Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2006 3 09 /08 /août /2006 10:04

 

Comme le dit le bon sens populaire : on ne prête qu'aux riches... Ainsi dans les gazettes ou dans les propos des apparatchiks professionnels on me qualifie de haut-fonctionnaire parisien, soit l'abomination de la désolation, la totale : peste, choléra et MST réunis... Bé non, au risque de leur déplaire : je ne suis ni haut, ni fonctionnaire et un parisien d'adoption et heureux de l'être. Je m'explique.

Un fonctionnaire est un individu de nationalité française, au casier judiciaire vierge, qui ayant postulé à un concours et l'ayant réussi est affecté à la Fonction Publique d'Etat, territoriale ou hospitalière dans une catégorie : A, B ou C, doté d'un grade : attaché ou administrateur civil, par exemple, et nommé dans une fonction. Comme en France nous aimons les choses simples : Préfet est à la fois un grade et une fonction, ce qui signifie que vous et moi pouvons être nommés Préfet, car c'est un poste à la disposition du gouvernement, mais nous n'en aurons pas le grade car nous ne sommes pas fonctionnaire, sauf à être admis au tour extérieur. Simple donc ! Comme je n'ai jamais postulé à la Fonction Publique, ni passé un quelconque concours, je ne suis donc pas fonctionnaire, donc ni haut, ni bas. 

 

En effet, un haut-fonctionnaire c'est d'abord un fonctionnaire mais un fonctionnaire qui sort d'une grande école : la plus connue l'ENA mais ça peut-être Polytechnique, l'Ecole des Mines, des Ponts, du Génie Rural qui fournissent ce qu'on appelle les grands corps de l'Etat : l'Inspection des Finances, la Cour des Comptes, le Conseil d'Etat, le corps des Mines, des Ponts et Chaussées, le Génie rural et les Eaux et Forêts. N'étant pas fonctionnaire je n'ai donc pu accéder au Saint des saints.

 

Alors je suis quoi ? Un salarié de droit public car payé par un Etablissement Public. Pour vous c'est du pareil au même sauf que, contrairement à un haut-fonctionnaire qui veut pantoufler : aller travailler dans le privé ou se faire élire, un pékin de mon accabit ne bénéficie d'aucune mise en disponiblité, c'est-à-dire du parachute de la retraite (J.Chirac, Michel Rocard, Alain Juppé bénéficient de la retraite de leur Corps de fonctionnaires). Ainsi lorsque je suis allé exercé mes talents à la SVF j'ai démissionné comme tout un chacun.

 

Rassurez-vous je ne suis pas en train de me tresser une auréole mais j'aime la précision et je regrette qu'en France les passerelles entre le public et le privé n'existent pas comme dans d'autres pays. Ceci étant écrit, lorsque j'étais directeur du cabinet du Ministre c'est moi qui décidait du tableau d'avancement des Ingénieurs du GREF, position cocasse d'où j'ai mis à mal le tour de bête : une tradition qui voulait qu'à partir d'un certain âge et du temps passé dans un grade on avançait automatiquement.


Bien, c'est dit chers lecteurs et comme le titre de ma chronique de ce matin fait référence à une célèbre campagne PUB  où une jeune femme bien plus attrayante que moi s'affichait sur les murs...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

TCHOO 09/08/2006 14:37

Ayant été, parle passé, dans le m^me cadre que vous, mais beaucoup, beaucoup plus bas dans la grille, le cadre, la hiérararchie('c'est comme vous voulez), je vous comprends très bien.On nous a eu appeller "contractuel de l'Etat"cette appelation m' a toujours plu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents