Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 00:05

 

Les pots en entreprise : sujet sensible, mais c’est permis avec l'assentiment du Code du travail : en vertu d'un article datant de 1973, sont tolérés le vin, la bière, le cidre, le poiré... et l'hydromel ! Les alcools plus forts (whisky, pastis, etc.) sont interdits. À titre personnel j’ai de bonnes raisons d’y être sensible : tout d’abord parce qu’une jeune femme venant d’arroser son diplôme d’infirmière avec ses collègues s’est tuée devant chez moi, à minuit, sa voiture s’étant encastrée dans la mienne en stationnement régulier ; ensuite parce que j’ai dirigé un établissement où l’on embouteillait et stockait des vins ce qui posait de difficiles problèmes de consommation des salariés sur le lieu de travail. Selon un sondage « réalisé par l'IFOP auprès de 460 salariés et 400 dirigeants, plus de 90 % des salariés y participent au moins une fois par an et un sur trois avoue lever le coude entre collègues au moins une fois tous les deux mois, si ce n'est toutes les semaines (2 %). La tendance serait même à la multiplication des tournées, à en croire l'association Prévention de la sécurité routière en entreprise (PSRE) » Ces chiffres sont donnés par Les Echos, sous la rubrique TENDANCES : « Des pots d’entreprise plus fréquents mais moins arrosés » et le journaliste souligne que : " Très nombreux en fin d'année, les pots d'entreprise sont bien ancrés dans les habitudes françaises »www.lesechos.fr/management/motiver/4811550-des-pots-d-entreprise-plus-frequents-mais-moins-arroses.htm

Je vous livre les résultats de ce sondage IFOP que je vous recommande de lire avec attention car ils sont présentés manifestement pour « promouvoir l’interdiction des boissons alcoolisées tolérées lors des pots en entreprise. » alors que, comme l’écrit le journaliste « certes, les incidents (insultes, indécence, accidents, etc.) liés à l'alcool restent limités : seuls 19 % des employés en ont déjà constaté ou vécu, et les accidents de la route sur le trajet du retour ne concernent que 22 % des cas observés. » (NB. Il s’agit non d’une statistique mais de déclarations des sondés non vérifiables). La mise en avant de 2 arguments qui touchent, à juste raison, l’opinion publique : la violence et les accidents de la route n’est en rien innocente. Que l’on souhaite faire prendre conscience aux employeurs qu'ils ont une obligation de sécurité à l'égard des salariés qui s'étend au risque routier se justifie pleinement : « en cas d'accident d'un salarié quittant un pot en état d'ébriété, la responsabilité civile et pénale du dirigeant peut être engagée, ce que les juges hésitent de moins en moins à faire. » souligne le journaliste. L'association PRSE est une émanation du lobby routier : FNTR, constructeurs de route comme Colas et assureurs comme AXA qui, bien évidemment, veulent démontrer que la voiture a toujours sa place dans la cité et que la route est sûre. Sans faire d'humour : après un pot dans sa boîte il vaut mieux prendre les transports en commun, encore faut-il que ceux-ci existent. Allions-nous à la SNCF, à la RATP et aux transporteurs urbains pour sauver les pots en entreprise. Sinon le lobbying insidieux va continuer de prôner l’interdit et ce sera un pas de plus dans le rétrécissement des liens sociaux, de la convivialité, de l’esprit de fête…

SONDAGE IFOP

Question aux salariés
: Combien de fois dans l’année êtes-vous sollicité pour participer à un pot ou un cocktail dans votre entreprise... ?

 

Moins de 4 fois par an : 57% entre collègues, au sein des services, 69% à l'initiative de la Direction

 

Question aux employeurs : Selon vous, combien de fois dans l’année un salarié de votre entreprise est-il sollicité pour participer à un pot ou un cocktail, qu’il s’agisse de pots à l’initiative de la Direction ou de pots au sein des services, entre collègues, etc. ?

 

Moins de 4 fois par an 56% des employeurs

 

Plus de 9 salariés sur 10 participent à des pots d’entreprise

 

Question : Lors des pots ou cocktails organisés au sein de l’entreprise, des boissons alcoolisées sont-elles proposées ?

OUI 68% pour les salariés

OUI 82% pour les chefs d’entreprise

 

Lors des pots, 7 à 8 salariés sur 10 sont exposés à l’alcool

 

Question : Selon vous, pour quelles raisons des boissons alcoolisées sont-elles proposées dans ces pots ou cocktails ?

 

Un peu d’alcool participe à l’esprit de fête 69% des salariés 49% des employeurs

C’est une tradition dans l’entreprise 51% des salariés 26% des employeurs

 

Avant tout, l’alcool participe à l’esprit de fête

 

Question : De quels types de boissons alcoolisées s’agit-il ?

 

Des alcools tels que du Champagne, du vin, de la bière, du cidre, etc. 89% pour les salariés et 90% pour les employeurs.

Des alcools tels que des apéritifs ou des digestifs (Whisky, Gin, Vodka, etc.) 28% pour les salariés et 26% pour les employeurs

 

Lors des pots alcoolisés, plus d’¼des salariés se voit proposer des alcools forts

 

Question : Votre entreprise a-t-elle pris des dispositions particulières pour sensibiliser vos salariés au risque que peut entraîner une consommation excessive d’alcool ?

O Oui

Oui 42% 4422%

Non 52%42%

 

Question : Quelles sont les dispositions prises par votre entreprise ?

 

La limitation de la quantité de boissons alcoolisées pouvant être consommées au cours de ces pots (par le biais de coupons par exemple) 35%

 

La proposition d’une aide pour le retour à domicile (taxi, raccompagnement, etc.) 35%

 

La mise à disposition gratuite d’éthylotests 12%

 

6 entreprises sur 10 ne prennent aucune disposition particulière lors des pots alcoolisés

 

Question : Vous personnellement, estimez-vous justifié qu’une entreprise prenne des dispositions particulières en matière de consommation d’alcool sur le lieu de travail ?

 

8 salariés sur 10 estiment légitime qu’une entreprise prenne des dispositions particulières

 

Question : Au cours de ces pots d’entreprise, avez-vous déjà constaté ou vécu des incidents pouvant être liés à une consommation excessive d’alcool ?

Total Oui 19% des salariés et 14% chefs d’entreprise

Non, jamais 81% des salariés et 86% des chefs d’entreprise

 

Dans près de 2 cas sur 10, une consommation excessive d’alcool a été à l’origine d’incidents

 

Question : De quel(s) type(s) d’incident s’agissait-il ?

 

Des propos discourtois, voire  des insultes 67% des salariés et 54% des employeurs

Des comportements physiques déplacés, voire agressifs 60% des salariés et 32% des employeurs

 

Des accidents de la route sur le trajet du retour au domicile 17% des salariés et 6% des employeurs

 

Et lorsque des incidents surviennent, 2 salariés sur 10 évoquent des accidents de la route

 

Question : Vous personnellement, seriez-vous favorable ou opposé au fait que votre entreprise interdise les boissons alcoolisées lors des pots ? Salariés

Total Non

51%

Total Favorable

48%

 

Près de la ½des salariés participant à des pots alcoolisés sont prêts à accepter l’interdiction d’alcool

 

Question : Envisagez-vous d’interdire les boissons alcoolisées au sein des pots d’entreprise ?

Non 91%

Oui 9%

 

Seul 1 chef d’entreprise sur 10 envisage d’interdire l’alcool dans son entreprise

 

Question : Avez-vous interdit la consommation de boissons alcoolisées dans votre entreprise ?

 

Lorsque l’alcool est absent des pots, les ¾des entreprises l’ont interdit

 

Question : Diriez-vous que la convivialité des pots sans alcool est meilleure, aussi bonne ou moins bonne que celle des pots avec alcool ?

 

Une ambiance aussi bonne, voire meilleure, dans les pots sans alcool

 

Base : salariés pour lesquels les pots d’entreprise ne comprennent pas de boissons alcoolisées, soit 30% de l’échantillon

 

En conclusion…

1- Les pots d’entreprise sont très majoritairement alcoolisés, une pratique qui participe à assurer un esprit festif.

2- Le risque d’accident de la route pouvant être lié à une consommation excessive d’alcool est avéré. 2

3- La légitimité des dispositions pouvant être prises par l’entreprise à ce sujet n’est pas remise en cause… et la ½ des salariés est déjà prête à accepter l’interdiction des boissons alcoolisées.

4- Lorsque l’alcool est absent des pots, plus de 8 salariés sur 10 assurent que l’ambiance y est aussi bonne, voire meilleure.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 10/01/2009 12:36

Qu'ils étaient chouettes ces pots entre collègues ! Maintenant, sur la plage de Banyuls lors de la fête du vin, les bouteilles de coca sont presque plus présentes que les bouteilles de vins. Les flics sont à la sortie de la ville pour contrôler le taux d'alcool des teuffeurs et bientôt on me contrôlera dans le train qui me ramène à Perpignan.

TCHOO 09/01/2009 10:53

Cela fait plusieurs années, que dans les entreprises viti-vinicoles que j'ai pu fréquenter, la présence de boissons alcoolisées dans les pots est prohibée, pour cause de responsabilité du dirigeant de l'entreprise et que même les repas de fin d'année ont plutôt tendance à disparaitre ou à être organisé sous une autre forme.
Notre société se veut ultra-sécuritaire sauf contre la délinquance financière....

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents