Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 00:08

La Savoie ça m’inspire quoi ? Dans l’ordre : le gâteau de Savoie de maman, léger, mousseux, où parfois elle glissait de la confiture d’abricot ; mon seul et unique séjour en colonie de vacances à St Jean de Maurienne avec les enfants de marins de l’Ile d’Yeu ; l’escalade de la Dent d’Oche où je me suis offert (sic)  la plus belle de mes rages de dents ; la chanson niaise d’Hughes Auffray « va doucement c’est tout bon » ; le festival du film fantastique d'Avoriaz l'année où de Niro était président du jury ; un roman de Patrick Modiano « Villa Triste » au bord du lac Leman ; le Reblochon et les cloches des vaches des alpages ; Alain Berger qui a été directeur de l’INAO ; Hervé Gaymard qui a été le locataire du 78 rue de Varenne à qui j’ai remis « Cap 2010 » et qui m’a donné du monsieur le Président avant de m’abandonner en rase campagne ; notre ministre actuel Michel Barnier qui est venu s’exprimer sur mon espace de liberté… Mais j’avoue, en me couvrant la tête de cendres, en battant ma coulpe, que je suis bien incapable de situer le vignoble de Savoie sur une carte de cette belle province.


 

Alors, lorsque j’ai reçu, via mon blog, une invitation de Raphaël Saint-Germain le message suivant «  Plutôt jeunes - ou toujours jeune ? -, nos vins nous ressemblent et nous rassemblent. Tant dans la démarche que dans le niveau de qualité produite. Et du caractère, c’est vrai ! Chacun de nous vinifie avec sa propre sensibilité, sa propre patte des Vins qui se veulent authentiques, des vins de vignerons, mais tous savoyards !

 

Alors…


Rencontrons nous ce lundi 24 novembre de 10h à 19h autour d'une dégustation de Savoie

LES FINES GUEULES ; 43 rue des Petits Champs 2 rue de la Vrillière. » au lieu de me précipiter sur le site des vins de Savoie pour pallier mon ignorance crasse, toujours aussi flemmard je me suis dis « c’est sympa, j’y va ! »


Si j’étais allé sur le site  www.vin-de-savoie.org   je n’aurais guère été avancé car, en dehors de me dire que :


"Si l'on en croit la plupart des publications actuelles, les vins de Savoie sont une aimable anecdote sur fond de carte postale enneigée. Le discours habituel fait généralement état de vins frais et légers, «à boire jeune", dont la principale qualité consiste à accompagner de tristes tartiflettes après une journée de ski."


Pas la moindre trace d’une petite carte pour un ignare de mon espèce. Je ne veux pas être mauvaise langue mais des phrases du style :


 " Un cépage est une variété de plant de vigne, ou raisin. Tel cépage déterminé constitue l'une des composantes d'un terroir viticole. "

 

Ou bien 


" Le terroir est l'ensemble des facteurs naturels -climatiques, pédologiques, géologiques- et humains -usages, savoir-faire qui constituent l'environnement de fait d'un vignoble et président à l'élaboration du vin."


C’est sympa mais on ne vient pas sur le site des Vins de Savoie pour se taper un cours sur la vigne mais pour s’informer sur leur localisation précise et ce qu'ils sont…


Bref, ce lundi frisquet, avec ma canadienne (normal j’ai répondu juste avant à une interview de Radio Canada BC sur la France du vin) je me rendis donc d’un pas alerte jusqu’à la magnifique Place des Victoires. J’avoue que lorsque j’ai pénétré dans le bistrot j’ai eu un peu peur : y’avait que des nez. Des pros, des gars et des filles aussi qui sont des as de la déguste, petit carnet et tout et tout… Par bonheur j’ai croisé un François Morel tout sourire ce qui m’a fait dire qu’il faut jamais dire jamais. Bref, comme y’avait des vignerons dans tous les coins je me suis mis en quête de mon Raphaël Saint-Germain. Il était à l’étage. Grand jeune homme au sourire avenant qui me dit que c’est par Claire Naudin qu’il a trouvé le chemin de mon espace de liberté. Verre à la main, au pied du mur, me voilà plongé dans la perplexité des cépages savoyards. J’aurais du lire le site à la rubrique Cépages (j’ai remis en forme) :


Appellation régionale " Vin de Savoie " :


-         Vins rouges ou rosés : Gamay, Mondeuse, Pinot Noir et pour le département de la Savoie : Persan, Cabernet franc, Cabernet sauvignon.


-         Vins blancs : Aligoté, Altesse, Jacquère, Chardonnay, Velteliner rouge précoce, Mondeuse blanche et dans le département de la Haute-Savoie : Gringet, Roussette d’Ayze, Chasselas.


L'appellation régionale "Roussette de Savoie «nécessite l'emploi exclusif d'Altesse.


Appellation "Vin de Savoie" suivie d'un nom de cru (vins tranquilles) Abymes, Apremont, Chautagne, Chignin, Cruet, Jongieux, Montmélian, Saint-Jean-de-la-Porte, Saint-Jeoire-Prieuré : même encépagement que les vins de Savoie.


La Mondeuse est employée exclusivement pour le cru Arbin.


Pour le Chignin-Bergeron : Roussanne exclusivement.


Pour les crus Marignan, Ripaille, Marin : Chasselas exclusivement.


Appellation "Vin de Savoie" (vins mousseux ou pétillants) :


En vin blanc ou en vin rosé, l'ensemble des cépages blancs de l'appellation " Vin de Savoie " sont autorisés ainsi que le Gamay, le Pinot Noir, la Mondeuse, et pour le département de la Haute-Savoie la Molette.



Répartition par cépages en % (1988)

Appellation "Vin de Savoie" suivie du nom de cru Ayze (vins mousseux ou pétillants et vins tranquilles) :
Sont utilisés le Gringuet, l'Altesse et la Roussette d'Ayze .
La proportion de Roussette d'Ayze dans l'encépagement de chaque exploitation ne doit pas dépasser 30 %.

 

 

Comme vous pouvez le constater je suis un bon élève. C’est grâce à Raphaël Saint-Germain qui m’a fait d’abord goûté son Coutaz 2007. C’est un blanc franc du collier comme je les aime. Vif. C’est fait avec le cépage Jacquère, un autochtone savoyard, hier décrié voir snobé par les vignerons eux-mêmes qui disaient, comme un peu comme les gars du Gers, qu'il était  « vendangé, pressé bu et pissé dans l'année ». Comme me le fait remarquer Raphaël, qui est loin de se douter qu’il s’adresse à un pur greffé-soudé parisien qui a tout oublié des enseignements, dans les vignes à numéros et de Baco du frère Bécot, à l’École d’Agriculture de la Mothe-Achard : «  Étonnement moderne en fait. Du neuf avec du vieux, en quelque sorte  sans repasser par la case départ. C'est parfois bon de louper un train "vinique"... et d'avoir des cépages où la maturité phénolique n'est pas liée à un degré alcoolique élevé… » Je goûte. J’écoute. Je prends même des notes. J’apprends tout sur le cépage Persan, vieux cépage rouge qui subsiste "péniblement"  dans la combe de Savoie Plus que confidentiel,  hyper sensible aux champignons "hôtes"  de la vigne, peu productif... résultat +de 200 ha en 1950, moins de 5 ha sur l'appellation Savoie aujourd'hui. Raphaël dégage une empathie qui me permet d’entrer avec simplicité dans l’univers de ses vins. J’aime beaucoup La Mondeuse « les taillis » 2006, une fraîcheur fringante qui donne envie de s’en régaler. C’est une médaillée : le Bronze à Paris, l’Or à Macon.

 


La dégustation est sympathique : fromages savoyards, jambon, saucisson… J’ai bien fait de venir. De plus, et c’est assez rare pour être souligné, Raphaël me recommande deux de ses confrères présents aux Fines Gueules. Bien sûr, j’irai les voir et je ne serai pas déçu du voyage. Mais comme j’ai été déjà fort long ce sera pour une autre fois. Pour aujourd’hui je vous recommande chaleureusement les vins d’Etienne&Raphaël Saint-Germain, ils sont à l’image de Raphaël qui cite Gide «  les choses les plus belles sont celles qui soufflent la folie et qu’écrivent la raison ».


 

Leur domaine né en 1999, d’une exploitation familiale traditionnelle de 10 ha est situé entre Chambéry et Albertville dans le Parc Naturel des Bauges. 80% de rouge, 20% de blanc. Pour contacter le Domaine Saint-Germain : vinsstgermain1@aol.com tel/fax 04 79 28 61 68 Route du col du frêne 73250 St Pierre d’Albigny.


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

P Thormeyer 13/12/2008 15:12

"C’est sympa mais on ne vient pas sur le site des Vins de Savoie pour se taper un cours sur la vigne mais pour s’informer sur leur localisation précise et ce qu'ils sont…"
C'est sympa, mais vous n'avez pas pris la peine de lire la première page du site qui vous aurait informé que VdS n'est pas LE site (institutionnel) des vins de Savoie, mais un site perso conçu par un amateur !
Quant aux cartes, il faut quand même se donner la peine de les chercher pour les trouver.
Merci quand même pour votre visite, espérons que la prochaine sera plus complète (et peut-être plus objective...).

Eric ROSAZ 10/12/2008 18:13

A propos de la Mondeuse, le savoyard que je suis affirme sans chauvinisme aucun que c'est le meilleur des cépages

JACQUES BERTHOMEAU 10/12/2008 20:21


La prochaine fois que je penserai à la Savoie je penserai à toi Eric et à la bouteille de Mondeuse que tu déboucheras...


Masson Pierre 10/12/2008 14:26

A propos de la Mondeuse, le savoyard que je suis signale que ce cépage est utilisé aussi dans le cru Mondeuse Saint Jean de la Porte .

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents