Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2007 5 27 /07 /juillet /2007 00:27

J'ai découvert Anna Mouglalis, dans le film de Chabrol " Merci pour le chocolat". Comme lui - il l'a confié à la presse - je suis troublé. Des yeux immenses, mystérieux, un rien orientaux, une bouche magnifiquement dessinée, pulpeuse, raffinée. Elle bouge avec une grâce fluide, sa voix est sophistiquée, grave et mûre, elle prend bien la lumière. Beauté moderne, distante et proche à la fois, c'est une Carole Bouquet, sans la froideur des trop belles pour moi. Transgressive soft cette nantaise qui se balade en jeans sur sa vieille mobylette dans les rues de Paris pour aller boire des bières dans un bouiboui avec ses amis en écoutant Jimmy Clift. Bref, c'est la ruée des médias : sus à la nouvelle femme fatale ! Et puis, le pire lui arrive : Karl Largerfeld qui voit en elle " la voix de Jeanne Moreau, la force d'Anna Magnani, la présence d'Ava Gardner..." Rien que ça, n'en jetez plus.

Chanel donc ! Anna Mouglalis en 2002 est choisie, après Inès de la Fressange et Carole Bouquet, pour représenter l'image de la maison. Le communiqué de presse est dithyrambique " Ce mélange de chic suprême et de décontraction, de masculin et de féminin, de raffinement et de simplicité, cette façon bien à elle de jouer avec les conventions en font naturellement une femme digne de Chanel. Comme une petite soeur de Mademoiselle, qui donnait sa propre définition de l'élégance : pour être irremplaçable, il faut être différente" Fort bien, tout ça et bel beau mais il semble que mon Anna n'a pas confirmé ses prémices prometteurs. La petite soeur de Mademoiselle, sans être rangée au rang des accessoires inutiles, se place en retrait. Son image n'est peut-être plus aussi vendeuse. Ainsi va la vie des apprenties stars : un jour en pleine lumière, le lendemain dans l'ombre et pourtant la belle Anna Mouglalis reste éperdue de beauté brute...

Ceux d'entre vous qui dans un accès de folie souhaiteraient séduire l'inaccessible Anna, je leur conseille d'aller l'attendre à la sortie d'un tournage dans une Juva 4 bleu postal et de lui payer un coup de Muscadet dans un verre Duralex...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Laetitia 27/07/2007 09:33

Bon, certes.
Mais ce n'est pas très galant, tout ça : pour vous des chroniques sur ,et pour nous des chroniques sur le papa de Grapillou...
 

Alors à quand :
-         une hagiographie de la masculinité brute de Benicio del Toro (avec un final sur la distillation de l'agave bleue),
-         ou un article sur le charme désormais un peu trop policé de Gérard Lanvin (conclue sur un verre de Bandol) ?
 


 

PS. Désolée, pas vu le Président hier pour boire un coup à ta santé.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents