièrement...