Vendredi 26 décembre 2008 5 26 /12 /Déc /2008 00:07

En cette dernière ligne droite de l’année, à l’attention de ceux qui, voudraient ou souhaiteraient, continuer de faire accroire que c’est le flacon qui fait l’ivresse, j’offre le fameux "cratère de Vix" un vase grec à volutes en bronze d'une hauteur de 1,64 mètres et d'un poids de 208 kg, "le plus grand que l'Antiquité nous ait jamais légué". Ce vase, retrouvé dans la tombe princière, d’une femme de 30 à 40 ans, inhumée vers 480 avant notre ère. « La défunte, couchée sur un char, était parée de somptueux bijoux et entourée de vases étrusques et grecs, dont le plus vaste cratère de bronze antique connu, d’une contenance de 1100 litres de vin ou d’hydromel. »
http://www.tresordevix.org   

La tombe de cette princesse ou de cette prêtresse celte, « d’un rang social élevé à en juger par un apparat comparable à celui des chambres funéraires de princes celtes de la même époque » se situe au pied du mont Lassois, en Côte-d’Or, dans le village de Vix. Commencée en 1953 les fouilles, depuis 2004, une équipe archéologique franco-allemande a mis à jour sur le plateau supérieur surplombant de 300 mètres le cours de la Seine les vestiges d’une ville de 6 ha protégée par des fortifications. Bruno Chaume du CNRS, coordinateur du chantier déclare : « C’est la première fois qu’est découvert un site celte aussi structuré, organisé selon un véritable plan d’urbanisme… Un habitat préurbain, alors qu’on pensait que l’urbanisation de l’Europe occidentale n’avait commencé qu’au IIe siècle avant notre ère, avec la civilisation des oppida. »

Le palais de la dame de Vix « un vaste bâtiment (35 mètres de long, 21 de large, 12 à 15 de haut) charpenté par des poteaux en bois, aux murs clayonnés (branchages et argile) enduits d’une peinture ocre – il n’en existe presqu’aucun autre exemple – et au toit incliné en bardeaux (petites tuiles en bois). » atteste de l’influence de la culture méditerranéenne sur la civilisation celte. De même pour le fameux cratère de bronze, manufacturé dans un atelier d’Italie du sud, qui évoque un banquet gréco-étrusque. Pierre Le Hir, envoyé spécial du Monde à Vix, s’interroge : « La place de Vix était alors un haut lieu du commerce peut-être du vin provenant de Massilia, ou de l’étain venant de Grande-Bretagne ? »

Alors n'hésitez surtout pas à passer par le joli Musée qui héberge "cratère de Vix" à Chatillon sur Seine en Côte d'Or. Musée du Châtillonnais Rue du Bourg 21 400 Châtillon-sur-Seine Tél: 33 (0)3 20 91 24 67. Au premier semestre 2009, le Musée du Pays Châtillonnais sera transféré de son site actuel vers la prestigieuse Abbaye Notre-Dame de Châtillon-sur-Seine.

Lire à la rubrique PAGES (en haut à droite du blog) l'analyse de Jean Clavel : Où va la viticulture française ?

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : berthomeau
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés