Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 00:07

 Sur les 3 couleurs de notre drapeau, le vin en décline 2, reste le bleu peu usité dans l’univers du vin, sauf depuis fort longtemps par le Château la Canorgue in Lubéron, de Bonnieux sur la route qui mène au Pont-Julien. Les circonstances de la découverte de la bouteille bleue du Château la Canorgue remontent à mon retour aux affaires publiques en 1988-89. Je cherchais un lieu de vacances pour me reposer d’une année riche en rebondissements. Ce fut Gordes, dans la plaine, le début d’une histoire d’amour avec cette belle région. Sous les charmilles, sur la table des dîners à la fraîche ou des petits déjeuners dans la douceur de l’aurore, trônaient une cotriade de bouteilles bleues du Château la Canorgue servant de bougeoirs. Je la trouvai discrète, élégante, contemporaine et, bien évidemment, j’en fis l’emplette. Le vin me séduit : d’une belle couleur grenat intense, il exhalait des fragrances de garrigue percluse de soleil mais, en dépit de sa belle charpente, de sa richesse, il exprimait en touche la fraîcheur du fruit. Même si ça peu sembler être un poncif : la Canorgue me donnait le sentiment d’être un bel exemple d’un mariage heureux entre la tradition et la modernité. J’ignorais tout de la propriété et, comme je ne mélange jamais vacances et travail, par respect pour ceux avec qui je vis, j’en resté au stade du consommateur satisfait. De nos jours, en allant sur la Toile, j’aurais su tout sur tout le Château la Canorgue.

 

Quelques temps plus tard j’appris que le vignoble était, depuis plus de 10 ans (nous étions je le rappelle en 1989), cultivé en méthode biologique. Les Margan étaient, et ils le restent, des gens discrets qui n’exhibaient pas le fait que leurs vignes soient cultivées sans apport d’engrais chimiques, ni d’insecticides de synthèse ; que leurs terre soient travaillée mécaniquement sans emploi de désherbants ; que la vinification soit faite de façon traditionnelle avec des levures indigènes. Aucun logo sur l’étiquette, c’est tout le charme discret d’une recherche de l’authenticité évitant les écueils du prêche naturaliste. J’ai toujours su gré à la bouteille bleue du Château la Canorgue de m’avoir fait apprécier le fruit d’un travail, hors toutes les modes, adéquation intime entre un projet de vie et l’esprit du lieu. L’important se situe là, très loin des chapelles et des faiseurs de roi. Ma fidélité est sans faille à la Canorgue – ne souriez pas je suis très fidèle – à chaque fois que je séjourne ou que je passe dans le Lubéron, la petite bouteille bleue est au rendez-vous. Elle ne m’a jamais déçu. Détail, je ne me suis jamais rendu au château la Canorgue, de la timidité ou de la pudeur : notre liaison est si ancienne…

 

À ce stade, si j’étais un chroniqueur sérieux, tel mes confrères bloggeurs du vin, je vous délivrerais quelques couplets sur l’histoire du domaine, l’origine de son nom, la nature géologique de son terroir, son encépagement, ses rendements…etc. mais ce faisant j’aurais le sentiment de faire du copier-coller sans grand intérêt. Le meilleur conseil que je puisse vous donner c’est de vous rendre chez Jean-Pierre et Nathalie Margan : Route du Pont-Julien 84480  à Bonnieux (04 90 75 81 01) et je suis persuadé que tout ce que vous voudrez savoir sur le Château la Canorgue vous sera précisé bien mieux que je ne pourrais le faire. Je préfère terminer cette chronique du 14 juillet en déclinant quelques bleus :

- celui du ciel : l’azur,

- celui du romantisme « être fleur bleue »,

- celui du blues,

- celui de « l’heure bleue » des bars,

- celui des pans de la tunique de la Vierge Marie,

- celui des institutions de paix : ONU par exemple,

- le bleu des fleuves et rivières de nos cartes de géographie,

- le bleu des bonbons à la menthe,

- le bleu de nos rois de France, le bleu roi,

- le « sang bleu » de la noblesse,

- le bleu denim des jeans,

- le bleu de chauffe des vêtements de travail,

- la bicyclette bleue de Régine Desforges

- les mots bleus de Christophe revisités par Bashung…

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents